Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 17:15

Renouons un moment avec l'exercice périlleux et arrogant des prévisions long terme dans le domaine énergétique.

Notre nouveau Président de la République nous facilite, il est vrai, un peu la tâche : il a inscrit, souligné et répété qu'il souhaitait instaurer un blocage des prix de l'essence. Prévoir l'évolution d'une constante, voilà qui devrait rester à notre portée.

Les milieux piquistes, même modérés, se sont largement gaussés d'une telle mesure : vlatipa que les veaux Français ont désigné un nouveau terraplatiste à leur tête, avec le pic pétrolier une telle mesure sera impossible à tenir, sinon à vider encore plus les caisses déjà vides de l'Etat, et donc c'est parti pour encore plus de dette tout en empêchant la véritable transition énergétique à base de nucléaire renouvelables et d'énergies propres. Quel naïf !

Mais croire que le gouvernement bloquera le prix de l'essence au même niveau pendant toute la durée du mandat présdentiel, n'est-ce pas justement un peu naïf ? On peut bloquer le prix de l'essence tout en faisant périodiquement évoluer ce niveau, à la façon du prix du timbre par exemple.

Psychologiquement parlant, il serait par exemple judicieux de fixer au 1er juin le prix du SP95 à 1,49 €/l : on est aisni juste en-dessous du spectre de "l'essence à 10 francs" et nettement plus bas que les niveaux de ces derniers mois. Le baril semble se calmer un peu, côté distributeurs pétroliers cela ne représentera pas trop de sacrifices.

Ensuite, on indiquera qu'il y aura révision périodique de ce niveau, par exemple tous les ans, et d'environ 10% car tout le monde le dit, le pétrole n'a pas fini d'enchérir : n'espérez pas, chers concitoyens, que ça baisse un jour, de même que le prix du timbre n'a jamais baissé - alors qu'on aurait pu, par le passé, espérer partager quelques-uns des gains de productivité effectués par las pétété.

Nous voici donc en mesure de vous offrir une première prévision quinquennale du prix à la pompe du super sans plomb, excusez du peu :

SP-95-1995-2017.jpg

 

Nantis de cette information, les particuliers comme les professionnels peuvent bien plus facilement gérer leur budget énergétique et notamment, mieux instruire leurs décisions d'investissement : quand faudra-t-il passer à la voiture électrique, par exemple.

On constate sur ce graphique qu'un bon blocage permet de suivre sans problème une progression exponentielle (+10% par an, c'est exponentiel) et de rentrer plus de taxes qu'aujourd'hui dans les caisses de l'Etat si c'est la modulation de la TIPP qui assure la montée des prix.

Le seul qui ne rigole pas trop dans l'histoire, c'est le distributeur.

Vae victis, comme disait un autre chef gaulois.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

Environnement2100 22/05/2012 14:28


PS : le différentiel Brent/WTI devrait s'estomper. Les boursiers américains, mécontents de cette faveur à leurs homologues européens qui s'aggravait depuis un and, ont intrigué pour que l'un au
moins des multiples pipes qui alimentent Cushing soit inversé, allégeant ainsi l'excès d'huile arrivant sur leur marché.

Environnement2100 22/05/2012 03:16


Jouons !


L'économie européenne va mal, et on ne voit guère d'évolution positive à court terme. Cette dépression continuera d'affecter les pays émergents, qui commencent déjà à se plaindre de la
concurrence qu'ils se font entre eux, vu que ces cochons d'ex-nantis n'achètent plus rien. Dans ces conditions, je ne vois pas bien le baril continuer de grimper, et le dépérissement de
l'économie ne peut que donner raison à notre nouveau président - son "blocage des prix" est donc une astuce peu dispendieuse si on lui accorde crédit, une belle idiotie autrement.


Pour les six mois qui viennent, je ne vois donc qu'une stagnation du baril.


Au-delà, si Romney passe, il n'est pas exclu qu'on laisse la bride sur le cou à beaucoup de mécanismes de contrôle, et les américains aisés ont intérêt à voir grimper le baril.


Quitte à bloquer des prix, notre Président devrait plutôt s'intéresser au prix des communications, au sens large : l'essentiel des coûts, et des revenus associés, sont en France et aisés à
décortiquer.

miniTAX 08/05/2012 14:47


Les prix du carburant encadrés, l'économie planifiée à 5 ans, hmmm, bizarre, j'ai comme l'impression d'avoir déjà vu ça quelque part...

Phyvette 08/05/2012 11:00


"quand faudra-t-il passer à la voiture électrique ?"


Un calcul rapide de coin de table du coût d'usage et le graphique indique
d'attendre sagement après 2017 dans une Diesel urbaine moderne.

construction-carbone 08/05/2012 00:18


Cétipa de la fameuse taxe carbone, ou (pardon!) contribution climat énergie, dont vous parlez là? effectivement, si "gouverner, c'est prévoir" seule une vision claire et à long terme permet
gestion et investissements.