Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 21:33

Si vous ne l'avez pas encore vu, courez voir Retour vers le futur, sorti en 1985, avant de lire la suite de ce blog.

Sans dévoiler toute l'intrigue, on voit à un moment de ce film un savant recharger un réacteur nucléaire portable à fusion avec des déchets ménagers ; un tel appareil, banalement dénommé "Mr. Fusion", paraît tellement incongru par rapport à nos projets actuels (ITER, 10 milliards de dollars juste pour tester l'idée de fabriquer de l'électricité avec une bombe H magnétiquement confinée) qu'il ne peut venir que d'un futur lointain.

http://blogs.discovermagazine.com/discoblog/files/2008/04/mr-fusion.jpg

Ca y est, vous l'avez vu ?

Hé bien, Mr Fusion vient des années 2025. Car hier, Lockheed Martin a annoncé être capable de fabriquer un réacteur à fusion nucléaire "grand public" de 100 MW, grand comme une remorque de camion, d'ici 10 ans. Vous pourrez lire un article assez détaillé ici et voir une vidéo de Monsieur Fusion - le Dr MCGuire - , tous les deux en anglais.

Un tel saut quantique est quasiment incroyable, c'est un peu comme si Blériot avait directement inventé et construit un Mirage pour tenter de traverser la Manche. Et plutôt Pasteur que Blériot d'ailleurs pour améliorer l'analogie, car pour le moment Lockheed Martin n'a jamais été renommé pour ses compétences dans le domaine de la fusion nucléaire.Est-ce un de ces phénomènes neurologiques destinés à tester la cohérence de nos apprentissages ?

Maintenant, tout le monde sait que la recherche disruptive existe : toutes proportions gardées, le transistor a également été une révolution dans un monde technologique où on ne jurait que par la lampe à vide. On ne se moquera donc pas trop vite et on espère secrètement que cela pourrait être, peut-être, une réalité dans 10 ans.

Voilà qui pourrait vous convaincre de vendre vos dernières actions Areva... En tout cas, si ce Réacteur à Fusion Compact (RFC, CFR en v. o.) n'est pas une intox, même s'il n'arrive que dans dix ans, demain ne sera plus comme aujourd'hui : si les pétroliers et les constructeurs automobiles peuvent encore s'en tirer - les Renault Zoé seront difficiles à vendre en version semi-remorque - il va y avoir du ramdam chez les fabricants de turbines et de diesel marins, voire chez les avionneurs comme semble l'espérer Lockheed Martin.

Ironie du sort : l'annonce tombe pile le jour où la loi sur la transition énergétique a été votée. Comme aurait pu chanter Bruel, on verra dans dix ans lequel des deux événements aura retenu l'Histoire.

 

EDIT: les vrais journalistes ont commencé leur travail d'investigation et, comme on poiuvait s'en douter, la communauté scientifique est plus que sceptique. Le concept exploré par Lockheed Martin avait été étudié il y a 50 ans, pour être abandonné après de nombreux échecs. Toute cette histoire commence à ressembler à une version atomique du moteur Pantone.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans C'est les Watts
commenter cet article

commentaires

Env2100 22/10/2014 07:18


Pour insister sur le sujet, c'est bien parce que nous n'avons pas de réacteur de 4e génération que l'énergie nucléaire a échoué à nous proposer une énergie sûre et à bas prix. Elle a échoué parce
qu'elle a mis des budgets largement insuffisants dans leur développement, préférant encaisser des dividendes, la morale de cette histoire est évidente.
Plus généralement, notre ignorance crasse (à haut niveau scientifique) de la physique quantique nous empêche de progresser dans ce domaine, car trop peu d'humains y travaillent / comprennent
quelque chose, votre serviteur compris. En résumé du résumé, l'espèce humaine est trop paresseuse, insouciante ou inefficace pour s'attaquer aux vrais problèmes et les régler.

phyvette 18/10/2014 16:27


Est ce seulement souhaitable ? 


Pas sûr.

wendy 17/10/2014 14:26


on verra. j'espère ..


;)