Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 16:00

brunel pitte -le ciel ne va pas nous tomber sur la teteFace aux peurs millénaristes de la surpopulation, de la déplétion des ressources fossiles et du changement climatique, voici enfin un ouvrage écrit par des scientiifiques - des vrais : mal payés et inconnus des médias - qui explique par A+B pourquoi le ciel ne va pas nous tomber sur la tête ou bien, pour reprendre une image plus actuelle, pourquoi la planète ne va pas s'effondrer sous nos pieds.

Pas de thèses négationnistes ici, simplement une mise en perspective par des gens dont c'est le métier - des géographes - de la façon dont la société humaine intègre les évolutions plus ou moins lentes de l'environnement.

On n'en est qu'au tout début, mais cela commence fort ! Dès l'introduction, un des auteurs cite Umberto Eco et son Nouveau Moyen Age (repris dans la Guerre du Faux), décrit l'inexorable enchaînement des faits qui sépare "un jour, aux Etats-Unis, la coïncidence d'un embouteillage routier et d'une paralysie des chemins de fer" de "la décadence rapide [qui] réduira les villes à une série de ruines plus ou moins habitables". Et la dynamique perverse n'a pas de marche arrière, comme le scandent les piquistes inintelligibles.

Pour vous changer des discours catastrophistes que l'ouvrage démonte habilement tout en offrant au passage une histoire simple et à la portée de tous du concept de développement durable, nous ne saurons donc que vous recommander chaudement - c'est de saison - la lecture de ce pavé de 350 pages qui remet certaines pendules à l'heure sur la montée des océans, l'eau, la biodiversité, la surpopulation et même la croissance !

Pour commencer 2011 avec des pensées positives : Le ciel ne va pas nous tomber sur la tête, collectif dirigé par Sylvie Brunel et Jean-Robert Pitte, ISBN 978-2709635615

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans On a vu - on a lu...
commenter cet article

commentaires

miniTAX 04/01/2011 18:53



Aerobar : "Et si le réchauffement ou la pénurie n'étaient pas finalement également des fausses évidences ? Après avoir tenté de faire le tour de ces questions - à
basse altitude car nous n'avons pas la compétence pour tutoyer les sommets - nous avons quand même compris qu'il y avait dans toutes ces questions beaucoup d'exagération, introduite par une toute
petite population familière avec les médias et qui utilise ces facilités pour gonfler un certain nombre de baudruches."

Je rêve ou cet Aérobar-ci plein de sagesse et de scepticisme est le même que cet excité réchauffiste là ? http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopic.php?p=105995#p105995
Warf, warff, décidément, tout fout le camp chez la confrérie dépléto-réchauffo-catastrophiste, enfin, si on peut appeler une bande (de plus en plus) clairsemée de losers multirécidiviste une
"confrérie".

Bonne année 2011 quand même, cher Aérobar, qu'elle soit l'année de votre guérison complète de la schizophrénie de fin du monde, voire (on peut toujours rêver) de vos excuses publiques pour avoir
constamment crié au feu dans le métro.


P.S. Le coup du "c'est les autres qui ont beaucoup exagéré, c'est pas moi", c'est impayable, warf, warfff. Opérés récents de l'appendicite, s'abstenir.



écodouble 01/01/2011 00:41



@ thierryc


Ce seraient donc des scientistes.


Il n'y aura donc pas de miracle.


Voilà une année qui commence bien ; ou mal. C'est comme on veut.



thierryc 31/12/2010 18:56



Je suis passé à ma librairie préférée pour juger sur piece, et jétais presque pret à acheter le livre . Après avoir lu sur les sujet que je commence un peu à connaitre, j'ai acheté autre chose...


Sur le climat, l'auteur est proche des positions climato-sceptiques, sans passer la ligne, je vous l'accorde. On y trouve la prose habituelles sur le GIEC et le non consensus scientifique, sur la
non pertinence de la T° moyenne, des doutes sur les 2°C etc...  Je n'ai pas trouvé que notre amie géographe était à 100 lieu des propos d'Allègre.


Sur la croissance l'auteur cite les modèles de Sokow et de Romer pour expliquer que tout va bien grace au génie-de-l-homme-qui-sait-se-sortir-de-toutes-les-situations. Pas un mot sur le role de
l'énergie dans le croissance, les modèles de Ayres & Warr etc..  Il faut dire qu'il n'est pas un géographe inconu mal payé, mais un économiste orthodoxe conseiller des puissants-d'après
sa page dans wikipedia.


Ok j'ai lu vite- prière de corriger si je me suis trompé.


 


J'ai finalement acheté "Detroit, Vestige du rêve américain" (http://www.idwiw.com/blog/?p=200)  et le Manuel de la Transition, de Rob Hokins (http://www.ecosociete.org/t138.php).


 


 


 


 



Absolumentfabuleux 30/12/2010 18:32



Pour ce qui concerne ce sujet, le réchauffement climatique et ses céventuelles conséquences, je conçois que vous ne souscriviez pas aux rapports les plus alarmistes, mais comme l'indiquent
certains intervenants avec le pedigree des deux scientifiques de cet article, l'instrument de torture utilisé ici me paraît biaisé dans l'autre sens...


Sinon, mon intervention était plus générale : il me semblait tout de même au début de ma lecture de ce blog que vous vous interressiez aussi à d'autres sujets. Bon, d'accord, ça fait un peu
consommateur passif qui n'est pas content, mais je suppose que votre intérêt est que votre blog soit apprécié et cela est peut être un peu plus difficile avec un seul sujet qu'est le
réchauffement climatique ( comme dirais l'autre, "l'écologie ça commence à bien faire" ;o)  )


Evidemment, vous êtes tout à fait libre de traiter ce seul sujet si ça vous chante :o)



Aerobar Films 30/12/2010 19:07



La vie professionnelle nous laisse moins de temps qu'avant pour diversifier les sujets - et les approfondir, diront méchamment mais justement les mauvaises langues.


J'ai fait un Wordle des commentaires ci-dessus, il est assez amusant
:





On voit Allègre surgir en plein centre, alors que nos amis géographes sont à des lieues de ses assertions partisanes. Il semblerait que nos lecteurs aient, par leurs commentaires, teintées d'allégrisme un livre
qui ne l'était pas.


Cela dit, le RC n'est pas notre seul sujet d'écriture : y a aussi les gros navions, les tutures du futur et même les films hollywoodiens.


 



Absolumentfabuleux 29/12/2010 22:50



Au départ je trouvais ce blog plutôt drôle qui pointait les fausses évidences.


Malheureusement, les articles deviennent monomaniaques et centré sur le seul combat anti réchauffement, anti pénurie, anti changement de système en fait comme si le système actuel fait de
consommations inutiles et de pollutions de masses était un "paradis" indépassable.


C'est dommage.



Aerobar Films 30/12/2010 11:32



Et si le réchauffement ou la pénurie n'étaient pas finalement également des fausses évidences ? Après avoir tenté de faire le tour de ces questions - à basse altitude car nous n'avons pas la
compétence pour tutoyer les sommets - nous avons quand même compris qu'il y avait dans toutes ces questions beaucoup d'exagération, introduite par une toute petite population familière avec les
médias et qui utilise ces facilités pour gonfler un certain nombre de baudruches.


Le réchauffement climatique est indéniable, par contre rien aujourd'hui ne permet de conclure fermement aux conséquences alarmistes que certains ont propagé, comme le rapport Stern - qui,
rappelons-le, a été rapidement critiqué par des climatologues de
classe mondiale.


Nous appliquons le principe de précaution aux idées neuves : après un accueil favorable, nous les passons à différents instruments de torture pour voir si elles résistent à l'analyse. Tant pis si
cela va à l'encontre des convictions.