Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 07:00
La Fed de Chicago vient de publier une mise à jour de son indicateur synthétique CFNAI-MA3 caractérisant la santé de l'économie américaine. Le mois de novembre est particulièrement mauvais ; cette chute est en grande partie dûe à l'effondrement de l'industrie - automobile notamment - et la flambée du chômage.
Pire : la valeur du mois d'octobre a été révisée à la baisse, passant de -2,1 à -2,4. A l'aune de cet indicateur, l'économie états-unienne - et donc la nôtre, mondialisation oblige - traverse donc actuellement une crise au moins similaire à celle du second choc pétrolier :

Aux USA, le second choc pétrolier fut ressenti sous la forme de deux secousses : la première survint en 1979-1980, quand la guerre Iran-Irak réduisit brutalement l'offre pétrolière ; elle eut pour conséquence notable de faire chuter en trois mois la valeur du dollar par rapport au franc de plus de 30%. En janvier 1980, il fallait en moyenne 1,62 dollar pour avoir l'équivalent d'un euro, soit plus que le record d' avril dernier (1,60 USD/EUR).

La seconde, moins forte et d'intensité équivalente à la situation actuelle, eut lieu en 1983. Elle fit réapparaître, pour la première fois depuis la Grande Dépression, les homeless en grand nombre dans les rues : le film hollywoodien Retour vers le Futur, dont le scénario fut écrit à ce moment-là, oppose d'ailleurs cette Amérique en récession à l'Amérique flamboyante des années 1960.

Mais plutôt que de citer l'un des héros de cette sympathique comédie, nous préférerons reprendre la tirade favorite du jeune Obi-Wan Kenobi, personnage-clé de la saga Star Wars née entre les deux premiers chocs pétroliers : I have a bad feeling about this - j'ai un mauvais pressentiment.

En effet, contrairement aux récessions des années 1980, l'indicateur semble se bloquer en position basse, au lieu d'y descendre d'un coup pour rebondir aussitôt, formant un fond de vallée ondulé plutôt qu'une faille. Et le pire reste à venir : l'industrie automobile US ne s'est pas encore mise sous le chapitre 11...
Partager cet article
Repost0

commentaires