Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 07:00
fusee-lunaire-a-la-poubelle.jpgLes Etats-Unis ont su décrocher la Lune... Mais désormais asphyxiés par leurs déficits, il leur faut abandonner l'idée de réitérer l'exploit, laissant ainsi un boulevard à l'Inde et la Chine qui aimeraient bien que leurs couleurs aillent rejoindre celles de la bannière étoilée, au milieu des cratères désolés de notre satellite.

Au-delà de l'effet bénéfique qu'une telle décision aura sur le budget US, cette décision est assez subtile sur le plan des relations internationales.

L'honneur reste en effet sauf, puisque la promesse d'envoyer un Américain sur Mars reste à l'ordre du jour ; seuls les butors oseront poser la question du quand.

Mais quand reviendra le fameux sujet du financement du développement du Sud par le Nord, il sera facile d'opposer aux puissances émergentes asiatiques que le maintien de leur programme lunaire est la preuve qu'elles ont atteint un niveau de développement équivalent à celui de l'Amérique triomphante des années 1960 et qu'à ce titre, le CO2 gratuit n'est plus de mise.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Transports futurs
commenter cet article

commentaires

meteor 13/02/2010 11:29


personnellement, j'applaudis des 2 mains (et des deux pieds et tout le reste...) à cette nouvelle de l'arrêt du programme constellation de retour à la Lune.
Inutile de dire que le programme d'exploration de Mars est, quoique l'on ne le dise pas, tout aussi obsolète.
A mon sens, vouloir déplacer des humains à l'aide de la technologie actuelle de propulsion est une hérésie totale.
Comment peut-on soutenir un quelconque projet martien qui enverrait un équipage sans aucun secours possible en cas de panne quelconque?
C'est irresponsable.
Mon souhait concernant l'espace est donc de voir se mobiliser les budgets ainsi libérés vers les applications scientifiques (ou techniques) qui concernent la Terre (gros besoins concernant l'étude
du climat par exemple), l'exploration robotique des planètes, la réalisation d'observatoires automatiques (type Hubble) entre autres.
Pour l'exploration humaine, qui reste un grand rêve malgré tout, consacrer des budgets à étudier de nouveaux modes de propulsion.
Dans ce dernier cas, la recherche fondamentale doit être mise à contribution , mais c'est un formidable challenge, comme on dit.


Lalbatros 05/02/2010 10:47


C'est sans doute moins subtil du point de vue de la politique intérieure.
Un projet mégalomane et inutile de GW supprimé, au moment où les soins de santé sont aprement discuté. Obama laisse à chacun de comprendre.