Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 22:33

Après Karine Berger qui nous avait l'honneur d'un petit commentaire narquois mais justifié et qui depuis voit les Trente Glorieuses partout devant nous, c'est au tour de Dominique Seux, des Echos, de faire un peu parler de nous - et ce malgré notre paresse éditoriale actuelle - à propos de prix des carburants, en décernant à cet article le qualificatif peut-être un rien usurpé d'étude.

La moindre des choses en retour étantde mettre à jour ladite courbe, voici donc chose faite (données du 13 janvier dernier) :

gazole en min SMIC upto 2012.w02

Pour l'instant, la hausse en minutes de travail reste contenue, mais il faut siganler que le SMIC a opportunément connu 2 réévaluations express, l'une au 1er décembre 2011, l'autre au 1er janvier 2012.

Le différentiel essence-gazole continue de baisser (il est de 9% en ce moment), ce qui laisse selon une brutale extrapolation moins de 2 ans au gazole d'avantage prix face à l'essence.Il y a donc toujours une pointe de prise de risque dans notre pari de l'année.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Environnement2100 29/01/2012 20:40


Sans vouloir critiquer, et encore moins donner du boulot supplémentaire à notre ami Aérobar (que je félicite illico pour la constante qualité et maintenant popularité de son blog dont je suis le
premier lecteur), il me semble qu'il serait peut-être temps de faire jouer dans cette courbe la rémunération réelle des Français, tant il est vrai qu'un nombre croissant de nos compatriotes, qui
consomment des hydrocarbures, ont des revenus nuls (chômeurs en fin de droits), ou faibles (temps partiel). Il me semble que nous serions obligés de constater que le prix des carburants continue
de grimper très régulièrement face à une rémunération canonique.


L'industrie pétrolière est en train d'investir des montants jamais connus dans l'histoire, grâce aux tarifs ahurissants pratiqués aujourd'hui (aucun baril produit aujourd'hui ne coûte 60 USD).
Ces investissements vont bien déboucher sur une production supplémentaire vers 2014-2015. D'ici là, le chômeur banlieusard s'achète un vélo.


Le seul pays qui se caractérise par des chiffres négatifs en matière de réserves, c'est le Mexique. Envahir ce pays ne sourit pas aux USA car il a déjà fait la preuve de sa capacité à mettre
l'envahisseur dehors, et en plus il est pourri par le trafic de drogue, mais certains pétroliers américains seraient enchantés de mettre la main sur leur sous-sol, selon eux médiocrement
exploité.