Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 07:00

Alors que certains voient dans la revanche islandaise - no more cash, but much ash - les prémices de l'apocalypse maya, nous avons pu, une fois de plus, mesurer comme présent et passé ont parfois tendance à s'entrechoquer, en classant quelques cartons de souvenirs issus du grenier de nos aînés.

WTC-closest-to-heaven.jpg

Ce prospectus publicitaire, datant probablement de la fin des années 1970, affiche un slogan qui fait froid dans le dos : "Là où certains d'entre nous ne pourrons pas s'approcher plus près du Ciel"... De quoi avoir comme un goût de cendres dans la bouche.

En parlant de cendres, les petites particules de silice d'Eyjafjöll ne vont pas tarder à nous choir dessus. Ca tombe bien, on a justement retrouvé un opuscule très pratique intitulé "Que faire en cas de retombées nucléaires ?" par le Secrétariat US de la Défense Civile en 1967. L'illustration ci-dessous vous permettra de maîtriser la situation.

 

family-shelters.jpg

Les peurs de nos pères, c'était quand même autre chose que le virus H1N1.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Le Monde d'avant Google
commenter cet article

commentaires

E21OO 20/04/2010 11:07



Le Pays des Obèses de l'Ouest est traditionnellement paranoïaque, donc construire des abris tombe sous le sens. Cela dit, dans de nombreux états de la "Tornado alley", les abris sont vivement
recommandés, et tout-à-fait justifiés quand on voit ce qui reste d'un village après le passage d'une tornade. Dans ce contexte, construire un abri anti-atomique capitalise sur une
double culture locale - pour parler comme les journalistes, c'est dans l'ADN des Américains.


J'avais eu l'occasion de discuter avec des gens installés au WTC ; tous faisaient grise mine en évoquant des attentats, et racontaient que depuis le premier attentat en 1992, le loyer avait
chuté de 50%. C'est sans doute cette inquiétude qui en a sauvé tant, les poussant à descendre les escaliers en dépit des messages officiels leur recommandant de ne pas bouger de leurs bureaux,
justifiant le vieil adage "Etre paranoïaque n'empêche pas d'avoir des ennemis".



Aerobar Films 22/04/2010 22:09



A Grenoble, près de la gare, il y a toujours un WTC, mais moins haut. Seuls les TGV essaient vainement de le percuter, mais à chaque fois ils finissent à côté.