Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 09:10
Sur base des données provisoires de Meteor, voici la rétrospective décennale actualisée de l'anomalie de température mondiale.
L'anomalie de température va-t-elle, d'ici fin 2010, briser le plafond de verre qui semble établi un peu au-dessus des +0,6°C et qui a beaucoup servi, ces derniers temps, au carré des derniers sceptiques ? Nous ne prendrions pas le pari... Serait-ce l'arrivée sur le Véritable Plateau Ondulé Climatique (VPOC) ?

Ceux qui aujourd'hui hurlent à "l'urgence du péril climatique" finissent par desservir la question : réchauffement anthropique il y a, mais il est lent et risque même de l'être encore plus que prévu. Si la tendance linéaire peut être prolongée, nous serons à +2,5°C en 2100, ce qui ne sera pas forcément anodin, mais pas non plus catastrophique.
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Aerobar "Dans le doute, il vaut mieux certes supposer qu'on est proches du tipping point, c'est un peu comme le pari de Pascal. Mais de nombreux décideurs raisonnent autrement."<br /> ------------------------------------------------------<br /> <br /> Le pari de Pascal s’applique à une situation de crise morale PERSONNELLE où se pose un choix métaphysique PERSONEL (du reste, il aurait été marrant de voir ce que Pascal, qui fait le pari de croire, aurait pensé du prétendu « non-risque» de croire à l’Islam intégriste).<br /> <br /> Comment peut on l’appliquer au RCA qui se prétend être une théorie scientifique, qui est sensé concerner la science (que les réchauffistes ne se privent pas de brandir en argument d’autorité), càd des choses rationnelles, falsifiables, quantifiables et dont les implications politiques et sociales sont COLLECTIVES ? Dans le cas du RCA, il n’y a aucun choix à faire si ce n’est le faux choix du: « stoppez le changement climatique ou les générations futures vous le reprocheront» qui n'est rien d'autre qu'un chantage moral cynique basé sur du vent.<br /> <br /> Donc désolé mais le pari de Pascal ici, c’est de la philosophie de comptoir.<br /> <br /> Quant à votre coup de pied de l'âne du "carré des derniers sceptiques", c'est sans doute de l'humour involontaire, ah ha, j'ai beaucoup ri. Attendez-vous à pleurer quand vous apprendrez l'enterrement de première classe de Kyoto à Coppenhague et du Crap and Tax par le sénat américain. Mais il est vrai qu'à force de vous bourrer le mou avec des délires climato-écolo-catastrophiste, difficile pour vous de croire aux prêches hors de votre paroisse.
Répondre
R
pour le tipping point: on a quand même une idée de fourchette largement plus précise que ce que vous décrivez... entre +2°C et +5°C.
Répondre
A
<br /> Ce sont des suppositions, une sorte de principe de précaution : nombreux (dont Hansen) PENSENT qu'il y a proximité du tipping point, mais aucun modèle validé ne dit "le tipping point EST<br /> compris dans la fourchette de température [...]".<br /> <br /> Dans le doute, il vaut mieux certes supposer qu'on est proches du tipping point, c'est un peu comme le pari de Pascal. Mais de nombreux décideurs raisonnent autrement.<br /> <br /> <br />
R
ouais, ouais: grossière analyse! C'est ce que les physiciens, chimistes, biologistes et écologues s'échinent à vous faire comprendre depuis des 10aines d'années: Les sytèmes basculent d'un état à un autre lorsqu'on dépasse le seuil tolérable... il n'y a que les économistes pour croire que l'augmentation peut être linéaire.
Répondre
A
<br /> Oui, c'est la théorie du "tipping point"... qui est sans doute vraie, on ne voit pas pourquoi le système climatique serait complètement linéaire.<br /> <br /> Maintenant, personne n'est fichu de donner une estimation un tant soit peu chiffrée de ce tipping point : +0,5°C ? +5 °C ? +50°C ?<br /> <br /> Le qualitatif a ses limites<br /> <br /> <br />