Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 17:33

Ce petit croquis de saison n'est pas récent mais il nous fait toujours sourire.

Plan-des-P-eak-istes.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> <br /> Pour la prochaine version, il faudra inclure le petit "tire-fesses" du gaz de schiste en construction entre le Pic pétrolier et le Pic Gazier.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Il est très "fuel for thoughts" !<br /> <br /> <br /> Le pic de consommation, dans l'esprit de beaucoup de commentateurs, est proche. En effet, si nous trouvons qu'importer des quantités toujours croissantes de produits pétroliers<br /> est idiot et pénalisant pour notre balance commerciale, il faut bien se dire que les Chinois se feront la même remarque à un moment ; eux aussi vont appliquer des taxes sur les carburants<br /> (qu'ils importeront maintenant toujours en majorité), mais pas au point de pénaliser leur florissante industrie automobile. Je subodore qu'ils attendront d'avoir une offre VE valide pour se<br /> lancer dans ce programme. Cette date marquera peut-être le sommet de la demande pétrolière mondiale. Je la mettrais plutôt vers 2020.<br /> <br /> <br /> Le pic de la demande gazière ne me paraît pas intervenir avant plusieurs décennies : ce produit, quoi qu'il arrive, restera délicat à exploiter, transporter et distribuer ; il ne remplacera<br /> jamais les carburants liquides ; il n'est qu'un complément au charbon dans les pays riches ; les réserves actuelles sont tout simplement insondées ; les gisements les plus monstrueux sont à peine<br /> exploités (Qatar) ou pas du tout (Iran). Il a sans doute vocation à remplacer le haut du baril pour la pétrochimie (vapocraquage), mais de mémoire celle-ci ne représente pas 10% de la<br /> consommation de pétrole.<br /> <br /> <br /> Le charbon va, par le biais de l'electricité, et via VE pour les fractions intermédiaires, et chauffage électrique pour le fuel, remplacer une plus grande partie de la consommation<br /> pétrolière, mais sans passer par le CtL, technologie coûteuse et un peu absurde sur le plan macro-économique. Je n'ai donc absolument aucune inquiétude sur la disponibilité de nos produits<br /> pétroliers jusqu'en 2030 ; en revanche, la bonne exploitation du charbon (avec ou sans CCS ?) prendra un tour de plus en plus stratégique.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre