Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 10:31

wanted-peak-oil.jpg

Il y a quelques années, chaque tendance piquiste se devait de présenter sa propre hypothèse pour la date du pic pétrolier.

Il faut croire qu'avec la crise, la plupart de ces organisations ont eu autre chose à faire que de spéculer sur la temporalité du baril car ces sources se sont presque toutes tues les unes après les autres.

Le mot "presque" est justifié car, heureusement, l'une des plus sérieuses figures estimatives de ce sujet reste active : il s'agit de Jean Lahérrère, le célèbre co-signataire du fameux article "fondateur" sur le pic pétrolier, publié dans Scientific American en 1998.

Vous trouverez ainsi sur le site d'ASPO-France son dernier article de synthèse sur la question, hélas en anglais uniquement, où il fait le point sur les questions pétrolières et gazières.

En synthèse, après un rappel nécessaire sur le manque de fiabilité des données d'entrée (production réelle par pays),  Jean Lahérrère estime que le pic de pétrole "tous liquides" surviendra avant 2020, ce qui est le haut de sa fourchette d'il y a quelques années ; l'OPEP cessera ses exportations avant 2050. Sur le graphique, les courbes en pointillés qui s'envolent représentent les prévisions plus qu'optimistes des agences énergétiques occidentales dopées aux trucs de schiste.

Peak-JL-1305.png

L'auteur a également ajouté à sa bibliothèue de graphiques l'évolution des prix à la pompe en minutes de SMIC, mais il a eu le bon goût de l'établir lui-même, au lieu de se contenter de faire une copie non autorisée du nôtre. D'autres non pas cette réserve, comme nous en reparlerons bientôt.

kyotherm-copilleurs.png

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Env2100 08/07/2013 19:26


Le Pic a été une réussite pour les compagnies pétrolières (IOC exclusivement). Cette théorie promotionnée par elles pour pousser les USA à intervenir militairement au Moyen-orient a parfaitement
fonctionné ; les IOC ont remis la main sur la 3e réserve de cette région.
Cette intervention a contribué à faire remonter le prix du baril, même si ce dernier dépend bien plus des humeurs du boursier étatsunien - double effet Kiss Cool. Une troisième conséquence, un
peu inattendue, est que les hydrocarbures de schiste "explosent" aux USA (voir article de FT : ce n'est pas seulement le Bakken). Ces trois effets s'ajoutent, et rendent aux IOC, et aux USA, une santé
financière remarquable en ces temps de disette pour l'Europe. La fable a donc parfaitement fonctionné, il n'est pas exclu qu'on nous la resserve dans 15 ou vingt ans, mais pour le moment, aucun
pétrolier sérieux n'oserait l'évoquer - nous sommes à nouveau inondés d'hydrocarbures ("awash with oil").
Le Qatar, vous connaissez ? Assis sur un gisement de gaz plus grand que lui (vous imaginez un gisement de gaz plus grand que la France ?), il est enchanté de cette situation qui rend ce produit
enfin attrayant, alors que son co-propriétaire, l'Iran, se trouve dans l'impossibilité de facto d'en exploiter sa part. Vous imaginez l'Iran aussi riche que le Qatar ? La géopolitique au M-O est
toujours la même : aider tous ces pays à se haïr entre eux, empêcher la paix de s'installer, contrôler les éléments un par un. Le Printemps Egyptien a eu au moins cet effet de souligner le
versement annuel de 1.4 GUSD à l'armée égyptienne.
Le détroit du Mozambique essaie de faire parler de lui ; il n'est pas exclu qu'on y trouve des réserves comparables à ce qu'on a trouvé dans le Golfe Persique. Comme les pays frontaliers sont
loin d'être stables (entendez : inféodés aux USA), on va se borner à en parler pour le moment, il ne faudrait pas qu'on retombe dans l'horreur des années 90, ou pire, que tout le travail
d'exploration tombe dans l'escarcelle de la Chine, comme ça s'est produit au Soudan.
Le désatre de Lac-Megantic vient de nous rappeler que l'extraction et le commerce d'hydrocarbures an Amérique du Nord dépassent les capacités d'installation d'oléoducs. Comment évoquer la pénurie
?


Pour en revenir au Pic, je me souviens assez bien que l'ASPO avait juré craché que c'était en 2010. Puis 2010 passant, que c'était 2011, sûr de sûr. Je me souviens assez bien à l'époque avoir
écrit de nombreuses fois "Pas ce mois-ci, pas cette année, pas cette décennie". Je me souviens avoir écrit que lorsque le Pic se produira (car il se produira), il n'y aura personne pour en rendre
compte.

Wendy 17/06/2013 11:14


yep !


 


merci de reprendre ce doc. vous, bien plus que moi êtes en mesure de le commenter.


le fait que "les sources, les chiffres" soient extrèmement difficiles à trouver est une réponse à la question.


 


secret défense ? oui.