Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 20:52

Les risibles feuilletons pseudo-économiques du moment, où on prédit alternativement la mort du dollar et la fin de l'euro, ont fait oublier les travaux des obscurs climatologues dont plus personne ne se soucie depuis Copenhague.

Heureusement, le New York Times les remet à l'honneur et rappelle que la montée attendue des eaux sera probablement sensiblement supérieure à celle prévue par le dernier rapport du GIEC.

http://www.realclimate.org/wp-content/uploads/NYT-sealevel.jpg

Pour son plan B, faut-il préférer les falaises picardes à l'île d'Oléron ? C'est avant tout une question de goût personnel. Car n'oublions pas que toutes ses projections sont toujours bâties sur la base de scénarios d'émissions discutables.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Chaud devant
commenter cet article

commentaires

miniTAX 18/11/2010 00:39



Aerobar "Pour son plan B, faut-il préférer les falaises picardes à l'île d'Oléron ?"


----------------------------------


Que pensez-vous du Mont St Michel ? Là bas, la "montée" des eaux est telle qu'on dépense des dizaines de millions en... désensablement. Ah mais c'est vrai, que la mer monte ou descende, qu'il y
ait neige ou canicule, inondation ou sécheresse, c'est TOUJOURS la faute au réchauffement.


Plus sérieusement, si vous voulez les VRAIES données et non de la DAO (divination assistée par ordinateur), regardez ici, notamment les stations françaises (pour La Rochelle par ex. puisque
Oléron vous intéresse)  : http://www.psmsl.org/data/obtaining/


Vous comprenez mieux maintenant pourquoi la fraternité réchauffiste évite soigneusement de parler de la montée-des-eaux-qu'-à-cause-du-RCA sur nos côtes ?



miniTAX 18/11/2010 00:19



"les deux milliards d'Asiatiques qui vivent l'été de l'eau de fonte de glaciers Himalayens  en sursis. "


--------------------------------------


Deux milliards, warf, warfff, même pas peur le mec !


Phyvette est soit super-crédule, soit super-bonimenteur. En tous cas, on sait à coup sûr que c'est un super-cancre en géographie.



phyvette 17/11/2010 23:52



Sur un plan purement décroissant, les falaises Picardes sont preferables à l'île d'Oléron. Les prix du M² habitable ou de terre agricole sont inversement proportionnels à
l'altitude. 


J'ai beaucoup de compation pour les gazons et les piscines à vagues des 600 000 habitants de Las Vegas, mais beaucoup moins toutefois que pour les deux milliards d'Asiatiques qui
vivent l'été de l'eau de fonte de glaciers Himalayens  en sursis. 



Aerobar Films 18/11/2010 21:35



L'eau n'est pas une denrée rare, contrairement à ce que racontent certains hurluberlus du développement durable. Il y a en a partout, elle se purifie moyennant des coûts ridiculement bas et sans
besoin d'énerge fossile, l'évaporation naturelle restant une méthode valable sous quasiment toutes les latitudes



E2100 17/11/2010 23:29



J'avoue avoir du mal à me passionner pour l'élévation du niveau des océans : son évolution lente devrait permettre à la majorité des hommes politiques d'éviter de prendre la moindre décision dans
ce domaine avant la fin du siècle. Et pourtant, il faudra bien déménager une capitale sur deux, un centre de décision sur deux, et pas loin de 50% du PIB.


En revanche, il y a des chiffres qui ne circulent pas, et qui vont pourtant nous impacter dans la première partie du siècle :


nombre de journées de travail perdues en raison de l'irruption de maladies tropicales dans les zones tempérées ?

quantité de phytoplancton fixateur de CO2 perdue chaque année ?

surcoût de construction rendu nécessaire par une météo plus mueclée ?



Le seul problème de l'adduction d'eau dans les régions où celle-ci fait l'objet d'un budget déjà serré suffira à donner des cauchemars aux futurs édiles des villes concernées ; le coût me paraît
difficilement chiffrable : si Las Vegas manque d'eau, où en prendra-t-on ? Pour le moment le problème paraît facile. Un habitant de Las Vegas consomme 5 fois plus d'eau qu'un Français,
essentiellement en raison des monstrueux aircons, et de l'arrosage des millions de gazons. Il paraît facile de faire des économies quand ce sera nécessaire. En réalité, économiser l'eau conduira
à consommer plus d'énergie pour refroidir les bâtiments d'une autre manière. Economiser l'eau en aggravant la consommation d'énergie sera une mauvaise équation dans notre futur. Las Vegas pensait
régler son problème à coups de dollars, en construisant un aqueduc de 2GUSD, 500 km qui prélèverait l'eau de surface en Utah. Après 5 ans de batailles juridiques, la Cour Suprême du Nevada vient
d'annuler le projet. Où prendra-t-on l'eau de Vegas ? Les Etats-Unis sont un remarquable laboratoire : plus que nous, ils sont confrontés à un continent "difficile" en termes de climat, et
l'information y est facilement mise à disposition.