Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 07:00
Les leçons de la grippe A auront-elles été comprises par les décideurs ?

Diriger un pays ne se fait pas par communiqués, conférences de presse et sites Web. Si la Ministre de la Santé avait réquisitionné une demi-heure de temps d'antenne - après tout, on a toujours des chaînes publiques - pour expliquer quels étaient les risques et pourquoi elle avait décidé de sortir le grand jeu, il n'y aurait sans doute pas eu tout ce bruit.

Pourquoi ? Parce qu'en une demi-heure - une durée insupportable pour les professionnels de la com', qui s'ennuient au moins de dix secondes - on a le temps d'exposer clairement et solennellement le principal et le secondaire. Ce faisant, on s'adresse en plus au citoyen comme à un adulte qu'il est supposé être : on ne le prend plus pour un gamin attardé tout juste capable de capter des spots publicitaires.

Circonstances atténuantes
http://www.arrakis.es/~espiru/spirou/krister/pics/charac/zantafio.gifMadame la Ministre n'avait peut-être pas le droit d'avoir autant de présence médiatique face à notre hyper-Président. Et de toute façon, elle ne faisait que faire comme tous les grands décideurs désormais, qui fuient les grands discours face à la foule pour préférer des entretiens préparés d'avance avec des journalistes complices et, d'une façon plus générale, le recours à leur service de com' corporate qui se chargera d'expliquer professionnellement aux différentes populations concernées (actionnaires, clients, employés, syndicats, ONG, etc) ce qu'ils doivent gober savoir.

Pour diagnostiquer la qualité du management d'une entreprise, il y a de ce fait une méthode simple : regardez la taille de son service Com', en effectif et en budget. Plus il est puissant, moins ses dirigeants le sont.
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
<br /> Tout-à-fait d'accord : la gestion de la communication du gouvernement actuel pèche à de nombreux égards, et en particulier sa monoculture.<br /> Cela dit, la grippe A est un exemple de question sans problème qui fut le lieu d'une accumulation considérable d'erreurs : quand on gaspille 2 milliards d'euros, c'est qu'on a commis plusieurs<br /> erreurs importantes, pas simplement une.<br /> <br /> <br />
Répondre