Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 07:00
En l'absence d'un début de commencement de démarrage de pénurie, c'est une fois de plus la spéculation qui a permis au baril de poursuivre sa remontée cet été. Quelques ouragans menaçant de passer opportunément par le Golfe du Mexique pourraient permettre au baril d'aller jusqu'à la barre des $80.

Ce prélèvement spéculatif, par rapport au prix plancher de début d'année, équivaut à une taxe carbone d'environ... 200 €/t, soit plus de quinze fois la valeur actuellement discutée. Les fameux pauvres-des-campagnes-dépendant-de-leur-voiture, argument-massue actuel des anti-carbotaxe, n'ont pourtant pas bronché.

En heures de SMIC, le baril coûtait en moyenne le mois dernier 5,8 h, soit sa valeur moyenne sur la période 2005-2007 pendant laquelle on hurlait au retour du pétrole cher : comme seules brillent aujourd'hui carbotaxe et grippe A dans les médias, on en déduit que l'économie mondiale s'est faite à l'idée d'un baril à $70. Notons au passage que plus personne ne se plaint non plus d'un euro à plus de 1,40 dollar US.

Pour ces raisons, dans les prochains mois, autant un baril à cent dollars est peu probable, autant le retour sous les cinquante est également fortement hypothétique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

wawa 03/09/2009 10:34

petite coquille a corrigé : c'est l'euro qui est à 1.40$ et non l'inverse

Aerobar Films 03/09/2009 21:41


Oups

Voilà ce que c'est que de finaliser ses articles aux aurores ! Désolé, mais nos lecteurs ont apparemment corrigé d'eux-mêmes !

vincent128: désolé, une fausse manoeuvre nous a fait effacer votre remarque. Mais, la faute étant désormais supprimée, nous espérons que vous nous pardonnerez...