Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 07:00
Après les journalistes en mal de copie et qui en avaient assez d'écrire le mot "crise", c'est au tour des analystes de banques d'investissement de s'emparer de la grippe A.

Ainsi, ceux de Natixis, qui savent mieux prédire l'avenir du monde que le leur, nous ont récemment pondu une belle note intitulée (en anglais) Pandémie : petit guide pour investisseurs.

L'analyse est pitoyable : on essaie de voir dans les signaux économiques passés l'impact du SRAS, sans prendre la peine de "nettoyer" le signal - par exemple, on tenant compte du fait que ce dernier a coïncidé en 2003 avec la rechute de la Crise de l'Internet, de la même façon qu'on nous annonce une rechute pour 2010 après le léger rebond technique actuel :

Ensuite, on extrapole et les conclusions sont... consternantes de trivialité !
La réaction probable des marchés à la pandémie est une fuite vers la qualité :
- montée des prix de l'or
- sous-performance des Bourses dans les pays les plus touchés par le virus
- surperformance mondiale des secteurs pharmaceutiques et des sciences de la vie
- augmentation du spread souverain des pays les plus sévèrement touchés
- ces développements sont temporaires et limités à la durée de la pandémie
Ce qu'oublie surtout de dire la note, c'est qu'il n'est pas impossible que, pendant quelques jours voire quelques semaines, il y ait suffisamment de traders grippés dans leurs lits pour que les marchés financiers cessent d'être artificiellement soutenus par leurs activités spéculatives incessantes. La partie sans fin de World of Tradecraft connaîtrait une pause et le prix des actifs "réels" reviendrait - temporairement, rassurez-vous - au niveau de ce fameux équilibre de l'offre et la demande.

C'est ce qu'on appelle de la microbe-économie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Ruptures
commenter cet article

commentaires

reynald 04/09/2009 09:31

Bonjour,

Petite info sans doute pas très importante : Donald Rumsfeld a de gros intérets liés à la société Gilead, fabricante du Tamiflu ...

Bonne journée

Aerobar Films 04/09/2009 09:58


Si il n'y avait que lui ! Le dernier numéro du Canard Enchaîné montre que déjà en France, il y a beaucoup de monde qui profite de la bulle de façon plus discutable... Parce que Rumsfeld,
lui au moins, n'est pas officiellement en charge du dossier Grippe A. Tant mieux pour lui s'il a su opportunément placer de l'argent dans Gilead.