Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 18:33

Les fêtes de fin d'année approchent, c'est le moment de ressortir notre carte de voeux ré-utilisable.

bonnes-ann--es.JPG

Même si elle date un peu désormais, nous ne voyons pas la nécessité de mettre à jour les différentes altitudes : on peut considérer que le pic pétrolier "conventionnel" a été franchi en 2010, et ce récent article (et son commentaire) montre que les trucs de schiste n'auront pas d'effet significatif sur le pic gazier.

Tout cela est un peu réchauffé, nous direz-vous, un peu comme si on vous ressortait les restes de bûche financière de 2008... Aussi nous vous recommandons un petit article comme on l'aime ici : 2015, le lac des cygnes noirs.

Déjà, cette image de cygnes noirs en escadrille nous plaît beaucoup, avec un peu de Wagner en bande-son on visualise très bien... Au-delà de la référence cinématographique, le choix de ce grand musicien romantique est bien en accord avec les bruits de botte qu'on entend un peu partout plus fort sur la planète ; comme l'a dit Woody Allen, "chaque fois que j'écoute du Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne".

En plus, nous connaissons l'auteur et nous vous confirmons que la plupart du temps, ses raisonnements implacables ont été confirmés par la dure réalité ; n'est-ce pas, Zoé ?

Enfin, il reste néanmoins optimiste :

Pour conclure, le pire est devant nous. Mais le pire n'est jamais décevant, dans la mesure où il nous oblige à inventer, à être intelligent, dans notre façon de réguler l'économie.

Cela vous fait penser au fameux mythe des Chinois qui utilise le même idéogramme pour parler de crise et d'opportunité ? Retournez lire nos vieilles pages dans ce cas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

phyvette 24/12/2014 19:16


je ne me permetrais pas de critiquer le papier de Mr Chokrane a la vu de son cursus, Ulm, MIT, Renault, Dassault, excusez du peu.


 


Touteois un point me surprend, c'est cette histoire de bulle immobilliére et de dette allemande toxique détenue pas des banques fragiles. 


En outre cette information comme quoi les Allemands seraient propriétaires a crédit me surprend beaucoup. Je croyais au contraire que les Allemands était majoritairement locataires, dans des
logements avec des loyers raisonnables -vus d'ici- 


Il me semblait qu'il n'y avait pas de bulle immobilliére en Allemagne, et que le prix du M² -même à Berlin- étaient plutôt sage.


Il découle de cette interprétation un risque de crise de la dette hypotéquaire Allemande, qui du coup apparait plus qu'illusoire.