Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 07:00
Non non, pas le prix du pétrole, rassurez-vous.

Alors que certains nous prédisent déjà que la crise économique va résoudre le problème des émissions de gaz carbonique, du fait de la brutale réduction d'activité industrielle, on s'aperçoit qu'il n'en est rien : nous venons de battre un nouveau record de concentration atmosphérique : près de 387 ppm mesurés en janvier 2009 (courbe rouge).

On n'avait pas vu cela depuis un million d'années au moins.

Vous noterez que la moyenne annuelle (courbe noire) semble s'emballer

Les mesures de température moyenne globale ne sont pas là pour nous rassurer : janvier 2009 a été plus chaud que janvier 2008, même si du point de vue européen nous avons eu l'impression de vivre un vrai hiver et non un pré-printemps.

Chaud devant !

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Chaud devant
commenter cet article

commentaires

Imago 17/02/2009 18:28

Déjà entendu parler des mines de charbon en feu ?

"The underground fire is still burning and will continue to do so for the indefinite future. There are no current plans to extinguish the fire, which is consuming an eight-mile seam containing enough coal to fuel it for 250 years"
http://en.wikipedia.org/wiki/Centralia,_Pennsylvania

On n'a pas terminer de cracher du CO2...

Gilles 15/02/2009 09:38

Ce blog mérite quand meme des discussions un peu plus sérieuses !!!

c'est certainement pas la variation de production des fossiles, avec ou sans crise, qui peut expliquer les fluctuations a quelques mois de la pente de la courbe de CO2 !! cette variation n'est que de quelques % par an, et ne pourrait expliquer que quelques % de la pente, encore une fois, qu'on est bien incapable de déceler à l'oeil et qui n'a rien à voir avec les zigzags observés. Je ne connais pas l'origine des zigzags, mais c'est beaucoup plus probablement du à des déplacement d'air ou d'eau océanique qui brassent de manière hétérogène le CO2 dans l'atmosphère , et ça n'a rien à voir avec la crise.

quand aux maisons qui s'écroulent alors que le niveau des océans n'a du monter depuis 40 ans que de 10 cm, soit la taille d'un poing .... no comment

diego 13/02/2009 01:18

Sur les plages du Nord-Médoc, à Soulac notamment, le « spectacle » donné par la nature impressionne.

À l'Amélie, la maison d'un particulier, en haut de dune, menace de plonger dans les premières vagues qui viennent lécher la plage.

Un peu plus loin, c'est un camping qui tombe en lambeaux, dans l'écume. Les mobil-homes sont à moins de cinq mètres du pied de la dune. Lequel s'effrite à vitesse grand V. Quant à l'emplacement du poste de secours de la plage sud de Soulac, il a été avalé par les flots. Sur la plage centrale de cette même station balnéaire, c'est une marche qui apparaît. À 400 mètres de là, une résidence, encore protégée par le cordon dunaire, s'offre une vue océane qui donne à réfléchir...

Xavier Pintat, le sénateur-maire de la commune, après un état des lieux réalisé en compagnie du sous-préfet, s'est voulu rassurant sur la situation observée. Il relève que les digues anti-érosion sont efficaces. Mais ne cache pas qu'il faudra les renforcer.

Aerobar Films 13/02/2009 23:05


L'érosion des côtes reste quand même un phénomène naturel qui n'est pas entièrement dû au réchauffement climatique, non ?


Environnement2100 12/02/2009 15:43

Hélas, l'activité industrielle ne contribue que pour 20% environ des émissions, l'essentiel étant le résidentiel-tertiaire et les transports, peu affectés par la crise. Il n'y a absolument aucun espoir de voir cette courbe s'infléchir dans les dix années qui viennent. Au contraire, il est vraisemblable que nous allons constater une accélération des émissions apparentes, quand la grande machine écologique planétaire va commencer à se détraquer, et à perdre sa capacité à fixer le carbone - rappelons que cet impact ne figure pas dans les scenarios du GIEC. La date exacte de cette accélération sera déterminante pour la survie des espèces.

valikor 11/02/2009 10:36

on est en train de cuire mais on ne s'est pas encore bien aperçu qu'on est enfermé dans le four et que la température monte... Certains disent même qu'il n'y a pas de four...
Au train où on va, le CO2 va encore bien monter pour quelques décennies... Attention, le climat et le temps sont des systèmes non linéaires ... Quand on perturbe brutalement un système non linéaire, on s'expose à des réactions chaotiques pouvant être non seulement peu prévisibles mais aussi extrêmes...

Vous pouvez aider la modélisation du climat en donnant du temps de calcul inutilisé de votre ordinateur : http://www.boincfrance.org/
C'est une plateforme de calcul bénévole qui sert à plein de projets scientifiques ayant besoin de beaucoup de calcul : climat, recherche de matériaux pour cellules solaires ( http://www.boincfrance.org/?q=node/42 ), stockage d'énergie, recherche contre le cancer, contre le sida....

valikor