Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 07:00

Nous avons fait une petite mise à jour de notre graphique du prix du gazole exprimé en minutes de travail. Le site source (base de données gouvernementale PEGASE) est particulièrement peu ergonomique et mériterait le Prix Citron dans notre référentiel des Oléo-sources.

gazole-en-min-SMIC.jpg

On constate qu'à la pompe, le niveau des 8 minutes le litre se rétablit après la Grande Oscillation de 2007-2009.

 

Pour que la voiture électrique décolle, il faudrait que ce seuil soit vite abandonné et qu'on revienne à des niveaux plus proches de ceux du début des années 1980. La pointe de 2007 est déjà oublié par l'homme de la rue et les autres arguments (zéro émission, silence, caractère novateur) manquent de souffle pour que la e-car ne voit pas son ascension stoppée par la fonte de la cire de ses ailes au soleil de la rationalité économique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

chriscool 26/07/2010 12:41



Bonjour,


Pour rendre la courbe olus proche du besoin réel, vous pourriez inclure le nombre de kilomètres parcourus par litre, pour obtenir une courbe en kilomètres par minutes de smic.


En effet, les véhicules ont faits de gros progrès ces 5 dernières années en matière de consommation, de même, la vente de véhicules consommants peu a explosé par rapport aux véhicules gormants.
(on ne retrouve quasiment plus de voitures consommant plus de 10 l au cent).


Je pense que la courbe n'aurait peut-être pas la même forme, et que la mobilité verrai même son prix diminuer.


Merci pour votre blog.


 


Chris



Aerobar Films 26/07/2010 21:01



C'est fort probable. En France en 2009, 92% des véhicules vendus ne dépassaient pas le modèle compact (Mégane/C4/307 etc) et même si certains de ces modèles ne sont pas franchement aérodynamiques
(monospaces), leur consommation reste acceptable si on ne s'en sert pas trop en ville où ils sont trop lourds pour être efficients.



phyvette 22/07/2010 13:23



http://www.casimages.com">


 


[URL=http://www.casimages.com][img]http://nsa16.casimages.com/img/2010/07/22/100722012310226350.jpg[/img][/URL]



E2100 20/07/2010 18:23



Il me semble que les étapes du développement du Véhicule Electrique ne dépendant pas toutes de cette courbe. Au début du XXe siècle, le développement de l'automobile a été assuré par des
consommateurs qui n'avaient pas besoin, mais envie d'une automobile. Celle-ci n'a pas remplacé l'hippomobile, c'est plutôt une mutation de la société entière, qui a simultanément autorisé le
développement de l'automobile et la disparition du cheval.


Par ailleurs, cette courbe est profondément pernicieuse et tripotable à l'envi. Le prix de revient d'un litre d'essence aujourd'hui est peut-être de 15 cents, le consommateur le paye huit fois ce
prix à la pompe, pour des raisons macro-économiques. Pourquoi huit, et pas douze ou vingt ? Tout peut se produire dans les dix ans qui viennent.


Le VE va progressivement remplacer environ 1.2 milliard d'automobiles ; elles n'ont pas toutes les mêmes caractéristiques. Les premiers visés sont les bobos occidentaux, suivis de près par les
flottes urbaines "captives de la cité", telles que les véhicules des sociétés de service. Ensuite on attaquera les ménages périurbains qui ont deux véhicules (mais n'en remplaceront qu'un). Ce
n'est que beaucoup plus tard, quand le VE offrira des possibilités comparables aux grandes routières modernes, qu'on ira plus loin, mais je ne vois pas cela se produire avant 2025.


Le véhicule hybride sera le cheval de Troie de cette évolution : d'abord propulsé comme la ligne de résistance ultime des pétrocrates, ses performances vont s'améliorer au point de convaincre
l'automobiliste de la validité du mode électrique en environnement périurbain.


Il me semble que la faiblesse actuelle de l'économie est bien plus un frein à l'innovation ; beaucoup de gens ont toujours un intérêt objectif à détruire la puissance de l'Axe du Mal
Houston-Detroit.