Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 11:27

groupthink-roadsign-3D.jpgLe lancement d'un think tank sur l'innovation - autrement dit, un truc pour avoir des idées sur la façon d'avoir des idées - a porté à notre connaissance l'existence d'une étude régulière du Boston Consulting Group (BCG) et de l'hebdomadaire BusinessWeek sur les entreprises mondiales les plus innovantes.

Qui sont ces fers de lance de l'innovation ? Dans les 5 premiers, on trouve Apple (numéro un), Google, Microsoft, IBM et Toyota. Bon, pourquoi pas, mais sur quels critères ?

C'est là que le bât blesse : le BCG ne s'est pas fatigué à construire une mystérieuse formule dans laquelle on injecterait les dépenses en R&D, le taux d'introduction de produits nouveaux ou encore le nombre de brevets déposés. La cabinet de conseil s'est contenté de fournir une liste d'entreprises à un panel de cadres dirigeants en leur demandant de les classer, puis a fait une moyenne sans doute pondérée des résultats.

Et alors ? N'est-ce pas là une bonne application de la sagesse des foules ?

On peut en douter, comme nous l'avions fait en constatant la myopie des organisations internationales façon Davos, incapable d'une prospective autre que tendancielle. La plupart de ces cadres ont fait les mêmes écoles, vivent dans le même milieu social et, du fait de leurs hautes responsabilités, vivent dans un univers très étroit constitué de leur bureau, de leurs salles de réunions habituelles, de l'habitacle de leur véhicule et de lounges d'aéroports.

Bref, les conditions clés d'apparition du groupthink sont réunies ! Et le classement ainsi obtenu donne surtout l'impression d'utiliser la fréquence avec laquelle le nom de ses sociétés apparaît dans les rapports deu BCG et les articles de BusinessWeek, seules ouvertures étriquées vers le monde extérieur d'un nombre effarant de hauts responsables.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Maux d'entreprises
commenter cet article

commentaires

Environnement2100 18/01/2011 15:10



Je ne résiste pas à vous communiquer un article bloguant sur le même sujet, et présentant un peu les mêmes
préoccupations :


le think tank ou le Panzer de
Rodin



E21OO 15/01/2011 16:38



Bon, je n'ai lu que l'executive summary. Mais on y trouve trois phrases intéressantes :


"This report... covers the interrelated activities involved in turning innovation
into financial returns." Le ton est donné, ce rapport est à destination des actionnaires qui veulent savoir la politique budgétaire de ces entreprises en ce qui concerne les dépenses de R&D :
la notion d"'innovation" est donc restreinteà cela.


"A new world order is emerging, with BRICs playing more prominent positions and ... US continue playing major roles but gradually become less prominent" : tout le monde le sait, mais c'est bien
de le dire.


"Less than half the respondents believe US companies will remain the most innovative over the next 5 yrs" : les décideurs US ne se font pas d'illusions sur leurs troupes.


Quoi qu'il en soit, l'innovation dans les grandes compagnies se fait peu par invention interne (comme nous le croyons en France), mais bien par veille technologique et rachat des PME innovantes.
Google est le contre-exemple qui a su apporter une énorme innovation, grossir et rester indépendante, comme le fit Microsoft il y a 30 ans.



Aerobar Films 15/01/2011 21:52



C'est vrai que les entreprises les plus innovantes sont généralement petites et donc inconnues des World Companies Executives.


La littérature sérieuse sur les questions d'innovation en France parle souvent de Tefal : qui connaît cette PME de Rumilly outre-Atlantique ?