Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 07:00

Pour continuer dans l'hommage aux pochettes d'album de Supertramp, nous tenons à signaler que l'un des Chevaliers de la Quête du Saint Pic Pétrolier, Colin Campbell, prend sa retraite définitive en écrivant sa dernière newsletter, frappée du numéro 100. Le bulletin continuera à paraître, mais représentera désormais le point de vue de l'ASPO-Irlande, dont le pays d'appartenance a encore un long chemin à faire pour s'extraire de sa dépendance aux énergies fossiles.

Dans ses dernières déclarations, le Dr. Campbell rejoint donc l'avis de nombreux autres experts sur le fait que le pic pétrolier a été franchi l'année dernière :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

meteor 02/05/2009 09:34

A mon sens, si tu sous-entends que le PO est encore devant nous si on exploite certaines réserves ou ressources, c'est que le "vrai" PO n'a pas été franchis en 2008.
D'ailleurs existe t'il un "vrai" PO?
En 2008, nous avons, peut-être, franchi le PO des réserves exploités actuellement.
On va sûrement inventer un PO "glissant" ou à "géométrie variable".
Cela permettra de contenter tout le monde.

Aerobar Films 04/05/2009 09:15


Le "vrai PO", c'est le moment où la production de pétrole passe par son maximum absolu : la prudence scientifique nous oblige donc à supposer que le PO a peut-être été franchi en 2008, mais qu'il
faudra attendre une bonne dizaine d'années pour en être sûrs vu que certaines
modélisations font état d'un pic secondaire vers 2020.

Ce qui est intéressant, c'est qu'en terme de mental, la plupart des acteurs-clés (des politiques aux constructeurs) se sont déjà mis dans une logique de plafonnement de la production. Et souvent,
ce qui arrive est ce qu'on pense qu'il doit arriver !


Phyvette 27/04/2009 19:38

Cher Alturiak.

De même ce n'est pas parce ce que toi ou d'autres attendent avec une certaine jouissance le PO "salvateur", que c'est le PO. On nous a déjà fait le coup en 2005 et 2006, et puis devant la réalité des faits on parla de pic de crude ou de "tout liquide", on incorpora les agrocarburants, les distillats de raffinages...

Maintenant c'est le pic de 2008, viendra ensuite le pic de 2009 ou 2010. Les piquistes sont au moins aussi forts que les économistes pour expliquer l'échec de leurs prévisions. Le pic viendra c'est une certitude, mais il est encore devant nous beaucoup de signe physique le laisse a penser. Quelque fois il est bon de revoir ses convictions sous l'angle des fais, et pas de ses désirs.

Pour la bière si tu souhaite un quitte-ou-double, je suis partant pour attendre le prochain pic et boire à ta santé...A tes frais...!!

Mais attendons les commentaires du maître des lieux, qui dans sa grande sagesse tranchera.

Aerobar Films 28/04/2009 07:49


Il y a toujours effectivement possibilité que le pic soit encore devant nous. Mais pour cela, il faudrait que, d'ici les 5 prochaines années, d'énormes programmes de développement viennent d'abord
compenser la déplétion des existants et ensuite accroître la capacité mondiale.

Pour cela, il faudrait que les investisseurs soient convaincus 1) du fait que les volumes finiront par repartir tendanciellement à la hausse 2) que les prix du pétrole resteront à un niveau
suffisamment haut pour rentabiliser ces investissements, qui seront souvent du pétrole dit "non conventionnel"

Or 1) le discours général sur l'efficacité énergétique, l'après-pétrole, le réchauffement climatique etc, induit un risque (certes non avéré) de décarbonisation progressive des pyas riches 2) la
très forte volatilité des prix constatée sur la période 2005-2008 a de quoi refroidir n'importe quel investisseur.


Alturiak 27/04/2009 17:42

Eh oui, c'est un pic qui doit décevoir plus d'un peakiste ! Mais ce n'est pas parce qu'il ne ressemble pas à ce que toi ou d'autres attendiez que ce n'est pas le PO.

Songe, pour t'en convaincre, aux conclusions du boulot de Raminagrobis, ou simplement à l'état actuel de l'économie planétaire.

Si ceci ne suffisait pas, je peux proposer de mettre en jeu une deuxième bière. Mais il faudra se montrer patient pour la savourer...

Phyvette 27/04/2009 15:41

J'ai un peu de difficultés avec cette idée de pic pétrolier franchi l'année 2008.
Quoi de plus semblable a un pic, que la baisse de production pour s'adapter à la demande. La consommation baisse partout et surtout chez les gros consommateurs usa en tête, les stocks de produits pétroliers débordent dans toutes l'OCDE. Les tankers chargés, peinent a trouvé des lieux de déchargements, a vils prix. La marge de production non exploité des pays swing producer augmente, elle doit être a vue de nez de pas loin de 5 M bbl/J.

On croule sous le brut bon marché, c'est très loin de l'idée que je me fais de la déplétion.

Grâce soit rendue a Colin Campbell pour son action.