Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 21:48

Un bref extrait de l'article Un projet de nouvelle barrière sur la Tamise pour sauver Londres des flots  (Le Monde daté du 30/08/2007)

"Pendant les premières années de sa mise en service, les neuf portes gigantesques de la Thames Barrier ont été actionnées une fois tous les deux ou trois ans. En 2003, le mécanisme a été utilisé à dix-neuf reprises. L'actuelle barrière risque d'être incapable de résister aux crues de la Tamise à l'horizon 2030.

Le réchauffement climatique, qui provoque une montée des eaux de la Tamise, est désigné comme le responsable du phénomène. S'y ajoutent deux facteurs plus spécifiques à la capitale : l'affaissement progressif de la région londonienne, dû à l'instabilité de son sous-sol en argile, et l'inclinaison du sud de l'Angleterre au rythme de 30 centimètres par siècle."

Battersea, très court métrage publié en janvier 2007

 




Partager cet article
Repost0
17 juillet 2007 2 17 /07 /juillet /2007 09:44
NPC Le National Petroleum Council, un groupe de pression US officiel qui rassemble la plupart des acteurs pétroliers et gaziers américains (et même d'autres, comme Shell), s'apprête à publier un rapport très attendu intitulé Facing The Hard Truth About Energy.

Le Wall Street Journal a commencé à en faire un peu de pub :
"It is a hard truth that the global supply of oil and natural gas from the conventional sources relied upon historically is unlikely to meet projected 50% to 60% growth in demand over the next 25 years"

Pludoil.gif
Les recommandations ne sont pas très originales (agro-carburants et nucléaire), et il est souligné qu'il faut s'attendre à des prix élevés "for decades".

Sur la route des vacances, profitez bien de vos derniers pleins bon marché !
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 18:34
Les VoyageursC'est le titre de cette peinture de Roland Car. Elle fut peinte en 1979, une décennie avant qu'on ne parle de réchauffement climatique. A l'époque, on s'effrayait plutôt de l'hiver nucléaire...

George Monbiot, qui est au Guardian ce que Jean-Luc Porquet est au Canard ou Hervé Kempf au Monde, a écrit un article effrayant le 3 juillet dernier dans le quotidien britannique, sur la base d'une récente publication de Jim Hansen, le gourou du climat de la NASA. Cette publication reproche au GIEC d'annoncer des prévisions d'élévation du niveau des mers beaucoup trop basses, du fait d'une sous-estimation de la vitesse à laquelle les calottes glaciaires du Gorenland et de l'Antarctique Ouest pourraient fondre.

Il est concisément évoqué une estimation de 25 plus ou moins 10 mètres. En ces périodes de vacances, il faut voir le bon côté des choses : pour un Parisien, il suffira d'aller à Rouen pour voir la mer.
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 14:32
L'Agence Internationale de l'Energie durcit le ton.

peak-oil--iea-donation-.jpg Le marché du pétrole devrait se tendre davantage après 2010, les capacités de production excédentaires devant atteindre un niveau minimal en 2012, estime l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans un rapport semestriel paru lundi. 


Il s'agit du fameux pic "technico-économique" prédit par l'IFP l'année dernière : les pays de l'OPEP ont découvert les délices du pétrole à plus de 50 dollars, et en redemandent. Jusqu'en 2005, tous les économistes les dissuadaient d'atteindre de tels niveaux de prix en évoquant le spectre d'un choc pétrolier qui mettraient à mal leurs investissements en pétrodollars.
Partager cet article
Repost0
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 11:30
Scénario tendanciel
Partager cet article
Repost0
28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 08:58
Incroyable article dans le Monde daté d'hier :   sans l'or noir irakien, le marché pétrolier ira dans un "mur" d'ici 2015.

Ce titre résume un entretien, non pas avec une des Cassandres habituelles du pic pétrolier, mais  du Directeur des Affaires Economiques de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), M. Fatih Birol.

"D'ici à 2015, le marché et l'industrie du pétrole vont être sévèrement mis à l'épreuve. D'ici cinq à dix ans, la production pétrolière hors-OPEP va atteindre un maximum avant de commencer à décliner, faute de réserves suffisantes. Il y a chaque jour de nouvelles preuves de ce fait. Au même moment aura lieu le pic de la phase d'expansion économique de la Chine. Les deux événements vont coïncider : l'explosion de la croissance de la demande chinoise, et la chute de la production hors pays de l'OPEP. Notre système pétrolier sera-t-il capable de répondre à ce défi, c'est la question."

Certains peakniks aiment se moquer de l'AIE et de ses prévisions optimistes : en fait, l'Agence a toujours publié des perspectives de consommation future, mais n'a jamais cherché à savoir si la géologie permettait de satisfaire les besoins futurs. C'est là sa première sortie du bois. On appréciera les jolies tournures diplomatiques utilisées, comme celle-ci :
"Je crois que le gouvernement saoudien parle de 230 milliards de barils de réserves. Je n'ai pas de raison officielle de ne pas y croire. "

Partager cet article
Repost0
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 09:05

Un négateur est un rhétoricien spécialiste dans le démontage de thèses scientifiques établies et la démonstration de leurs antithèses. Par le passé, certains ont ainsi réussi à prétendre que la cigarette était inoffensive pour la santé (et ont ainsi recueilli quelques subventions intéressantes) ou que l'Homme n'a jamais mis le pied sur la Lune.
Actuellement, les négateurs "sérieux" ont deux sujets fétiches : le 11 Septembre et le Réchauffement Climatique.
Heureusement, il existe aussi des "négateurs fous", en fait des ennemis des négateurs qui utilisent leurs propres méthodes pour en démonter les rouages de façon distrayante. Ainsi, ils ont établi qu'Alain Delon n'a jamais existé, tout comme Napoléon d'ailleurs, ou bien que le Débarquement de Normandie n'a jamais eu lieu.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 09:02
Ils n'ont plus besoin de soucoupes volantes pour se déplacer...

Partager cet article
Repost0
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 08:57


Partager cet article
Repost0
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 08:51



AFP, 23 mai 2017 - Après transcription urgente de la directive européenne votée en mars dernier par les différents Etats-membres, le survol de l'Union Européenne par un avion civil est devenu interdit à partir d'aujourd'hui 0 heure GMT.

Cette mesure vise à forcer la société européenne à inventer une nouvelle façon de considérer la mobilité, dans le double but de réduire la dépendance énergétique (l'essentiel du carburant aviation étant importé) et de diminuer sensiblement les émissions en gaz à effet de serre.

La faillitte instantanée des compagnies aériennes qui a suivie l'annonce du projet de directive, il y a deux ans, faisait partie du plan : "aucun analyste n'avait compris que derrière la libéralisation du ciel entreprise depuis 15 ans, les Etats-membres faisaient tout leur possible pour se désengager d'un secteur d'activité condamné", a commenté le Commissaire Européeen à l'Energie et aux Transports. Les fonds de pension américains étant les principales victimes de ce crash économique programmé, les Etats-Unis ont déposé une plainte pour "crime contre l'humanité capitaliste" à l'OMC.

Pour l'Européen moyen, les conséquences restent limitées : les vacances à l'autre bout du monde devenant inaccessibles pour ceux qui n'ont pas le temps de voyager par bateau, les lieux de villégiature européens et nord-africains ont retrouvé brutalement une clientèle massive ; quant aux hommes d'affaires, ils se débrouillent depuis longtemps avec téléphone et visio-conférences.

L'industrie aéronautique européenne est en cours de démantèlement (les usines ont été revendues à des sociétés aéronautiques asiatiques) et de reconversion dans le ferroviaire et la construction navale. Aucun plan de licenciement n'est prévu, les pouvoirs publics prenant à leur charge le sous-emploi et les frais de reconversion. "Cela coûte toujours moins cher que de subventionner des programmes d'avion qui ne se vendent pas" a souligné le Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées.

L'industrie nucléaire se félicite d'une telle mesure qui réduit conséquemment les risques pesant sur les centrales nucléaires : "depuis 30 ans, notre cauchemar permanent était la chute d'un gros porteur sur une centrale de deuxième génération" a déclaré le porte-parole de la Sûreté Nucléaire Européenne.

L'arrêt brutal de la consommation pétrolière induit par la directive a fait s'effondrer le prix du pétrole, qui ne décolle plus aujourd'hui du plancher des $20. Les projets d'exploration-production se sont brutalement arrêtés, et les investissements dans les alternatives (GTL, CTL) au Moyen-Orient et en Asie ont été gelés.
Partager cet article
Repost0