Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 07:00
Assez parlé des coupables. Le réchauffement climatique est un phénomène très lent et donc imperceptible pour l'homme, tellement son signal est noyé dans le bruit - nos amis traders parleraient plutôt de volatilité - des phénomènes météorologiques.
Comme on le voit ci-dessus, une fois moyennée sur douze mois glissants, l'anomalie de température moyenne globale a progressé, en près d'une décennie, de... 0,1°C, alors que les écarts journaliers de température que nous connaissons au quotidien sont cent fois supérieurs ! Un de nos lecteurs nous a fait remarquer que le climat a connu dans le passé des variations bien plus importantes, nous en reparlerons prochainement.

Pour en revenir au climat actuel, il faut admettre que la température moyenne de l'atmosphère n'évolue pas partout de la même façon : le réchauffement est bien plus fort aux pôles qu'à l'Equateur, et à nos latitudes on peut considérer qu'il va deux à trois fois plus vite qu'en moyenne à l'échelle de la planète.

Cela dit, nous vous conseillons de regarder quelques vieux films pour constater que le changement climatique n'a pas encore transformé notre habitat. Ainsi, le très rohmérien Genou de Claire vous montrera que l'été 1969 sur le lac d'Annecy ne semble pas avoir été très différent de celui qui s'annonce cette année, alors qu'un demi-degré de température moyenne globale les sépare.

Quoique... Vous avez vu ? Jean-Claude Brialy - oui oui, le barbu chapeauté - porte un pull en plein mois de juillet

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Gros temps sur la planète
commenter cet article

commentaires

Environnement2100 01/07/2009 10:55

Quand j'ai descendu la Vallée Blanche, en bas du glacier on m'a fait marcher sur des cailloux, mes skis sur le dos, sur une centaine de mètres, pour atteindre un escalier qui aide à gravir une soixantaine de mètres verticalement ; en haut se trouve une gare avec un adorable petit train qui ramène à Chamonix. Alors que je maugréais devant le peu de considération des édiles qui avaient décidé cette disposition absurde, l'un de mes amis locaux me fit remarquer que, lors de la construction de cette mini-gare, la langue du glacier affleurait celle-ci. C'était en 1923. Depuis, je recommande vivement aux sceptiques du RC de descendre la Vallée Blanche, c'est beau, c'est zen, et sa conclusion est implacable. La gare de Montenvers est bien visible sur Google Earth pour ceux qui préfèrent le foot.
L'impact de l'élévation de la température sur le climat va s'accélérer ; si les indices que seuls les scientifiques relèvent aujourd'hui sont en effet peu convaincants pour le grand public, il ne faudra pas deux décennies pour que ces indices se transforment en problèmes bien réels et quotidiens.

Aerobar Films 01/07/2009 14:23


C'est vrai, par exemple la disparition totale de la banquise arctique en fin d'été est tout à fait probable à horizon 2030 : un tel bouleversement ne pourra passer inaperçu.

Mais pourra-t-on parler pour autant de problème grave ? On cultive un peu le scepticisime des conséquences du RC en ce moment, car nous pensons que les décideurs ne se saisissent vraiment d'un
problème à l'échelle mondiale que lorsque les dégâts d'ampleur sont occasionnés. Avant, il y a beaucoup d'agitation et de paroles, mais les actes ne suivent pas. La grippe A nous fournit un bon
exemple : c'est seuelement quand le virus aura muté en quelque chose de bien pathogène que les décisions difficiles (quarantaine assurée par les forces armées) seront prises.