Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 11:12

Ceci-n-est-pas-un-pic-petrolier.jpg

Une recrudescence inattendue de notre fréquentation a été provoquée par un commentaire sur le blog d'Un avenir sans pétrole ?

Un des commentaires de l'article interpelait l'auteur du blog :

Bonjour Benoît, que penses-tu de ce site ? [lien vers der Tod der TOD] Ils n’ont pas l’air convaincus par le problème des énergies fossiles et du pic… Merci.

Et l'auteur a répondu :

Bonjour, L'argumentation est inexistante, il n'y a donc pas grand chose à répondre. A côté de ça, cet article [lien vers Peak Oil Update 2013] parle du peakoil sans être critique. Difficile de suivre la logique de l'auteur.

Effectivement, quiconque prendrait le temps d'analyser en détail le contenu de ce blog pourrait se poser des questions : si vous regardez par exemple au plus profond, dans les premiers articles postés, on a un ton général inquiet sinon inquiétant sur le pic pétrolier et le réchauffement climatique. C'était la période des grands débats prospectifs sur le couplage PO-RC et la recherche du phénomène le plus menaçant pour l'espèce humaine : PO>RC ou l'inverse ? Un peu comme la barbe du capitaine Haddock : au-dessus ou en-dessous de la couverture ?

Avouons-le, la lecture du Cygne Noir nous a amené pas mal de réflexions sur la façon même dont nous pouvions nous permettre de faire de la futurologie. Certains férus des thèses d'Elisabeth Kübler-Ross pourraient prétendre que nous avons franchi avec succès toutes les étapes de la courbe de deuil et que nous en sommes à l'étape de l'acceptation du PO-RC : c'est ce qui s'appelle détourner une théorie en dehors de son champ d'application, vu qu'elle n'est valide que pour des personnes en face de leur mort prochaine (cancer en phase termianle par exemple). Nous mourrons sans doute de quelque chose, mais certainement ni du PO ni du RC, probablement plutôt d'un emmpoisonnement lent à toutes ces charmants sous-produits de notre monde moderne : particules fines, perturbateurs endocriniens, nano-matériaux, additifs chimiques etc. Toute chose a son prix.

En fait, depuis la fin des années 2000 - alors que pourtant nous avions assez bien anticipé l'arrivée de la crise économico-financière mondiale - nous avons progressivement abandonné les champs de la prospective, convaincu que sur les questions énergétiques règne l'aphorisme de Paul Valéry :

Ce qui est simple est toujours faux. Ce qui ne l'est pas est inutilisable.

En parallèle, notre activité professionnelle s'est rencentré sur la problématique de la transformation de l'industrie automobile, problématique pour laquelle les chantiers sont tellement nombreux qu'il ne nous reste plus vraiment beaucoup de temps pour tenter d'apercevoir le futur lointain. Nous laissons donc déqormais ce champ à d'autres, s'ils ont le temps et surtout les données nécessaires à ce genre d'exercice : le monde de l'énergie est un monde qui sait bien cacher ses vrais secrets, nous en connaissons quelques-uns dans le domaine nucléaire mais nous ne trahirons pas la confiance qui nous a été faite lors de leurs révélations - rassurez-vous, rien de nocif, ou du moins plus maintenant.

Nous continuons toutefois à suivre ce qui se passe, mais avec désormais des articles plus primesautiers et avec un ton parfois encore plus moqueur qu'avant. Nous aimons bien passer à la planche à secousses ceux qui poussent le bouchon un peu loin et TOD était quand même une des références mondiales en la matière.

Il faut enfin savoir que dans la plupart des cas, nos articles sont écrits une fois que nous avons trouvé l'illustration. N'oublions pas que nous venons du monde de la vidéo - merci au passage à nos 1 300 000 spectateurs, encore 1000 fois comme cela et nous dépasserons Gangnam Style - et que ce blog a été créé parce qu'il était plus facile et rapide d'écrire un article de blog que de concevoir un court métrage ; hé oui, nous sommes un peu cossards sur les bords... S'il fallait changer la signature de notre blog, nous paraphaserions peut-être Desproges (à propos de Marie-Patch) : Aerobar Films, le poids chiche des mots, le choc des romans-photos.

tintin-et-le-pic---p01.jpgLa suite de Tintin et le Pic d'Or Noir ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article

commentaires

rastatapoulos 27/10/2013 21:57


" Ceci n'est pas un pic pétrolier  "


effectivement c'est une vague scelerate , qui fera des dégats quand elle nous atteindra .


Je suis bien content que des sites abordent ces différents sujets que sont le PO et le RC  . Ils sensibilisent aux différents concepts , aux différentes  variables pertinentes , les
marges d'incertitude , ainsi que les ordres de grandeurs , donnent des chiffres , tout ceci donnant matière à discussion . Ces sites proposent parfois des solutions , raisonnables ou non , à
chacun de faire le tri selon ses propres interêts et moyens .  Je me suis un peu  interessé au sujet juste après les événements  du 11/09/2001  , avec un appetit grandissant
sur le sujet  juste  après l'invasion de l'Irak en 2003 ... concernant l'avenir  : si il ne se passe rien tant mieux , retour de la prospérité , de merveilleux robots venant
combler le rêve d'une société sans  travail , à l'energie abondante , où tout le monde aurait au minimum deux toits , un dans l'hémisphère sud , un dans l'hemisphère nord  , occupés
selon les envies du moment et la saison :-D . Dans le cas contraitre , merci aux différents sites,  je suis probablement un peu mieux armé pour affronter la "chose"  . (en fait nous le
sommes jamais vraiment , savez vous fabriquer de l'aspirine ? il n'y a que ça qui me calme mes maux de tête ) 


 


 

Env2100 18/10/2013 15:12


Qui n'a pas évolué dans ses conceptions concernant l'avenir de l'humanité ? Et depuis quand notre ami Aerobar se préoccupe-t-il de l'opinion des garçons-coiffeurs ? Ne serait-ce point un petit
péché de coquetterie que d'y faire allusion ?


Sur ce plan en tous cas, je revendique et assume un parcours similaire. En 1995 j'ignorais tout du sujet. En 2000, un ami apiculteur m'a fait part des difficultés de ses abeilles, j'ai regardé
ailleurs. En 2005 j'ai passé un an à étudier l'environnement, et je découvris cette bizarre histoire de PO. En 2007 la supercherie m'était claire, mais le couplage PO-RC m'apparaissait crédible.
En 2013 j'envisage plutôt les "4 P" (la Tétraplégie de Wagner) pour 2050 : Population, Petroleum and other resources, Pollution and biomes damage, Plagues and weather. Dans l'ignorance (parfois
la désinformation) quasi générale, on est bien contraint de développer ses propres thèses, et ça ne se fait pas en cinq minutes. Donc oui, nos opinions évoluent, et c'est bien la preuve que nous
réfléchissons par nous-mêmes.


Ca ne semble pas être le cas de ce M. Thévard : j'ai survolé son blog non pas par curiosité, il y en a des centaines identiques, mais juste pour vérifier : on y trouve les mêmes poncifs et
l'absence totale de réflexion personnelle habituels. Le plus grave défaut des Français, ce n'est pas l'arrogance ou la procrastination, c'est la ringardise. Il faudrait enseigner aux enfants que
mieux vaut exprimer une idée peut-être idiote, mais personnelle, que l'idée idiote de quelqu'un d'autre.


PS: je rappelle pour le lecteur occasionnel que je n'ai rien contre les garçons-coiffeurs, sauf quand ils prétendent à un savoir infini sur la question pétrolière.

phyvette 18/10/2013 09:28


Et oui 8 ans a attendre le pic c'est long. On en a connu d'autresqui on tenus moins lontemps.


Tout les sites piquistes sont en deshérence, ou reconverti dans le survivalisme autocentré, la décroissance béate ou le transitionisme extrêmegauchiste.


Notre hote lui prépare (sans y croire on ne nous la fait pas...) l'avenir de la voiture sans pétrole. Certainement dans le but légitime de nourir sa famille.


 


Benoît Thévard, je l'aime bien celui là, son optimisme volontariste sur la transition énergétique fait plaisir a lire les jours de grosse fatigue, même si on y croit encore moins qu'a la voiture
électrique. On vera bien si il tiendra son blog plus de 8 ans ou si il se lassera de poursuivre un horison qui comme il se doit est toujours fuyant.

Wendy 16/10/2013 15:58


je suis morte de rire !!!


je pense que B. Thévard n'a pas pris le temps de lire correctement vos articles.


vous faites référence aux phases du deuil. oui, nous sommes dans l'acceptation ! résignation à la fin de la croissance, au chômage, à la misère et même J.M. Jancovici prévoit (même pas à demi
mot) la fin de la démocratie.


 


vous êtes intelligent, instruit et doté d'un humour corrosif à toute épreuve.


votre "détachement" tout intellectuel et extrèmement drôle sur ce sujet vital passe pour de l'indifférence aux yeux des "agités du baril" qui cherche l'assurance que, oui, le peak oil c'était
hier !


 


vous êtes victime de la qualité de vos écrits comme de la "fuite des cerveaux"  !! LOL !


toutes ces qualités rares empêchent le lecteur moyen qui cherche des certitudes dans le monde de l'énergie/pétrole qui ne produit pas UN SEUL chiffre exact, de comprendre ce que vous dites....


bien à vous !


 


(je regrette énormément TOD...source d'informations).