Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 07:00
Surface-logements-USA.pngOn peut s'en douter en regardant n'importe quel film ou série TV américaine, on s'en convainc en regardant les statistiques officielles : la maison familiale américaine a tout du château, vus de nos yeux européens.

En moyenne, le logement made in USA a une surface au sol d'environ 250 m², à opposer aux 90 m² du logement médian français : la famille américaine a tout simplement besoin de trois fois plus d'espace que nous pour son sweet home.

Quand on regarde l'évolution dans le temps des surfaces construites, on s'aperçoit que cette quête de la démesure est relativement récente : elle date des années 1980, probablement à partir du contre-choc pétrolier qui a brutalement rendu chauffage (et climatisation) des locaux à nouveau négligeable dans le budget des ménages états-uniens - qui ne paient pas de TIPP, rappelons-le.

En vingt ans, la disparition de la contrainte énergétique a donc fait prendre 50% aux dimensions des maisons individuelles (qui représentent 80% des logements) outre-Atlantique par pur goût du luxe de l'espace : avec ses 170 m², l'American House de la fin des années 1970 était sans doute déjà suffisamment spacieuse.

Alors que les médias et les hommes et femmes d'influence n'ont que les mots clean tech à la bouche dès qu'on parle d'énergie, on voit que l'un des enjeux majeurs de l'efficacité énergétique américaine consiste simplement à réaménager les cloisons intérieures des maisons d'Amérique pour ramener les lieux de vie à une taille proche de celle des nôtres, par exemple en transformant ces maisons individuelles en maisons partagées par deux familles. Hors travaux d'isolation, cela ne nécessite qu'un peu de briques, de bois et d'huile de coude.

Même divisé en deux, le logement américain moyen restera plus grand que le nôtre : l'honneur est sauf.

Pour mener la population vers ce way of living plus vertueux, plutôt que de mettre au point une taxe carbone complexe à définir et à mettre en oeuvre si on veut ne pas trop défavoriser les couches sociales défavorisées, il suffirait de taxer lourdement les surfaces au-delà des 100 ou 120 m² par habitation, que le logement soit loué ou possédé, avec d'éventuels aménagements pour les familles nombreuses.

Trop simple ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Ruptures
commenter cet article

commentaires

miniTAX 21/01/2010 08:32


@DenQ,
Que "tous" les Français veulent ou non des maisons plus grandes n'est pas le sujet.

Il y a deux sujets, celui de savoir si les Français veulent EN GENERAL des maisons plus grandes et si c'est justifié que l'Etat intervienne pour freiner cette volonté.
Pour le premier, il n'y a aucun doute possible, que ce soit le Français ou n'importe quel terrien, quand il en a le moyen, il veut des logements plus grands. En tendance statistique, on le voit
très clairement avec la hausse de surface moyenne en France depuis des décennies corrélative à la hausse du niveau de vie. Si les Français ne veulent pas de maison plus grande, alors montrez moi un
élu du peuple, un seul, qui déclare ouvertement qu'il faille limiter la surface des logements et en pénaliser les grands.
Pour le second, je ne vois pour l'instant aucune justification à l'interventionnisme et personne ne m'en a montré une seule. Si l'Etat devait intervenir, c'est pour rendre les logements plus
accessibles et plus spacieux, certainement pas l'inverse. Et vu le nombre de mal logés en France, le mieux qu'on puisse faire, c'est de fermer notre gueule et non de donner des leçons aux autres
pays.


NICOL Philippe 20/01/2010 20:53


La première maison de l'humain c'est son corps, si celui-ci est en bon état n'importe quel abri lui convient. Ensuite l'important c'est de pouvoir partager et pour ceci Versailles ou le cabanon de
Le Corbusier peuvent être suffisants.


DenQ 20/01/2010 19:31


@miniTax
Je ne suis pas sur qu'avoir une GRAANNNDE maison soit le souhait de tous les français. PLus la maison est grande plus on passe de temps à l'entretenir, à la meubler, et pis il ya l'herbe à tondre,
les haies à tailler, le chauffage etc. C'est un bouffe temps sans fin.
Pour une population donnée il doit y avoir une taille acceptable pour une famille moyenne. Inutile de comparer avec l'Inde, chaque pays est un cas particulier.


miniTAX 20/01/2010 12:24


"Vous n'avez pas envcie, écrivez-vous, de redémontrer la chute, mais en quoi est-elle démontrable ? En plus, elle n'est pas très élégante."
-------------------------
Elle est démontrable par le fait que la planification étatique a toujours foiré. Ca, même les fourmis ou les abeilles l'ont compris. Les théories des systèmes complexes et de l'auto-organisation,
ça ne date pas d'aujourd'hui.
C'est marrant votre pirouette de la non-démontrabilité quand ça ne va pas dans votre sens. A ce compte, je peux aussi vous demander : avez-vous démontré que des maisons plus petites apportent le
bonheur collectif et le bien à la planète ? Avez-vous démontré que ces maisons plus petites, c'est ce que veulent les gens ? Avez-vous démontré que les désirs égoïstes des humains sont en train de
les conduire à leur perte ? Avez-vous un exemple, un seul pour illustrer vos propos et justifier la stupide idée de vouloir réglementer les maisons spacieuses ? Voyez, vous non plus n'avez pas
démontré grand chose ce qui ne vous empêche pas d'asséner votre belle théorie tellement à la mode.

P.S. J'ai toujours été réveillé, contrairement à d'autres. Et minitax, c'est pas pareil que zerotax, comme subtilité n'est pas pareil qu'outrance.


E21OO 19/01/2010 13:58


Je ne sais pas qui a réveillé MiniTax, mais il y avait trop de produit dans la seringue.


Aerobar Films 19/01/2010 18:48


Il s'apprête à changer de pseudo, pour ZeroTAX ?