Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 15:02
Un futur candidat aux élections européennes vient d'attirer sur lui l'attention des médias en s'estimant être la cible d'une action d'espionnage :
Yannick Jadot, ancien directeur des campagnes de Greenpeace France, a affirmé mardi qu'une enquête avait été ouverte sur de présumées "pratiques d'espionnage" de ses ordinateurs dans lesquelles EDF "serait clairement impliqué".
Il est trop tôt pour dire s'il s'agit d'un peu de publicité à des fins électorales, ou bien si les suspicions formulées se révèlent être effectivement un nouveau mini-Watergate.

Il sera intéressant de voir comment la justice traite ce dossier.

Car, au-delà des rapports, forcément conflictuels, existants entre Greenpeace et EDF et pouvant donc favoriser ce genre de pratiques illicites, on peut se demander si l'espionnage a encore du sens de nos jours : Yannick Jadot, comme tant d'autres, est présent sur Facebook et y expose donc, comme tant d'autres, les banalités fascinantes de sa vie quotidienne mais aussi - et surtout - son réseau de connaissances. Nul besoin de disposer de barbouzes diplômés de plongée sous-marine en zone portuaire de la DGSE, un simple geek suffira pour révéler, grâce à quelques recherches Internet utilisant ce matériau, une grande partie des activités publiques et privées d'un "fesse-bouqué". Où finit l'étalage de la vie privée, où commence l'espionnage ? Voilà une frontière difficile à tracer.

Google l'ordonne à ses employés : don't be evil - ne sois pas méchant. Et ce que Google sait sur vous, il ne le dit à personne. - enfin, c'est ce que Google vous dit. Mais Facebook s'est bien gardé d'annoncer en quoi exactement consistait son code déontologique. Et vos "amis"  - y compris  ceux "qui vous veulent du bien" - ont accès illimité à toute votre activité passée sur le site, même à la fois où vous vous êtes connecté(e) un peu trop rapidement à ce groupe sulfureux qui fait désormais un peu tache dans le décor...

De même, quel possesseur de Blackberry se souvient d'un quelconque engagement du fabricant, RIM, relatif à la confidentialité des données qui transitent sur son terminal ? Et ceux qui utilisent Skype ? Sont-ils parfaitement certains qu'en ayant autorisé le "mode serveur" lors de l'installation de ce programme apparemment anodin de téléphonie, ce dernier n'en profite pas de temps en temps pour examiner discrètement le contenu du disque dur et envoyer quelques informations confidentielles à un mystérieux data center à l'autre bout du monde ?

Big Brother is watching you - parce que vous le voulez bien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Personnalité du jour
commenter cet article

commentaires

Luk 02/04/2009 01:21

Eh, ce serait pas un peu HS, ça? :)