Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 14:14

On a coutume de donner des nouvelles de la banquise arctique sous forme de surface ou d'étendue.

On trouve également des données d'épaisseur.

Le projet PIOMAS de l'Université de Washington a eu la bonne idée de multiplier l'un avec l'autre - ne riez pas, si le principe est simple, pour qu'en pratique le résultat ait du sens il faut faire bosser des physiciens - et peut ainsi publier des valeurs de volume total de la banquise.

http://nsidc.org/images/arcticseaicenews/20110816_Figure5.png

Pour le moment, ce volume évolue en-deçà des valeurs record de 2007 : cela signifierait-il qu'on pourrait assister à un morcellement surprise d'ici un mois et battre le record ?

Wait and see...

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Chaud devant
commenter cet article

commentaires

Environnement2100 26/08/2011 15:42



D'après les photos de vacances de l'ESA, le Passage du Nord-Ouest est
ouvert.


 



miniTAX 18/08/2011 15:17



"On trouve également des données d'épaisseur."


------------------


Des données d'épaisseur ? Mais bien sûr, et où seraient-elles svp ? Des vraies données hein, pas celles sorties du chapeau, histoire qu'on sache en quoi ça consiste, sur combien de
mesures, sur quelle étendue, depuis combien de temps, par qui, avec quelle incertitude etc, bref, des informations futiles pour la "science" post-moderne quoi...


Visiblement, nos propagandistes réchauffistes ne reculent devant aucun bobard, même les plus grotesques. Chez l'Eglise de Climatologie, plus c'est gros, mieux ça passe chez les fidèles. La preuve
avec ce cher Aerobar, c'est passé comme une lettre à la poste.



Environnement2100 17/08/2011 17:47



On peut toujours multiplier Jacques par Paul ; je suppose que l'intérêt de connaître la glace totale est lié aux énormes calculs de thermo nécessaires pour savoir si la Dérive
Nord-Atlantique a encore un avenir.


Moi ce qui m'intéresserait, c'est la surface de glace dont l'épaisseur est supérieure à celle générée par un hiver arctique (1m50 ?) : de cette façon, on éliminerait les - pardon, la variation
saisonnière, et on aurait une meilleure vision du moment où l'Arctique sera, à coup à peu près sûr, navigable chaque été, ou plutôt, la date à laquelle il sera navigable un mois par an. Le
Grönland continuera d'alimenter l'océan arctique en gros glaçons pendant des millénaires, ce qui rendrait sa navigation délicate s'il n'y avait pas déjà une surveillance satellitaire desdits
glaçons. On aura donc toujours une "queue" de glaçons représentant un gros volume pour une faible surface.


Une fois l'arctique (humilié, outragé) libéré en partie de sa glace de surface, il va y avoir un effet avalanche : la dislocation de très grandes surfaces de banquise sera facilitée, conduisant
elle-même à une fusion plus rapide.


Le sujet sur lequel je ne trouve guère d'infos est toujours le même : quid du bon vieil anticyclone polaire une fois la mer libre apparue ? Quid du refroidissement polaire accéléré quand une
couche nuageuse de plus en plus fréquente va ralentir la perte de calories hivernale vers l'espace ? Est-il possible d'envisager une Dérive Nord-Atlantique à variation saisonnière ?