Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 11:30

http://idata.over-blog.com/1/15/80/34//shell-scotch-whisky.jpgDéclaration récente et fracassante d'une huile de Shell :

 La production des champs existants décline de 5 % par an à mesure que les réserves s'épuisent, si bien qu'il faudrait que le monde ajoute l'équivalent de quatre Arabies Saoudites (sic) ou de dix mers du Nord dans les dix prochaines années rien que pour maintenir l'offre à son niveau actuel, avant même un quelconque accroissement de la demande.

Cette information a été reprise et commentée dans le blog d'Oil Man, dépendant du Monde. Pendant ce temps-là, le journal du même site publie un article allant dans le sens opposé ou tout au moins cherchant à calmer la polémique : la "fin du pétrole", oui... mais après-demain.

Oil Man conclut pour sa part que "le discours des compagnies pétrolières occidentales devient vraiment étrange et inquiétant". Cette analyse est un peu légère.

En effet, Shell nous a habitués à des visions un tant soit peu grandiloquentes ; en 2008, le big boss nous prévenait déjà que, après 2015, l'offre de pétrole et de gaz d'accès facile ne pourra plus suivre la demande.

En résumé, qu'avons-nous ? Des compagnies comme Exxon et des lobbies comme Big Oil, dont le CERA et Daniel Yergin se font les porte-paroles, qui adoptent une position dite terraplatiste - "le peak oil est lointain s'il existe" - et d'autres, souvent non états-uniennes, qui affirment le contraire : Shell évidemment, mais aussi Total qui le positionne officiellement à seulement une dizaine d'années dans le futur - et laisse ses retraités abeondamment développer des hypothèses plus radicalement proches.

La communication externe ne sert pas à expliquer la stratégie de l'entreprise, mais est simplement un outil de mise en application de ladite stratégie à destination de ce qu'on appelle les parties prenantes (stakeholders) : les gouvernements, les ONG, les clients, les citoyens et, bien entendu, les investisseurs.

Les pétroliers US ont pour stratégie financière de tranquilliser ces investisseurs en leur garantissant que leur business model est pérenne : il y a encore du pétrole pour longtemps, donc rien ne change, tout va bien.

Les autres, et Shell en premier, ont un discours plus subtil : il va y avoir une tension sur l'offre, donc les prix vont s'envoler, donc nos réserves vont valoir bien plus que la valeur qu'on leurs donne aujourd'hui. Cette posture a en plus l'avantage de se prémunir de futures critiques concernant le prix du pétrole, provenant des consommateurs ou des Etats : ce n'est pas nous qui feront monter les prix, préviennent les pétroliers, ce sera l'effet de rareté.Elle permet en même temps de souligner l'urgence d'obtenir le droit de trouer la planète partout pour trouver les Arabies Saoudites manquantes : dans les parcs nationaux, aux pôles et bien entendu partout où on suspecte du gaz de schiste.

Qui a tort, et qui a raison ? Personne. Le monde des investisseurs n'est plus homogène comme avant : il y a des financiers qui sont plus sensibles que d'autres à la question de la raréfaction des ressources, et c'est à eux que Shell s'adresse. Mais il y a aussi des terraplatistes, et ceux-là iront placer leur argent chez Exxon.

A chaque cow-boy son troupeau, et les vaches seront bien gardées.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

energy_isere 04/10/2011 21:53



le Nouvel Obs version papier en parle dans son numéro du 29 Sept 2011


voir par ici : http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopic.php?p=302102#p302102


ou j' ai laissé un scan de la page du journal.



energy_isere 30/09/2011 22:13



SHELL à moins communiqué sur sa fuite de pétrole en Mer du Nord à la mi Aout.


 


lire ici : http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopic.php?p=299410#p299410


 


 



johan 30/09/2011 09:17



Qu'en pensez vous ?


Que E2100 est un petit rigolo, comme d'habitude ...



Dubus 27/09/2011 13:12



Oilman poursuit le 26 novembre son analyse, un peu plus poussé



phyvette 26/09/2011 17:03



Ha ben justement Matthieu Auzanneau semble vouloir démentir la formidable attaque de notre ami E2100.


 


Shell : Il faut 4 Arabies Saoudites en plus d'ici dix ans ! [Suite] 


http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/09/26/shell-il-faut-4-arabies-saoudites-en-plus-d%e2%80%99ici-dix-ans-suite/