Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 15:44

Paris--decembre-2010.jpg

 

Un temps à ne pas mettre un Vélib' dehors...  une voiture électrique (VE) non plus ? On pourrait penser au froid qui dégrade les performances de la batterie (surtout si en plus on veut mettre le chauffage) ou au couple moteur trop abondant qui pourrait rendre la conduite délicate... 

Ces problèmes sont loin d'être rédhibitoires : quand un VE quitte sa borne de recharge, sa batterie a été réchauffée par sa charge, et il est même possible d'entretenir la température idéale une fois la batterie chargée. Quant à la gestion du couple moteur, il suffit d'appuyer à peine sur le potentiomètre à pédale.

Bon, cela dit, même en véhicule thermique, ça n'est pas drôle aujourd'hui comme le montre l'indice de congestion de sytadin à l'heure où nous écrivons ces lignes :

cumulBouchon_1-2010.12.08.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Paricentrics
commenter cet article

commentaires

Cad 09/12/2010 18:42



Comme disait un de mes amis qui a bossé un temps à la DDE (il a réussi à en partir avant qu'on la démantèle, pour rejoindre la répression des fraudes qu'il a quitté avant qu'elle soit aussi
démantelée - mais ça c'est un autre sujet), voici la recette pour mettre un bon capharnaüm sur les routes :


- Démantelez l'administration en charge du traitement des routes en hiver (un p'tit coup de décentralisation par ci, un p'tit coup de réduction des déficits par la..),
- Vendez euh pardon Soldez une bonne partie du matériel et des véhicules nécessaires à ce traitement des routes,
- Réduisez tous les ans les dotations pour acheter du sel, d'ailleurs vous aurez un bonus si certains secteurs se retrouvent sans stock de sel soit parce qu'ils sont épuisés soit parce que dès le
départ ils n'ont pas pu en constituer (ca par exemple c'est le bonus Yvelines),
- Lorsque Météo France annonce un épisode de neige ne prenez que le minimum de précautions et surtout n'interdisez pas de suite la circulation des poids-lourds car il ne faut pas géner
l'économie. Vous serez de toute façon parfaitement libre d'interdire leur circulation une fois qu'ils sont tous en travers des routes et que de toute façon ils ne circulent manifestement
plus.
- Réfutez l'existence du moindre problème même si tout indique que la situation devient catastrophique (sauf si les autorités en charge du problème sont d'un autre bord politique, auquel cas à
l'inverse faites tout pour amplifier le moindre problème),
- Lorsque l'existence du problème ne peut plus être réfutée, trouvez un autre responsable à qui refiler la patate chaude (C'est entièrement et intégralement la faute à Météo France
qui n'a rien vu venir !) ou faites une commission parlementaire pour savoir d'où vient le problème. Notez que vous pouvez parfaitement faire les deux.



Phili2pe 09/12/2010 12:33



on pourrait se poser la question : pourquoi se déplacer dans les intempéries? il faut savoir ce que l'on veut manger bio pour être plus proche de la nature mais celle-ci ne saurait
nous empêcher de travailler...


certains décroissants réfléchiront peut-être à cela... 



cyril 09/12/2010 09:39



Avec un peu d'equilibre et des bons pneux on passe partout à vélo . Même à travers les bouchons hivernaux.



phyvette 09/12/2010 09:19



Philippe.


La place Daumesnil j'y suis les Lundi, Mardi, Mercredi. Ce serait parfait j'ai repéré des petits resto pas cher Bd de Reuilly, presque des resto décroissant.


 


Ton jour sera le miens. :-)



E2100 09/12/2010 05:02



Il est à craindre que le lendemain matin, le froid nocturne ait fait geler toute cette neige plus ou moins fondue. C'est terrible, il neige trois jours et nous remettons en cause le VE ?


J'ai dit il y a longtemps qu'il n'y aurait pas de chauffage dans les VE, ce n'était pas une blague ! Le chauffage est la meilleure façon de réduire à néant son autonomie, difficilement gagnée
après un siècle d'efforts de rendement électrique. En revanche, il sera possible de chauffer l'habitacle pendant qu'il sera au repos (comme on le fait déjà en Suède et au Canada), permettant
à l'automobiliste de quitter son garage à 25°C, et atteignant sa destination (au bout d'une heure) à 18°C, où est le problème ? S'il est exact que la performance des batteries diminue
drastiquement avec la température, la gestion de celle-ci reste envisageable : en été les batteries seront "tournées vers l'extérieur" pour évacuer les calories, en hiver elles seront à
l'intérieur afin de conserver efficacement leur effet Joule. Elles aussi, comme le reste de l'habitacle, quitteront la garage à 25°C ; une bonne isolation plus l'effet Joule les maintiendront
facilement en température, sujet réglé. J'ajoute qu'avec 4 personnes à bord, la température ne chutera pas même sur long parcours.


En ce qui concerne l'excès de couple apporté par les moteurs électriques, je me gausse (aux deux sens du terme) : c'est justement le VE, avec ses quatre moteur indépendants, qui sera
particulièrement bien placé pour être équipé d'antipatinage de façon native. Le VE perdra aussi le lourd et antique différentiel qui défigure le dessous de nos voitures classiques. Le
VE n'a pas que des problèmes, il a aussi des solutions natives. Dans l'ensemble la mécanique du VE n'aura pas de mal à afficher sa suprématie face au moteur à essence, autrement nos disques durs
fonctionneraient à l'essence.


Le vrai souci de confort du VE, c'est l'absence d'air conditrionné ; cette particularité va lui interdire certains "avantages acquis" du type grandes surfaces vitrées (toit), ce qui en retour
fera peser une contrainte supplémentaire sur la conception, et contribuera à le ringardiser par rapport aux modèles à essence. Mais bon, dans 20 ans les batteries auront fait encore des progrès
supplémentaires, et un (petit) air conditionné consomme cinq fois moins qu'un chauffage, on pourra même envisager une PàC. Dans vingt ans !



Aerobar Films 09/12/2010 21:43



Autre solution pour la question HVAC : une ou deux cartouches de butane, voire d'éthanol "vert" à changer régulièrement, comme on remet du sel dans son lave-vaisselle.


Une solution élégante pour éviter de ramener belle-maman : "ah zut chérie, j'ai oublié de changer la cartouche du chauffage de la bagnole, ta mère va se geler, il vaut mieux qu'elle prenne un
taxi pour rentrer..."


A noter sinon que le rechargement d'une batterie de voiture la fait chauffer suffisamment pour qu'on récupère cette chaleur à des fins de climatisation l'hiver.