Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 07:00
Mike Masters a mis sur son excellent blog la présentation qu'il vient de faire au MIT (Massachussets Institute of Technology). Il y dit en mots simples et en vingt planches très dépouillées ce qui nous a demandé beaucoup d'encre électronique : il y a eu hypertrophie puis explosion d'une superbe bulle sur le marché des matières premières (commodities) en 2008.

Masters explique que trois conditions se sont mises en place ces dernières années pour permettre aux matières premières, et au pétrole en particulier, de s'envoler vers des sommets tout relatifs.

La première, que nous subodorions, est que :
dans les années 1980, les acteurs du marché physique du pétrole décidèrent de fixer le prix des transactions spot comme celui des futures plus ou moins un certain différentiel. Les prix spot devinrent des dérivés des prix des futures - et non l'inverse.
Ce fait explique parfaitement pourquoi maintenant le prix du pétrole s'enfonce bien en-dessous de son coût marginal, anticipant largement la baisse de consommation effective - ce n'est pas parce que les usines automobiles s'arrêtent que les stations-service ferment leurs portes.

Cela signifie donc plus largement que, depuis 20 ans, le cours du pétrole ne représente plus le prix "réel" de cette matière première, tel qu'il serait fixé par l'offre et la demande mondiale. Masters le dit d'ailleurs plus loin :
Le prix des futures de pétrole est fonction de l'offre et de la demande en futures de pétrole. Cette demande vient de 3 sources : le besoin en couverture des consommateurs physiques de pétrole, les spéculateurs traditionnels et les "investisseurs" d'indice.

Ce sont ces "investisseurs" qui ont fait monter le baril à près de $150 cet été et cherchent maintenant à l'amener sans doute à des niveaux proches des $30, en vendant à découvert, avec la bénédiction des banques centrales et de l'AIE qui considèrent qu'un pétrole bon marché est forcément bon pour relancer l'économie.

Au-delà de cette explication simple mais robuste de ce qui a fait les cours du pétrole ces dernières années, on comprend désormais que l'économie réelle est désormais complètement sous contrôle de la finance.

On s'est gaussé du système économique communiste, dans lequel les prix des biens et services étaient définis par une nomenklatura en charge de l'établissement de plans quinquennaux, faisant totalement abstraction des mécanismes simples de l'offre et de la demande.

Sans nostalgie aucune de ce système, on constate néanmoins aujourd'hui que le prix d'un des composants essentiels de l'industrie mondiale est entièrement déterminé par quelques milliers de jeunes adultes encravatés, qui jouent, devant leurs écrans de salle de marchés, à un espèce de jeu de rôle massivement multijoueur dans un but unique d'enrichissement personnel immédiat.

A quand le prix de l'eau ou de l'heure de SMIC fixé par ces nouveaux maîtres du monde ? Après tout, on leur a déjà bien confié le carbone...

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

E2100 24/11/2008 14:34

"pourquoi pas $40 et même $30 "
A 40 on assèche les investissements pétroliers, qui font (bien) vivre essentiellement des compagnies étatsuniennes, donc les USA n'y ont pas intérêt. A 30 on assèche l'économie russe ; ce pays a les moyens, la culture, l'histoire, la géographie et l'amour de la violence pour pénétrer en Iran. Avant d'en arriver là, on peut aussi prélever un impôt sur le BTC qui comme son nom l'indique passe par Tbilissi. La geopolitique de la Caspienne est à peine moins riche que celle de la Méditerranée.
Enfin, pour revenir à des horizons plus bas et plus proches, à choisir entre une action GM pas chère et un baril de pétrole pas cher, mon choix est vite fait.

Aerobar Films 24/11/2008 15:34



Tout est dans l'échelle de temps : les majors US peuvent survivre à un an ou deux de baril trop bon marché (TBM), ce qui n'est peut-être pas le cas de l'économie russe !


Si on se rappelle de la thèse d'Eric Laurent, il aura fallu trois ans de pétrole TBM (de 1986 à 1989) pour faire s'effondrer l'URSS) : pendant ce temps, les Texans ont fait le gros dos mais n'ont
pas connu de drames particuliers autres que l'association durable du personnage de J.R. Ewing à leur image.



E2100 24/11/2008 11:42

Il me semble que l'on pourrait souligner que la bulle des matières premières est née en 2007, à une époque où un grand nombre d'acteurs des marchés financiers savaient qu'il y avait un petit problème de subprimes, avec un petit effondrement des valeurs à la clé ; dans ces conditions, pourquoi ne pas tabler sur les matières premières, dernier ressort "physique" rassurant.
Ce yoyo des matières premières (lire : "indispensables à la vie économique") peut être considéré de façon variable :
- c'est bon pour l'économie, car les coups de boutoir qu'il exerce sur les entreprises et les marchés élimine encore plus sûrement les canards boîteux
- c'est mauvais pour l'économie, car des variations trop importantes finissent par affecter puis détruire même les bons acteurs de l'économie, affaiblissant la confiance, menant à la récession longue.
La socité GM doit-elle être détruite ? Choisis ton camp, camarade.
Il me paraît douteux que le baril descende maintenant en dessous de 40 USD, valeur à laquelle on arrête tout investissement pétrolier dans le monde, et qui détruirait l'économie russe : les dirigeants de ce pays n'ont pas les mêmes valeurs que nous.
PS : et bonjour à Popeye :).

Aerobar Films 24/11/2008 13:00



"Il me paraît douteux que le baril descende maintenant en dessous de 40 USD, valeur (...) qui détruirait l'économie russe"



Si on reste accroché à la thèse de la guerre économique totale dont le NYMEX
serait les forces de bombardement stratégique, pourquoi pas $40 et même $30 ?



popeye 24/11/2008 11:37

Pour info, les jeunes encravatés, ils sont pile-poil dans les jeux massivement multijoueurs:

http://www.factornews.com/news-24489-Wow_est-il_responsable_de_la_crise_finan.html

Et merci toujours pour ce blog!
(et E2100, si tu passes par ici, il est temps de t'y remettre aussi!)

Aerobar Films 24/11/2008 12:56



Excellent, cette photo !


http://www.factornews.com/images/7/75306.png