Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 07:00
Swiss Re vient de publier la révision de l'étude qui avait fourni matière à cet article.

Elle est disponible en français ici.

Nous ne céderons pas à la facilité de paraphraser le communiqué de presse ; nous préférons reprendre le graphe ci-dessous, caché dans les dernières pages du rapport :
Le cyclone Nargis, survenu l'été dernier mais déjà oublié des Occidentaux, s'est d'emblée positionné à la quatrième place des catastrophes les plus meurtrières depuis 1970, avec plus de 138 000 morts, soit un bilan similaire à celui d'Hiroshima. Dame Nature se fait de plus en plus létale.

Le rapport souligne également que le développement explosif de l'Asie fait qu'aujourd'hui, de plus en plus d'actifs immobiliers ne sont pas correctement assurés face aux catastrophes majeures :
Bien que l'Etat de Floride aux Etats-Unis soit souvent cité comme exemple de zone à forte croissance exposée aux risques naturels, Shenzhen, ville du Sud de la Chine proche de Hong Kong, constitue également un cas d'école. Entre 1980 et 2008, sa population est passée de 300 000 à environ 12 millions [d'habitants]. Etant donné le passé cyclonique chargé de cette région côtière, l'impact potentiel de cette croissance rapide sur l'ampleur des dommages, assurés ou non, est considérable. [...] Aujourd'hui, la grande majorité des dommages engendrés par un événement bicentennal ne seraient pas assurés. Mais la Chine n'est qu'un exemple parmi d'autres.
Dans les annexes, on mesure également le lourd tribut que la Chine paie pour satisfaire sa soif en ressources naturelles : sur les 15 accidents majeurs survenus dans des mines (de charbon essentiellement) en 2008, 10 ont eu lieu en Chine et furent responsables de plus de 500 morts - soit à peu près le nombre total de victimes d'accidents d'avion dans le monde entier en 2008.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Ruptures
commenter cet article

commentaires

denis 20/03/2009 21:33

la dernière phrase n'est pas très claire, je pense qu'on risque moins sa vie en prenant l'avion non ? Ne dit-on pas que c'est le plus sûr moyen de transport ?

Aerobar Films 21/03/2009 14:31


phrase réécrite, c'était non seulement peu clair mais faux !


Environnement2100 20/03/2009 12:06

Pour la petite histoire, Swiss Re et Munich Re ont été parmi les premières compagnies commerciales à parler ouvertement des conséquences économiques du changement climatique. Avant la naissance de Google, Swiss Re s'était lancée dans un plan décennal pour améliorer son efficacité énergétique. Ses monographies sont renommées.