Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 11:20

quel-avenir-pour-les-metaux.jpgA des années-lumières des thèses piquistes propagées par des organismes anti-scientifiques comme le PostCarbon Institute, un ouvrage de diffusion hélas confidentielle a tenté de faire récemment le point sur la question de la disponibilité des métaux, et en langue française de surcroît : quel avenir pour les métaux ? rédigé par un collectif de Centraliens.

Disons-le tout net : si vous cherchez dans ce livre la confirmation que le pic de production général est proche, sinon dépassé, et que bientôt le monde civilisé va s'effondrer par manque de ressources, vous allez être franchement déçus.

Par contre, pour seulement 39 €, vous allez avoir plein d'infos à jour sur la situation et les perspectives de la production et de la consommation métallique.Vous apprendrez également quelques réalités environnementales sur l'industrie minière, dont on parle finalement bien peu alors qu'elle est loin d'être inoffensive.

Il n'y a pas vraiment de thèse centrale à cette oeuvre collective qui tient plus de l'étude à des fins de vulgarisation. On y trouve aussi bien des études sectorielles - par exemple comment se pose la question de la disponibilité des métaux pour l'industrie automobile, en tenant compte du développement raisonné du véhicule électrique - et des monographies sur certains métaux-clés.

La couleur rouille de la couverture n'est pas forcément le meilleur choix : il aurait mieux valu utiliser celle du cuivre, qui semble pas mal préoccuper les auteurs.

Si vous n'avez pas le temps de lire cet intéressant opuscule, nous vous suggérons néanmoins de vous pencher sur ce petit schéma extrait de la synthèse et qui explicite la véritable problématique d'approvisionnement de l'industrie mondiale en métaux : en plus des terres rares, les pénuries prochaines risquent probablement de concerner antimoine, strontium ou étain.

Contrairement aux rumeurs, lithium et phosphates sont loin de manquer, comme nous le subodorions. Soulignons également la situation des terres rares : avec plus de 1000 ans de réserves, le problème est bien que les mines actuellement en exploitation soient toutes en Chine - dans l'idée initiale de les obtenir à bas coût et proches du lieu de leur utilisation, tout simplement.

risques-metaux.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

energy_isere 20/06/2011 10:27



A propos du Cola Bainite Steel process ,


c' est issu de l'entrepreunariat de Mr Gary Cola avec une equipe de l' Ohio State University


il a sorti le brevet US 2010163140  "Microtreatment of Iron-Based Alloy, Apparatus and Method Therefor, and


Microstructure Resulting Therefrom" 


voir ce lien : http://www.rexresearch.com/colasteel/cola.htm


Ca à l' air assez récent .


Concernant une application aeronautique (en remplacement du Titane) , il faudra bien une dizaine d' année pour homologuer ca, verifier que tous les autres paramétres sont OK (et la fatigue....).


Sinon si ca ne marhe pas comme prévu, il restera plus qu' a en faire des rails.


 



miniTAX 20/06/2011 09:03



Toutes ces projections à 2 balles, elles ont été faites avant ou après la commercialisation de l'acier flash bainite ? (plus résistant que le titane à poids égal, pour 10% du prix)



energy_isere 14/06/2011 22:54



Pour les terres rares il y a des projets sur des gisement en Australie, USA et Canada.


Mais les sociétés occidentales se sont fait piégées elles mémes en confiant toute la production de terres rares à bas prix à la Chine. La Chine retourne ca comme un gant et impose maintenant ses
quotas au  monde.


Pour les projets en Australie, USA et Canada, ca va prendre une dizaine d' année avant que ca produise à plein, temps que mettra la Chine à profit pour faire le plus de valeur ajoutée possible
avec ses terres rares.


 



Aerobar Films 15/06/2011 22:20



Faut croire que ça arrange tout le monde, en fait.



Imago 14/06/2011 18:17



Très intéressant ce graphique, mais pourquoi "à des années lumières des thèses piquistes" ?
Le cadrant en bas à gauche montre une bonne dizaine de métaux où il y aurait moins de 40 ans de réserve et qui sont contrôlés par une poignée de producteurs.

Et il n'y aurait plus qu'une vingtaine d'année de réserves d'or et d'argent ?


J'aurais dis "à des années lumières des thèses terraplatistes"



Laurent 14/06/2011 00:54



Lithium loin de manquer ? C'est vite dit. Le schéma montre un pic de Lithium à plus de 100 ans, avec les données de consommation actuelle. La flèche indique bien une "forte accélération de la
consommation". Si on multiplie par 10 ou 20 la consommation (passer d'une batterie d'ordinateur portable par foyer à un ensemble de batterie pour voiture, ce n'est pas anodin), l'ordre de
grandeur avant un pic passe à une dizaine d'année.


Il faudrait donc étayer un peu plus le calcul pour avoir de la précision.


Sauf rupture technologique importante, la généralisation du véhicule électrique risque bien de précipiter un pic de lithium à la durée d'une génération (20 à 25 ans)



Aerobar Films 14/06/2011 21:05



Nous devons prendre acte du passage du pic de pétrole dans l'indifférence générale : ce n'est pas au moment du pic que les choses se corsent, mais plutôt 10 ans plus tard. Il reste donc 20 ans
avant que la question de la disponibilité géologique de la ressource se pose,sachant qu'une batterie automobile au lithium se recycle à 50% industriellement (on peut aller jusqu'à 98% mais c'est
trop cher pour le moment)... et on aura trouvé au moins une autre filière de stockage que le Li-ion ou Lion-Polymère


2) les batteries seront recyclées massivement