Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 21:47

La-R12-et-Platini-vous-souhaite-une-bonne-annee.jpg

 

Hé oui, viva la 12...

Mais foin de cette nostalgie du triomphe industriel pompidolien : nous sommes au XXIe siècle et c'est l'heure de risquer quelques prévisions pour l'année.

Ca y est, se disent nos lecteurs, les Aerobar Films vont encore nous prédire le baril à 100 €. Hé bien, non.

Certes, le décrochage actuel de l'euro face au dollar, allié au renchérissement du brut dû à la n-ième tension dans le Golfe, fait que le baril en euro commence à s'approcher de ses records passés. Nous attendrons le dernier jour de janvier pour actualiser notre sempiternel graphique.

Mais cette hausse mettra encore un peu de temps à se propager à la pompe, d'abord pour des raisons physiques - pour l'instant nous consommons du pétrole acheté l'année dernière - et ensuite et surtout pour des raisons politiques : on imagine que l'état-major de Total a été instamment prié d'y aller mollo avec les tarifeurs et de ne pas répercuter trop vite la hausse, pour une fois. Cela serait du plus mauvais effet en période électorale. Cela dit, ça monte déjà pas mal :gazole-en-min-SMIC-upto-2011.12.jpg

Par contre, chers compatriotes, attendez-vous à quelques surprises cet été : une fois les élections passées, il faudra rééquilibrer balance commerciale et budget de l'Etat. Haro donc sur ce gazole que nous devons importer : Bercy va nous faire le coup d'une taxe carbone spéciale mazout dont vous vous souviendrez longtemps.

Bref, vous nous avez compris, c'est notre prédiction : 2012 sera l'année où le gazole deviendra plus cher que l'essence en France.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

Environnement2100 29/01/2012 20:18


Intéressante prédiction. L'équilibre de ces deux prix en France était lié au fait que les raffineries installées sur le sol français étaient bien équipées en unités de reformage, justement pour
satisfaire le marché français structurellement déséquilibré. Si nous fermons nos raffineries, ce qui est en cours, nous aurons subitement besoin de beaucoup de diesel et de peu d'essence ; il est
donc probable que le diesel va grimper, mais nous sommes sur un marché européen avec forte inertie, donc ça me paraît un tout petit peu délicat.