Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 07:00
Le commentaire d'un de nos lecteurs nous a fait nous intéresser à la production d'acier dans le monde.

Un petit tour sur le site de la Fédération Française de l'Acier nous a permis de trouver quelques statistiques qui font froid dans le dos - si elles sont exactes. La légende ayant sauté lors de la mise en page, nous précisons que, sur le graphique ci-dessous, l'axe des ordonnées est graduée en milliers de tonnes :

Le maintien de la production chinoise d'acier à son niveau d'avant la crise laisserait penser que l'Empire du Milieu est loin d'être le simple atelier du monde entièrement tourné vers l'export que les médias aiment à nous présenter : seule l'industrie guangdongaise du gadget électronique correspondrait peut-être à ce poncif.

Si la production d'acier est une bonne mesure de la puissance industrielle d'une nation, on ne peut que conclure qu'aujourd'hui, les pays occidentaux viennent de perdre une importante bataille. En Europe et aux Etats-Unis, l'industrie sidérurgique est en situation financière précaire : une nouvelle vague de restructuration est inévitable. Ne rions pas trop des déboires de GM ou de Chrysler, car ArcelorMittal pourrait bientôt les remplacer dans les manchettes des journaux. Même si nos mastodontes européens survivent, la reconquête des parts de marché perdues leur sera quasi-impossible car cela supposerait pouvoir sortir d'importantes quantités de cash pour assurer la remontée en régime de leurs opérations industrielles. Or ce cash, ils ne l'ont pas : il faut déjà rembourser la dette.

Il y a un siècle, le PIB n'existait pas : on se contentait de compter les tonnes d'acier produites pour estimer sa puissance économique - et militaire, puisqu'à l'époque, la suprématie s'obtenait par le nombre de canons, d'obus, de chars et de navires de guerre qu'on pouvait aligner. A cette aune passée et, espérons-le, désuète, la composition et la hiérarchie du G8 s'en trouverait chamboulées : comment dit-on "Blanche-Chine et les Sept Nains" en chinois ?
Heureusement, allez-vous vous dire, au XXIème siècle, les armes sont devenus des systèmes d'armes et ce ne sont donc plus avec les sidérugistes, mais avec les électroniciens qu'on jauge la puissance du complexe militaro-industriel d'un pays. Ha zut, les usines de puces et de composants sont également toutes là-bas

Il reste toutefois l'hypothèse que les chiffres provenant de Chine soient délibérément truqués : vout lecteur de Tintin chez les Soviets sait qu'il est facile de donner, pendant quelques temps, l'illusion d'une industrie robuste et en plein essor.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Ruptures
commenter cet article

commentaires

Vladimir+Vodarevski 07/06/2009 19:54

La production d'acier chinoise est à usage interne: bâtiment, rail, tous travaux d'infrastructures. Le rebond de cette production tient peut-être au plan de relance chinois, centré justement sur des investissements dans les infrastructures. La production chinoise d'acier est impressionnante. Mais elle est traduit surtout un phénomène de rattrapage: tout est à construire dans ce pays. Elle traduit aussi peut-être des gaspillages, tant ce pays est corrompu.
Cette croissance chinoise provoque une hausse du prix des matières premières, et une bataille pour leur contrôle. Ce qui a des répercussion chez nous.
La Chine va-t-elle dominer le monde? Si 1,3 milliards de chinois atteignent notre niveau de PIB par tête, sans doute. Mais des rebondissements peuvent se produire. La Chine fait face à d'énormes défis. Le système gouvernemental va-t-il perdurer, quel sera l'impact du vieillissement accéléré de la population, provoqué par la politique de l'enfant unique? L'Histoire n'est pas écrite à l'avance, même s'il faut s'y préparer.

Aerobar Films 08/06/2009 07:50


Il y a un autre phénomène qui a également joué : les entreprises sidérurgiques occidentales font très attention à leur trésorerie, quand la demande ralentit, elles ralentissent à leur tour. Il est
possible que les mastodontes industriels chinois n'aient pas eu cette souplesse et aient continué à produire, quitte à remplir leurs stocks.


Raminagrobis 30/05/2009 12:23

Est-ce que dans ces chiffres de production on compte l'acier recyclé ?

Je suppose que la Chine fait proportionnellement peu d'acier recyclé : par exemple, il fabriquent autant de voitures neuves que les USA, mais ont beaucoup moins de vieilles voitures à mettre à la casse que les Américains...

Aerobar Films 30/05/2009 12:25


Les chiffres comprennent la production à partir d'acier recyclé, mais il faut savoir que c'est surtout l'acier pour emballage (boîtes de conserve et boîtes boisson) qui fait l'objet d'un cycle
partiellement fermé en Occident. Ce qui se passe en Chine n'est pas forcément bien connu, mais vu que la Chine achète la plupart de nos déchets, on peut imaginer qu'elle recycle même une partie de
nos voitures !

L'acier recyclé n'est pas utilisable pour les usages nobles (carrosserie, moteurs, cuves) : les sidérurgistes appellent cela de "l'acier à ferrer les ânes" qui sert principalement dans la
construction : poutrelles, fers à béton, etc

Pour plus d'info, aller voir le site de la World Steel Association


Klums 29/05/2009 10:00

Espérons que la nature chinoise sera aussi résistante ...

Merci pour ces graphiques

jimfells 29/05/2009 09:02

Si les chiffres sont exacts, c'est impressionnant cette résilience chinoise face à la crise ...