Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 11:12

Ceci-n-est-pas-un-pic-petrolier.jpg

Une recrudescence inattendue de notre fréquentation a été provoquée par un commentaire sur le blog d'Un avenir sans pétrole ?

Un des commentaires de l'article interpelait l'auteur du blog :

Bonjour Benoît, que penses-tu de ce site ? [lien vers der Tod der TOD] Ils n’ont pas l’air convaincus par le problème des énergies fossiles et du pic… Merci.

Et l'auteur a répondu :

Bonjour, L'argumentation est inexistante, il n'y a donc pas grand chose à répondre. A côté de ça, cet article [lien vers Peak Oil Update 2013] parle du peakoil sans être critique. Difficile de suivre la logique de l'auteur.

Effectivement, quiconque prendrait le temps d'analyser en détail le contenu de ce blog pourrait se poser des questions : si vous regardez par exemple au plus profond, dans les premiers articles postés, on a un ton général inquiet sinon inquiétant sur le pic pétrolier et le réchauffement climatique. C'était la période des grands débats prospectifs sur le couplage PO-RC et la recherche du phénomène le plus menaçant pour l'espèce humaine : PO>RC ou l'inverse ? Un peu comme la barbe du capitaine Haddock : au-dessus ou en-dessous de la couverture ?

Avouons-le, la lecture du Cygne Noir nous a amené pas mal de réflexions sur la façon même dont nous pouvions nous permettre de faire de la futurologie. Certains férus des thèses d'Elisabeth Kübler-Ross pourraient prétendre que nous avons franchi avec succès toutes les étapes de la courbe de deuil et que nous en sommes à l'étape de l'acceptation du PO-RC : c'est ce qui s'appelle détourner une théorie en dehors de son champ d'application, vu qu'elle n'est valide que pour des personnes en face de leur mort prochaine (cancer en phase termianle par exemple). Nous mourrons sans doute de quelque chose, mais certainement ni du PO ni du RC, probablement plutôt d'un emmpoisonnement lent à toutes ces charmants sous-produits de notre monde moderne : particules fines, perturbateurs endocriniens, nano-matériaux, additifs chimiques etc. Toute chose a son prix.

En fait, depuis la fin des années 2000 - alors que pourtant nous avions assez bien anticipé l'arrivée de la crise économico-financière mondiale - nous avons progressivement abandonné les champs de la prospective, convaincu que sur les questions énergétiques règne l'aphorisme de Paul Valéry :

Ce qui est simple est toujours faux. Ce qui ne l'est pas est inutilisable.

En parallèle, notre activité professionnelle s'est rencentré sur la problématique de la transformation de l'industrie automobile, problématique pour laquelle les chantiers sont tellement nombreux qu'il ne nous reste plus vraiment beaucoup de temps pour tenter d'apercevoir le futur lointain. Nous laissons donc déqormais ce champ à d'autres, s'ils ont le temps et surtout les données nécessaires à ce genre d'exercice : le monde de l'énergie est un monde qui sait bien cacher ses vrais secrets, nous en connaissons quelques-uns dans le domaine nucléaire mais nous ne trahirons pas la confiance qui nous a été faite lors de leurs révélations - rassurez-vous, rien de nocif, ou du moins plus maintenant.

Nous continuons toutefois à suivre ce qui se passe, mais avec désormais des articles plus primesautiers et avec un ton parfois encore plus moqueur qu'avant. Nous aimons bien passer à la planche à secousses ceux qui poussent le bouchon un peu loin et TOD était quand même une des références mondiales en la matière.

Il faut enfin savoir que dans la plupart des cas, nos articles sont écrits une fois que nous avons trouvé l'illustration. N'oublions pas que nous venons du monde de la vidéo - merci au passage à nos 1 300 000 spectateurs, encore 1000 fois comme cela et nous dépasserons Gangnam Style - et que ce blog a été créé parce qu'il était plus facile et rapide d'écrire un article de blog que de concevoir un court métrage ; hé oui, nous sommes un peu cossards sur les bords... S'il fallait changer la signature de notre blog, nous paraphaserions peut-être Desproges (à propos de Marie-Patch) : Aerobar Films, le poids chiche des mots, le choc des romans-photos.

tintin-et-le-pic---p01.jpgLa suite de Tintin et le Pic d'Or Noir ici

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 11:07

http://www.vivelesrondes.com/uploads/chloeecamille_non.jpgUn négateur est un rhétoricien spécialiste dans le démontage de thèses scientifiques établies et la démonstration de leurs antithèses.

Par le passé, certains ont ainsi réussi à prétendre que la cigarette était inoffensive pour la santé (et ont ainsi recueilli quelques subventions intéressantes) ou que l'Homme n'a jamais mis le pied sur la Lune.


Actuellement, les négateurs "sérieux" ont deux sujets fétiches : le 11 Septembre et le Réchauffement Climatique.

Heureusement, il existe aussi des "négateurs fous", en fait des ennemis des négateurs qui utilisent leurs propres méthodes pour en démonter les rouages de façon distrayante. Ainsi, ils ont établi qu'Alain Delon n'a jamais existé, tout comme Napoléon d'ailleurs, ou bien que le Débarquement de Normandie n'a jamais eu lieu.

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 22:44

Happy-New-Year-2011.jpg

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 18:13

pangeocene.pngLe monde que nous connaissons est appelé à connaître dans un futur très proche des changements radicaux. Notre civilisation est sur le point d'affronter la plus grande crise qu'elle ait jamais connue. Une crise qui ne s'est jamais produite auparavant, et qu'elle ne connaîtra jamais plus. Cette crise, c'est la fin de l'âge des continents séparés.

Comme tout le monde, vous savez sans doute que les continents actuels dérivent sous l'effet d'un mécanisme nommé tectonique des plaques. Il y a longtemps, tous les continents étaient rassemblés en un supercontinent ; il en sera bientôt à noiveau de même : le monde entier va se rassembler en ce que les géophysiciens appellent la Pangée ultime (PU).

Ce jour-là, il sera possible d'aller de n'importe quel lieu à n'importe quel autre sans devoir traverser une mer ou un océan : ce sera indubitablement la fin de l'âge d'or de la marine.

Les organismes officiels (BRGM, USGS...) et la plupart des géologues minimisent la question de façon éhontée. Pour eux, cet événement se produira dans un futur très lointain, sera progressif et "on trouvera bien quelque chose".

Pour alerter le monde entier de cette catastrophe programmée, un certains nombre de sites communautaires ont été créés par les Pères Plaquistes :

  • le présent site, Pangeocene, a pour objectif d'échanger des infos sur la date exacte de collision des différents continents et de faire avancer certaines polémiques secondaires - comme la question de l'Antarctique qui pourrait finalement rester séparé de la PU. Comme ces sujets ne connaissent pas de développement significatif à l'échelle du quotidien, nous y examinerons également la crise économique actuelle - avant-goût de ce que sera celle que déclenchera la PU - ainsi que l'actualité des chantiers navals et des compagnies maritimes.
  • Pangeocene-backup a été fondée par des dissidents révoltés par l'idée que l'Europe et ses intellectuels altruistes de la gauche productiviste fusionnera bientôt avec les Etats-Unis remplis de néo-libéraux cupides. On essaie d'y voir si les thèses de Goffman, Prigogine ou Lorenz permettent de donner un éclairage nouveau à la question.
  • Transition continentale préfère se consacrer à la question pratique de la question : vaut-il mieux acheter sur le littoral ou à l'intérieur des terres ? Le jour (ou plutôt le soir) où les continents se télescoperont, vaut-il mieux avoir en poche des euro, des yuan ou des dollars ? 

Quelle que soit votre centre principal d'intérêt, vous trouverez chaussure à votre pied pour vous préparer à cette question bien plus importante que la démographie, le changement climatique, le pic pétrolier ou bien encore la prolifération nucléaire.

Pendant que vous avez lu ces lignes, L'Asie et l'Amérique se sont rapprochées de 0,001 mm...

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 07:36
http://nsa10.casimages.com/img/2010/01/20/100120110449607041.jpg
Repost 0
Published by phyvette - dans Billet
commenter cet article
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 07:00
Sur le mois de décembre 2009, voici une synthèse graphique à la mode newsmap de la façon dont Google voit ce blog :

tags 0912Un bon résumé, finalement.
Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 07:00
drhouse.jpgEn nous rasant ce matin, nous avons imaginé une raison simple qui expliquerait pourquoi on trouve tant de théories du complot sur Internet, depuis les partisans du 11-Septembre-commandité-par-Bush jusqu'aux négateurs du premier pas sur la Lune, en passant par les sceptiques du réchauffement climatique.

Nous faisons pour cela appel à la théorie du cerveau hyper-masculin de Baron-Cohen, qui part du postulat q'on peut classer l'humanité en deux : ceux qui disposent d'un cerveau masculin (en général les hommes) et ceux plutôt dotés d'un cerveau féminin (les femmes, mais pas seulement).

Pour résumer, le cerveau masculin systémise - il considère le monde comme des mécanismes à décrypter, Taleb dirait qu'il platonifie - tandis que le cerveau féminin empathise - il s'intéresse en priorité aux autres êtres humains et cherche à interagir en harmonie avec eux.

De nombreuses personnes ont un cerveau équilibré : elles savent lire des cartes routières (exercice qui requiert une certaine capacité d'abstraction) tout en étant à l'aise dans un cocktail mondain (lieu où l'empathie est essentielle pour faire connaissance).

Quelques individus disposent d'un cerveau hyper-masculin : leurs facultés de systémisation sont hyper-développées, mais ils sont parfaitement asociaux. Cette anomalie de personnalité, communément appelée autisme, est plus répandue qu'on ne le croit. Une forme allégée d'autisme, dite de haut niveau ou syndrome d'Asperger, n'empêche pas la scolarisation ni même la réussite scolaire, mais peut poser des problèmes d'intégration sociale à ceux qui sont nés avec. Vous en connaissez forcément autour de vous, et l'Histoire comme les fictions en regorgent : Lisbeth Salander, Einstein, le docteur House, Claude Allègre, Dilbert, Isaac Asimov, Sherlock Holmes, etc. Les forums technologiques et scientifiques ne sont pas prêts de disparaître grâce à eux.

Fuyant le contact direct, les cerveaux hyper-masculins se retrouvent donc tout naturellement sur la Toile où leurs talents inductifs se trouvent stimulés par des informations réduites et formatées sur l'état du monde : de là naissent les théories du complot, vaines tentatives de systématisation d'une humanité trop multiple pour être réduite à un système compréhensible.

Par contre, cet article prouve qu'on peut systématiser ceux qui forgent ces théories - et ce d'autant plus facilement qu'on en fait partie http://trex58.files.wordpress.com/2009/09/drhouse.jpg
Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 07:00
Au hasard d'une recherche Wikipedia, nous avons découvert que Tetris a donné son nom à un concept de la théorie de la décision :
L'effet Tetris désigne le fait qu'une perception hâtive occasionnellement fausse peut se montrer plus efficace qu'une analyse exacte dont le résultat serait venu trop tard. Par exemple, c'est le cas lorsque le coût de l'erreur est faible quand elle se fait d'un côté, et grand quand elle se fait de l'autre. Quand l'objectif est la simple survie, il est donc parfois plus rentable de choisir une solution simplement « assez correcte » plutôt que de rechercher en y consacrant beaucoup d'énergie et de temps la meilleure solution.
L'effet Tetris est à ne pas confondre avec le Tetris effect (en anglais dans le texte). Ce dernier affecte les joueurs assidûs, qui finissent par ne plus voir dans le monde qui les entoure - des boîtes de conserve aux immeubles de la ville - que des formes géométriques que leur esprit cherche sans répit à agencer le mieux possible...
Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 17:54
Nous poursuivons notre feuilleton instantané sur la pandémie du virus le plus médiatisé de l'histoire de l'humanité.

Aujourd'hui, une stagiaire-journaliste revient d'un voyage aux mille dangers au Temple du Tertiaire Privé français : la Défense se prépare à la grippe A :
"C'est vrai que ce n'est pas hygiénique, avance Jean-Paul, employé par un prestataire de Scor, quand on éternue la cravate figure en première ligne et, contrairement à une chemise, on ne la lave pas tous les quatre matins." "Vous ne verrez plus aucun cadre la porter ici. Tout le monde joue le jeu", confirme son collègue Philippe. Quelques autres habitudes quotidiennes ont dû être revues. "On ne se fait plus la bise, on évite de se serrer la main", expliquent les deux salariés.
Et surtout, on ne lèche plus la cravate de ses collègues : on ne voit pas trop comment autrement les virus malproprement déposés par un éternuement pourraient être contaminants. Ils ont de drôles de moeurs dans l'assurance...

Evidemment, cette apprentie gratte-papier a juste oublié de se poser la vraie question : comment peut-on ne pas tomber malade dans cette ville, artificiellement peuplée de 150 000 personnes entassées les unes sur les autres, qui vont et viennent majoritairement en transports en commun bondés et dont l'alimentation en air respirable dépend intégralement de systèmes de climatisation et de ventilation dont la réputation en matière de transmission bactérienne et virale n'est plus à faire ? 
Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 20:50
Certains de nos non-lecteurs, du haut de leur stratosphérique intelligence, arrivent néanmoins à porter sur nos écrits un jugement définitif :
Je pense qu'il y a mieux à faire que de lire les délires de ce pauvre garçon. Il est plus à plaindre qu'à blâmer d'ailleurs.
Patrick

Comme le disait Desproges, "on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde". Ceux qui considèrent qu'on n'a pas le droit de tourner en dérision les discours des catastrophistes et des apôtres du réchauffement climatique - dont nous rejoignons parfois les rangs - doivent immédiatement quitter ce blog.




Car ici, nous croyons qu'une mauvaise satire vaut parfois mieux, pour faire avancer la réflexion, qu'une glorification incessante de nos pairs et le rabâchage stérile des mêmes thèses.
Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article