Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 14:38
Jeux de l'été 2015 (1)

Avec la découverte de différents restes du vol MH370, un nouveau sport est en plein essor dans l'Océan Indien. Entraînez-vous !

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 18:28
Veuillez nous excuser pour l'arrivée tardive de l'appareil

Tout finit par arriver.

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 14:26
Dark Spacey

Les droits d’auteur devaient être trop élevés, et peut-être que le personnage n’était pas jugé assez positif pour le coeur de cible : c’est sans doute la raison pour laquelle Renault a préféré que Frank Underwood fasse la promotion de son modèle haut de gamme, plutôt que le célèbre seigneur Sith Darth Vader, dont le nom fut mystérieusement « traduit » en Dark Vador dans la version française.

Qu’à cela ne tienne : quelques minutes d’utilisation de nos logiciels libres favoris – en l’occurrence Audacity pour le son et Anim8or pour l’image – et il est possible d’avoir une version alternative de la pub TV.

SI nous avions un peu plus de temps, il aurait pu être amusant de détourner une scène du film, avec l’Empereur parlant au nom de l’Etat français, se frottant les mains après l’Assemblée Générale de vendredi dernier : « everything is proceeding as I have foreseen ».

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 11:47

Selon certaines fuites assez bien orchestrées, il semblerait qu'Apple travaille soit sur des équipements destinés à l'industrie automobile, soit carrément sur un projet de véhicule.

De quoi s'agira-t-il ? Sans doute d'un véhicule autonome et électrique, se positionnant sur des créneaux analogues à ceux de Tesla : haut de gamme, petite à moyenne série, et cher.

Apple peut-il développer et produire un tel véhicule ? La réponse est évidemment oui, même si beaucoup se demandent comment Apple peut prendre un tel virage industriel. La raison en est simple : depuis près de vingt ans, l'industrie automobile allemande, particulièrement dans le haut de gamme, a demandé à ses équipementiers de prendre le relais de ses propres centres de R&D et de monter en compétences. Ces entreprises peu connues du grand public (Magna, Ricardo...) sont désormais capables de développer une grande partie, sinon l'intégralité, d'un nouveau véhicule. Les Mini ont ainsi été essentiellement développées et industrialisées en dehors des bureaux d'étude de BMW. De même, cela fait très longtemps que BMW ne conçoit ni ne fabrique ses boîtes de vitesses.

Il suffit donc à Apple de renforcer ses équipes d'un petit paquet d'experts automobiles débauchés à prix d'or chargés d'assurer l'interface avec ses sociétés pour concevoir à la fois le véhicule et l'usine qui le produira. Certes, c'est coûteux, ùais rappelons qu'Apple dispose de 180 milliards de dollars de trésorerie, soit de quoi financer presque deux fois le programme lunaire Appolo.

L'iCar va-t-elle révolutionner le marché français ? Certainement pas. Rappelons, grâce au CCFA, comment est structuré le marché français du VE en 2014 :

VE-2014.jpgIl est constitué à 90% de petits véhicules urbains pas trop sophistiqués et optimisés pour, qu'avec les avantages fiscaux, ils puissent concurrencer économiquement leurs homologues thermiques. Sur ce marché, le haut de gamme se réduit à Tesla et BMW qui, ensemble, pèsent 4,9% du marché. C'est sur ce segment étroit qu'Apple veut sans doute se développer et, pour le moment, dans un pays déflationniste et déprimé, autant on peut décider de s'offrir un smartphone pour se donner du baume au coeur et se persuader qu'on n'est pas en train de se paupériser, autant on réfléchira à 2 fois avant de débourser au moins 50 000 € pour se payer une auto bling bling, même si elle se conduit toute seule.

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 12:13

C'est à se demander si, dans quelques années, on ne paiera pas les gens pour qu'ils prennent de l'essence à la station-service...

D'abord, à cause de la chute des cours du pétrole, qui semble franchir tous les seuils : $70, $60, $50... Goldman-Sachs commence même à parler de $20, mais on commence à les connaître. Si on prolonge bêtement la courbe, le baril devrait être gratuit fin mai 2015 et, poursuivre sa plongée en immersion dans les nombres négatifs.

Ensuite, parce que le pétrole, c'est le terrorisme djihadiste. Même si l'Arabie Saoudite semble s'être rachetée une conduite depuis les dénonciations de Robert Bear et surtout, les attentats du 11-Septembre, il reste vrai qu'une partie de la manne financière qui se déverse sur ce pays-réservoir finance toujours les agissements de communautés et d'éminences islamistes plus ou moins grises. Et si Daech existe, c'est parce qu'elle finance ses armes, son armée et ses filières de recrutement avec le pétrole qu'elle extrait des terrains conquis.

Donc, si tous ceux qui s'appellent Charlie agissaient de façon raisonnée, ils devraient cesser immédiatement d'acheter du pétrole afin de désamorcer la pompe à phynances de l'ennemi. En pratique, cela signifie bien cesser de rouler en voiture à moteur thermique (VT), sauf si bien entendu l'essence est gratuite.

Ne riez pas, c'était un des arguments massue de la défunte compagnie Better Place : dans son show-room de Tel Aviv, le client potentiel avait droit à une séance de conditionnement cinématographique où où lui tenait à peu près le même discours, plus quelques considérations écologiques et économiques.

Bon, revenons sur Terre : le baril finira bien par se stabiliser. La valeur plancher importe peu, et de toute façon ce ne sera qu'une zone de rebond avant le retour progressif à des valeurs qu'on sait désormais acceptables par le marché, soit 100-120 dollars.

Certains estiment qu'une telle baisse nuira au développement de la voiture électrique (VE) dans les prochaines années, car l'acheteur de VE trouvera l'équation économique moins intéressante.

Killing-ZOE-copie-1.jpg

C'est vrai pour à peu près la moitié du marché, à savoir les personnes morales : les flottes d'entreprise, les loueurs, les taxis. Ceux-ci examinent froidement l'acquisition d'un véhicule à l'aune de 3 paramètres : le prix à l'achat taxes et bonus/malus compris, le coût complet au kilomètre parcouru et la valeur de revente. Le premier va un peu baisser pour le VE, surtout aux USA, du fait de la dépréciation du yen - devise dans laquelle on achète les batteries - face à l'euro et surtout au dollar. Le troisième va rester stable, tandis que celui du milieu va baisser pour les VT, mais pas tant que cela en fait : du fait des efforts des motoristes, les VT consomment 2 fois moins qu'il y a quinze ans, ce qui fait que ce qui coûte cher aujourd'hui dans un véhicule, c'est l'assurance et l'entretien.

Pour l'autre moitié du marché, constitués de personnes physiques, ces derniers roulent en VE pour des questions statutaires, soit parce qu'ils aiment bien la touche écolo-technologique (et ils roulent en Renault ZOE), soit parce qu'ils aiment bien rouler en voiture de sport exclusive (et ils roulent en Tesla Model S).

Alors, tout va bien pour le VE ? En fait, non, car le Cygne Noir des attentats de janvier 2015 va frapper ailleurs : dans le budget des infrastructures de recharge. Car il va bien falloir payer tous les efforts sécuritaires que l'Europe va devoir déployer face aux menaces de guerre civile, guerre que tente d'implanter Deach par une exacerbation sanglante des antagonismes communautaires.

Oubliez pour longtemps le réseau dense d'infrastructure de recharge qu'on nous promet régulièrement, comme vous pouvez également oublier pour toujours le réseau ferroviaire des Trente Glorieuses. La période de l'argent facile touchant à sa fin, on ne verra probablement pas de financiers venir sauver les promesses publiques par des montages savants : ils sont déjà trop occupés à essayer de trouver une façon de sortir de l'ornière une Défense Nationale aux caisses vides.

Le VE ne disparaîtra pas, il restera simplement cantonné sur son positionnement actuel : show off pour tycoons, rock stars et bobos voulant circuler en ville même les jours de forte pollution.

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 20:57

Etonnant thème rédactionnel du Monde daté de ce soir, à ne pas manquer : le train est-il fini ? titre le quotidien.

x-o-meters-150105-recadre.jpg

Allons-nous vers un monde bimodal (automobile/car + avion), comme le sont déjà les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou le Brésil ?

Les Etats européens n'ont plus forcément les moyens d'entretenir plusieurs infrastructures concurrentes à la fois : il est plus facile de sacrifier la voie ferrée que la route. Et les opérateurs ferroviaires peinent à proposer des solutions de transport sans subventions publiques, là encore menacées par la méta-faillite des régions et nations.

Quant aux opérateurs routiers, avec la chute du pétrole, il ont beau jeu de développer de nouvelles lignes rapidement, avec un minimum d'investissement et à des tarifs très agressifs.

Train-End.jpg

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 00:00

En écrivant l'article précédent, nous sommes tombés sur la mine d'informations trimestrielle du CCFA, qui nous a permis de confronter nos travaux prospectifs de 2011 à la réalité d'aujourd'hui.

Energies 2014 vs. 2013

Le graphique se lit de la façon suivante : plus un point rouge est à droite, plus le type d'énergie correspondant est représenté dans les immatriculations françaises 2014 ; plus un point est au-dessus de l'axe horizontal, plus ce type d'énergie est en croissance et plus il est en-dessous, plus il est en déclin.

La part de marché de l'électrique reste franchement confidentielle, mais la croissance est (de justesse) à deux chiffres. Le grand retour de l'essence se confirme par contre, avec des citadines désormais uniquement disponibles avec ce type d'énergie.

En hybride, la tendance reste mollassonne en essence et catastrophique en diesel : PSA, seul à avoir tenté l'aventure, doit se poser de sérieuses questions quant à son avenir.

Quant aux carburants alternatifs de type GPL et GNV, c'est également la dégringolade, la faute sans doute au faible nombre de stations de "recharge".Nous n'avons pas fait figurer le point "Ethanol" qui est en fort développement - de la même amplitude que l'électrique - mais avec des ventes confidentielles (moins de 500 unités sur 9 mois, soit un demi-véhicule par département en moyenne).

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 15:13

Un article intéressant pour tous ceux et celles que la voiture électrique (VE) intéresse en Europe nous donne quelques statistiques intéressantes sur le marché européen actuel.

EV-Sales-Europe-2014-H1.jpgPour le moment, les constructeurs européens (en bleu) n'arrivent pas à s'imposer sur le podium face aux  japonais (en rouge) et aux américains (en bleu marine).Heureusement, en PDM (part de marché), l'Europe reprend la tête du classement avec 43% des véhicules vendus, contre 35% pour les Japonais et 23% pour les Américains - l'Américain devrait-on plutôt dire car seul Tesla apparaît dans ces données ; General Motors et son Opel Ampera ne figure pas dans les données fournies : oubli ou contre-performance ?

Les commerciaux de la marque au losange souligneront également qu'il manque la Kangoo VE, qui est un véhicule utilitaire, et la Twizy, qui est un quadricycle et non une voiture.

Dans la version à fin d'année de ce recensement, on verra apparaître également les Chinois, avec le constructeur BYD qui vient de rafler le marché des taxis électriques de Bruxelles, avec sa E6 à l'autonomie affichée de 300 km.

Le marché européen du VE est aujourd'hui boosté par celui de la Norvège qui a offert des conditions très alléchantes aux acheteurs : pas de TVA, parkings publics gratuits, accès aux couloirs de bus... Il est clair que si Paris offrait de tels avantages à ses concitoyens, le diesel disparaîtrait à grande vitesse... quitte à ce que les couloirs de bus deviennent plus embouteillés que le reste de la chaussée !

Cette "bulle norvégienne" crèvera probablement l'année prochaine, les autorités norvégiennes ayant décidé de cesser les avantages quand le parc dépassera les 50 000 unités. Y aura-t-il un pays pour prendre le relais ? L'Allemagne peut-être, maintenant que ses constructeurs nationaux ont tous une offre en concession ?

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 18:46

Planes on the Water

Un train transportant des fuselages de Boeing a déraillé dans le Montana.

Les images prises sont assez surréalistes, les avions inachevés donnant l'impression d'être des reptiles géants sortant de l'onde.

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 16:52

Umweltzone-roadsign.jpgL'écologie pragmatique, on peut par exemple la voir outre-Rhin où les zones à faibles émissions se sont multipliées ces dernières années.

De quoi s'agit-il ? Tout simplement d'un périmètre urbain plus ou moiins large - une grande ville et sa première couronne, comme à Stuttgart, ou bien juste le centre historique, comme à Münich - délimitée par des panneaux comme celui ci-contre.

A l'intérieur, ne peuvent rouler que des véhicules nantis d'une vignette d'une couleur précise : les véhicules les plus polluants (et donc les plus anciens) ont une vignette rouge tandis que ceux qui respectent la dernière norme européenne en vigueur ont une vignette verte. Les rouges sont tolérées dans la première couronne, mais dans le centre historique il faudra montrer patte blanche, ou plutôt vignette verte.

Point intéressant : le paramètre principal considéré n'est pas le CO2, mais les particules : cela permet aux dernières productions germaniques super-motorisées d'arborber sans honte la vignette verte (cf ci-dessous).

http://guide.munich-french-connection.net/mediawiki/images/9/96/Feinstaubplakette_Gruppe_4.jpgCe dispositif est redoutable... pour pousser les citoyens à changer de véhicule : nul doute que les 47 zones ainsi établies en Allemagne à partir de 2008 ont quelque chose à voir avec la bonne santé du marché automobile ces dernières années. Et contrairement à la méthode française du bonus automobile, cette approche coûte peu à la puissance publique, mis à part le coût d'installation des panneaux.

Gageons qu'en Allemagne, surgira bientôt une quatrième vignette, de couleur bleue, qui rendra certaines zones des hypercentres urbains uniquement accessibles à l'électrique.

Il est dommage qu'en France, on ne s'intéresse pour l'instant à ce genre de question que lorsque l'épandage des engrais pollue le territoire et que nous sommes en période d'élections, et avec des idées trop simples pour être applicables (interdiction de tous les diesels par exemple). La mise en place de zones de ce type dans les grandes villes françaises supprimerait immédiatement de la circulation toutes ces vieilles citadines essence ou diesel qui fument gris ou bleu à la moindre accélération. Problème de poids : on interdirait du même coup la quasi-totalité des scooters, qui ne sont pas aujourd'hui tenus à des règles très strictes en matière de dépollution.

Clairement, la Zone à Faibles Emissions (ZFE) n'est pas dans l'ADN français : la page wikipedia existe en anglais, en allemand, en suédois et en espagnol, mais pas dans la langue de Molière. Avis à nos lecteurs, voilà un premier défi pour faire progresser la cause !

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article