Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 00:00
Hier sur son blog, Dominique Seux a attiré notre attention sur un ouvrage que nous sentons obligés de lire.

En effet, le journaliste des Echos indique que cet ouvrage - écrit par une autre de ces personnes hyper-brillantes pour qui nous avons l'attirance du moustique face au lampadaire - fait état des quatre défis auxquels fait face l'humanité dans ce siècle naissant : le changement climatique, la régulation économique, la mondialisation et le pic pétrolier la démographie la prolifération nucléaire les OGM le mimétisme.
De quoi s'agit-il ? Du mimétisme des médias, des opérateurs de marché, des opinions publiques, on dirait en langage courant le comportement moutonnier. Ce mimétisme amplifie les attitudes individuelles, nationales ou régionales, fait que le monde entier veut un I-phone mais que la déprime des ménages américains devient la déprime mondiale. Ou que l'inquiétude du patron chinois qui regarde CNN devient celle des patrons dans le monde entier etc. Ce mimétisme, c'est la mondialisation des comportements qui agit comme une marée qui monte ou - actuellement - qui descend.
Vous avez dit groupthink ?

Comme c'est groupthink...

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans On a vu - on a lu...
commenter cet article

commentaires

Vladimir Vodarevski 15/04/2009 23:59

Mimétisme, manque d'analyse, manque de mémoire, défaut de contextualisation, manque de débats. Par contre, je ne pense pas que ce soit la faute à la mondialisation. Plutôt une politique de courte vue des médias. Par exemple, d'un côté, le Monde, réduit sa pagination, perd des lecteurs et de l'argent, mais prétexte que les gens n'ont plus le temps de lire. Il augmente son prix aussi. De l'autre, les Echos, qui a augmenté sa pagination, qui gagne de l'argent (en a-t-il jamais perdu?), qui gagne des lecteurs, et qui ne coûte que 10 centimes de plus que Le Monde, alors que c'est un journal plus spécialisé. Et qui, apparemment, réussi même à faire payer des internautes pour son site web.

Aerobar Films 16/04/2009 11:53


Les médias ne sont qu'un aspect de ce mimétisme.

Le Monde ne sait plus où il va : il croit que son avenir, c'est le Web 2.0, avec un contenu informatif issu d'un mélange incontrôlé de communiqués de presse et de commentaires et
d'articles de ses lecteurs. Là encore, il n'a pas compris que sans régulation, il n'y a que bruit. C'est le syndrome TF1 : quand on décide d'aller au maximum d'audience, on finit par perdre son
âme, même si pendant quelques temps on gagne beaucoup d'argent.

Pour en revenir au mimétisme, il reste présent même aux Echos. Certains sujets - comme par exemple l'importance exagérée des marchés à terme et des produits dérivés dans la fixation des
prix - restent tabous.

Il y a bien quelques Web 2.0 (type contreinfo) qui cherchent à faire de l'anti-mimétisme (anti-pensée unique pourrait-on dire), mais cela revient souvent à rejoindre un courant "contre tout ce qui
est pour, pour tout ce qui est contre" comme disait Pierre Dac, tout autant contaminé par le groupthink.