Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 07:00
Incapable de faire franchir au baril le plafond des 75 dollars qui, l'année dernière encore, était vu comme un plancher inatteignable, le pétrole, la spéculation sur le baril semble s'être déjà essouflée.

Il n'y a pas si longtemps, il suffisait qu'Ahmadinejad éternue pour qu'aussitôt, les "journanalystes" agitent le spectre d'une guerre nucléaire Iran-USA, provoquant ainsi une flambée des cours.

Hier matin, nous avons reçu le courriel ci-dessous, intitulé IRAN / ALERTE, de la part d'une Chambre de Commerce et d'Industrie tout à fait sérieuse :
Madame, Monsieur,

Comme vous le savez, les élections en Iran ont provoqué des manifestations à Téhéran et le pays tout entier est aujourd'hui sous tension. La Grande Bretagne a ainsi commencé à rapatrier ses ressortissants.

Votre entreprise travaille peut être actuellement avec ce pays et une partie de votre personnel s'y trouve. Dans le cas où vous chercheriez à rapatrier ce personnel, nous vous remercions de bien vouloir nous contacter.
Comme on ne peut pas suspecter cette respectable institution d'alimenter la rumeur sur le NYMEX, on ne peut qu'en déduire que l'alerte est plutôt justifiée. Pendant ce temps, imperturbables, les journanalystes déroulent leurs dernières manchettes :

Le pétrole repasse 70 dollars, le marché s'inquiète de l'offre au Nigeria

Les cours du pétrole dépassaient à nouveau les 70 dollars jeudi en fin d'échanges européens, les craintes géopolitiques au Nigeria semblant prendre le pas sur les inquiétudes suscitées par la faiblesse persistante de la demande.
Mais à force d'avoir trop crié au loup, nos amis les traders ont réussi à vacciner le baril contre les crises géopolitiques.

PS : ce matin, la mort de Michael Jackson éclipse les troubles intérieurs iraniens : on avait associé son oeuvre à celle du gaz russe, la star de la pop-funk qui avait un problème avec sa couleur aura-t-elle un effet posthume sur l'or noir ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

Phyvette 26/06/2009 16:19

Curieusement j'ai comme un doute sur le risque d'un essouflement du prix du baril. Nous ne sommes que le 26 juin. La saison des conducteurs commence à peine. Les causes de hausses me semble en avoir encore sous le pied, que se soit la spéculation ou la demande/offre.

Que cela rebaisse fortement à l'automne pourquoi pas, mais en passant par un plus haut au dessus de 100us$, et très crédible.

Vous même avait démontré dans un ancien billet que la saisonnalité compte beaucoup dans le prix spot.

Aerobar Films 26/06/2009 17:28


Oui mais les USA sont en pleine crise, le chômage s'envole, ce qui fait qu'on va beaucoup moins rouler et voler aux USA cet été.