Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 07:00
Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas vu un tel étalage de terraplatisme.

Le dernier numéro de l'édition internationale de Newsweek nous gratifie d'un article d'un optimisme apparemment inébranlable, repris en couverture sous la manchette aguicheuse d'un "pétrole bon marché à jamais".

Le coeur du raisonnement est simple : puisque la tendance fondamentale du prix du baril est à la baisse depuis 1800, il ne peut que rester bas dans le futur. Bref, c'est un beau syndrome de BAU qui frappent aussi bien les dindes de Noël que les constructeurs aéronautiques.

Pour l'auteur, qu'importe les réserves en déclin, le manque d'investissement notoire en exploration-production face à la montée des appétits des pays émergents...
Yet the fact is that the world has faced all these issues before, and for the past 200 years, commodity prices have been trending downwards, thanks to new technologies, greater efficiency in extraction and the substitution of one commodity for another

Le fait est néanmoins que le monde a fait face à tous ces problèmes dans le passé, et que tout au long des 200 dernières années, les prix des matières premières ont tendanciellement baissé grâce aux nouvelles technologies, à une meilleure efficacité des processus d'extraction et aux effets de la substitution d'autres matières premières.
Encore un beau chant de cygne blanc, de plus en plus rare sur la question du pétrole pourtant : même l'AIE n'ose plus un tel optimisme ! Car il n'est plus si lointain, ce jour où nos descendants parodieront un single des Beatles pour désigner les champs de pétrole vides qu'on leur aura laissés... plein de CO2 ?

Mais de l'optimisme forcené au ridicule, la frontière est mince.

Très actuelle, cette pochette d'album ! Pourtant, elle date de 1975...

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

Environnement2100 20/04/2009 14:31

Très juste - personne ne se rend compte qu'il en va de même entre les découvertes scientifiques et les puits de pétrole, les plus faciles ont été trouvés, il reste les difficiles. On cherche le Champ Unifié depuis près d'un siècle, la Fusion contrôlée depuis 50 ans, et pourtant 90% des chercheurs que l'humanité a connus sont en activité. Newsweek ne s'arrête pas en si bon chemin sur la voie du terreplatisme, puisque la semaine prochaine, leur grand dossier concerne le reengineering du... climat terrestre. De là à penser que la ligne éditoriale est pilotée par certains...

Aerobar Films 24/04/2009 23:15


On aime bien cette image pétrolière de la science