Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 07:00
Extrait du "chapeau" d'un des nombreux articles consacrés au Syndrome du Titanic de Nicolas Hulot :
Plus qu'un cri d'alarme sur les désastres écologiques, le film est le procès d'un système qui, accumulant crise de l'environnement, crise économique, crise climatique, crise alimentaire, court à sa perte. Le film est à recevoir comme exhortation (et prière même) plus qu'à juger sur un plan cinématographique.
Pour avoir du vrai cinéma tout en gardant la même prospective pessimiste, il y a Soleil Vert : 35 ans déjà !

Il faut croire que l'urgence est telle aujourd'hui qu'on n'a plus le temps de construire des films pour faire passer des messages. Déjà, en 1983, toujours sur le même thème, Koyaanisqatsi s'était débarrassé du schéma narratif, des personnages et des dialogues.

Avec le Syndrome du Titanic et son prédécesseur immédiat Home, on se complaît aujourd'hui dans le film-docu de misanthropes  : Dieu que l'humanité est laide, pauvre et stupide, comment a-t-elle pu mériter une si belle planète, ah là là ma brave dame, il lui faudrait une bonne guerre.


Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans On a vu - on a lu...
commenter cet article

commentaires

E2100 08/10/2009 10:51


Et dans le même ordre d'idées, il y a eu le livre de Y. Paccalet "L'humanité disparaîtra, bon débarras". On ne peut pas continuer à balancer ce genre de films désolants au public, qui va vite en
avoir marre. Il est temps de lui faire des propositions.
Il reste que la performance de N. Hulot, passé d'animateur télé à sage planétaire, avec une expression maîtrisée et un impact sur notre vie politique, est impressionnante.