Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 21:00
C'est, à peu de chose près, le titre de l'article (payant) des Echos de vendredi dernier, qui résume le dernier rapport en anglais des Accidental Hunt Brothers :
Deux experts accusent Wall Street, le régulateur des Bourses américaines de commerce, des entreprises de marché et les législateurs d'avoir favorisé en 2008 la création d'une énorme bulle spéculative sur les dérivés des matières premières.
Leur rapport a le bon goût de mettre tout le monde d'accord, les piquistes comme les "bullistes" :
« L'effet de cette activité a été de déstabiliser une économie déjà fragile et affaiblie, estiment les deux compères. La bulle des matières premières a amplifié les effets de la bulle immobilière et de la crise financière, rendant la situation beaucoup plus grave et provoquant davantage de faillites, plus de pertes d'emplois et d'actions en justice que jamais auparavant. » Or, pour eux, « tout cela pouvait être évité si des limites aux prises de position spéculatives avaient été mises en place sur les marchés des dérives de matières premières ».
Sans aller jusqu'au retour au gré à gré absolu comme l'avait suggéré notre HP (Hyper-Président), voici donc de nouvelles voix qui s'élèvent contre l'ultra-libéralisme qui règne aujourd'hui sur les marchés de matières premières, et  qui seront sans doute plus écoutées par le nouveau gouvernement démocrate : les Frères de Chasse Accidentels insistent en effet sur les conséquences funestes de cette bulle sur l'économie états-unienne, notamment en matière d'emploi.

On peut néanmoins regretter que cette analyse cherche à tout mettre sur le dos de la bulle des matières premières : une partie significative de l'envolée du chômage aux Etats-Unis est avant tout dûe à l'éclatement de la bulle immobilière, qui a brutalement détruit des emplois dans l'industrie du bâtiment et de la vente des biens immobiliers.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires