Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 12:38

Depuis le début de la semaine, il nous est difficile, à l'écrit comme à l'oral, de ne pas être interpelés sur cette déjà triste et fameuse affaire d'espionnage concernant la "target zero" - les véhicules zéro émission du constructeur français.

buck danny et lady xOn a vu apparaître une mystérieuse "piste chinoise" vite semée par des politiques et vite réfutée par les fonctionnaires supposés s'occuper du dossier.

Ce matin, le Directeur Général de Renault a donné un entretien au Monde où il fait un bon résumé de la situation :

Renault est victime d’une filière organisée internationale

Les choses sont claires: aucune pépite technologique, stratégique sur le plan de l'innovation, n'a pu filtrer en dehors de l'entreprise, y compris les presque 200 brevets déposés ou en cours de dépôt. Qu'il s'agisse notamment de la chimie des électrodes, de l'architecture des batteries, de l'assemblage des différents éléments, du chargeur ou du moteur lui-même, nous sommes sereins: rien de critique ne semble être parti à l'extérieur. Quant au travail effectué avec le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) sur la batterie du futur, il n'est pas concerné par cette affaire. Bref, nous sommes intervenus à temps. En revanche, nous estimons que des informations sur l'architecture de nos véhicules, sur les coûts et le modèle économique du programme peuvent avoir fuité.

Cette "filière internationale" d'espionnage va sans doute faire fantasmer les journalistes en mal de copie et générer une masse de théories du complot sur le Web 2.0. On verra surgir de cette fébrile imagination des Russes en chapka, des Chinois à nattes, des Indiens à turban et peut-être même quelques néo-libéraux  transfuges de la Haute Phynance, associés en malfaiteurs, écumant et corrompant l'Occident pour apporter à leurs maîtres des BRIC les derniers secrets d'une industrie européenne prétendue moribonde.

Il faut pourtant ne pas se faire d'illusions sur notre propre industrie : cela fait longtemps qu'elle a compris qu'un peu d'intelligence (espionnage en anglais) permettait de produire beaucoup plus d'informations utiles qu'en faisant fonctionner sa propre intelligence.

Pour donner un exemple précis en rapport avec notre marque de fabrique - nous ne sommes pas les Autobar Films - demandez-vous comment le document Airbus ci-dessous, dont la version complète d'environ 50 pages est bourrée de données sur l'architecture et les différentes difficultés rencontrées par le programme 787, a pu être rédigé. Pas uniquement en faisant des recherches sur Google, à notre avis...

787-Lessons-Learnt--3D--copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article

commentaires