Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 22:01

La baisse se confirme !

Prix-du-baril-en-euro-et-en-dollar---2014.09.pngLe recul est généralisé dans quasiment toutes les monnaies fortes, y compris le yen qui n'apparaît pas sur ce graphe. Cela faisait 2 ans que le baril de Brent n'avait pas tutoyé le plancher des 100 dollars en moyenne mensuelle.

Il est facile de jouer le Dr. Doom, mais la probabilité est hélas forte que nous avons là un indicateur d'arrivée de la Deuxième Lame, celle qui coupe la croissance que la première avait artificiellement tirée. Les BRICs n'existent plus, ces pays émergents ont désormais des dynamiques économiques et politiques très différentes voire antagonistes. Seuls les USA se maintiennent à peu près hors de l'eau.

A la différence de la Première Lame, les tensions politiques et sociales sont désormais très fortes en de nombreux endroits de la planète. Tandis que la plupart des acteurs économiques se désolent de lendemains désenchantés, les marchands d'armes peuvent se frotter discrètement les mains. Il est étonnant que la Doomsday Clock reste bloquée sur 23:55 : à vue de (notre) nez, il est bientôt minuit.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 20:21

Les cours s'effritent, comme on dit en Belgique.

Qu'il y ait des bruits de botte près de la Crimée, en Irak ou en Libye ne fait pas flamber les cours : serait-ce la conséquence d'un fléchissement net de la demande, et donc le signe avant-coureur d'une récession mondiale ?

Prix-du-baril-en-euro-et-en-dollar---2014.08.png

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 11:16

Léger frémissement explicable par l'intensification de la guerre civile irakienne.

 

Prix-du-baril-en-euro-et-en-dollar---2014.06.png

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 22:06

Prix-du-baril-en-euro-et-en-dollar---2014.05.png

Partager cet article
Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 11:59

Les prix du baril s'effritent légèrement en euro comme en dollar. On ne nous a pas sorti le prétexte de la driving season états-unienne pour avertir d'une flambée prochaine des cours.

Prix du baril en euro et en dollar - 2014.04

Comment interpréter cela ?

Peut-être comme un signe confirmant le ralentissement les économies émergentes, la Chine en premier.

Pet-être irions-nous vers une période de décontraction du marché pétrolier - et plus généralement des matières premières - ou le baril pourrait durablement se repositionner vers les 80 dollars / 60 euros.

Partager cet article
Repost0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 22:03

L'appréciation de l'euro est telle que le baril redescend sous la barre des 80.

Prix-du-baril-en-euro-et-en-dollar---2014.03.png

Partager cet article
Repost0
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 18:06

A la façon de Camille redouble, nous sommes dans les années 80...

Prix-du-baril-en-euro-et-en-dollar---2014.02.pngSi nous étions au Japon, nous serions moins sereins et envisagerions probablement d'acheter une hybride ou bien, si nous étions au Ministère de l'énergie, de rallumer quelques tranches électronucléaires :

Brent-vu-du-Japon-2014.02.jpgAvec la tension croissante en Ukraine, il faut s'attendre à quelques surprises dans le domaine du prix des hydrocarbures. On notera que du fait d'un hiver clément, Poutine a décidé d'envoyer directement les chars à Kiev sans commencer par fermer les robinets à gaz.

Partager cet article
Repost0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 21:21

Une telle stabilité reste étonnante.

Prix du baril en euro et en dollar - 2014.01

La spéculation pétrolière se limiterait-elle au juste nécessaire pour que le marché reste liquide ?

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 21:08

C'est en regardant distraitement la dernière valeur de l'indicateur CFNAI-MA3 que nous avons constaté un phénomène intéressant.

Avant de souligner ce fait du jour qui, tout à fait entre nous et l'Arc de Triomphe, nous préoccupe en fait un peu moins que le devenir à court terme d'une certaine alliance, notons tout d'abord l'excellente valeur de l'indicateur qui est compris entre 0,1 et 0,2 selon la valeur moyenne considérée. Autrement dit, l'économie américaine est en bonne santé.

Ce qui est encore plus rassurant, du moins pour les Américains, c'est de regarder comment cet indicateur s'est comporté sur les 10 dernières années :

On voit nettement la marque de la GFC (Global Financial Crisis) de 2008-2009. Le pic est plus profond que toutes les crises récentes précédentes, mais le retour à la normale s'est effectuée remarquablement vite. Nous n'y voyons ni la trace d'un Grand Architecte ni celle de la main invisible du marché, mais plutôt les résultats des efforts coordonnés de celles et ceux qui nous gouvernent, qu'ils soient entassés ou non dans une salle de réunion du Bilderberg Hotel.

Cette maîtrise de l'économie mondiale, qui a permis d'éviter toute répétition des années 1930 façon allemande ou états-unienne, montre que pour le moment, le système économique mondial est BEP : Big Evening Proof, à l'épreuve du Grand Soir. Maintenant, rien ne prouve que des "petits soirs" ne surviennent pas dans quelques sous-systèmes secondaires, comme par exemple en Argentine.

Big-Evening-Proof.jpg

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 10:22

L'année 2013 se termine avec un baril de Brent stabilisé à 80 €. 

Prix-du-baril-en-euro-et-en-dollar---2013.12.png

A noter qu'en yen, avec la poursuite du programme de compétitivité Abenomics, le baril s'envole :

Prix-annuel-du-baril-en-yen---2013.12.pngVoilà qui devrait conforter l'économie japonaise dans le développement et la promotion des véhicules sobres.

Quoi qu'il en soit, bonne année à nos chers lecteurs !

Partager cet article
Repost0