Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 07:00
L'hyper-médiatisation du cours du baril nous a convaincu, ces dernières années, que nous étions en train de connaître un nouveau choc pétrolier. Pourtant, il y a toujours des 4x4 dans la rue. Alors, que se passe-t-il ?

En voyant le carburant s'approcher de la barre des 1,50 € (anciennement 10 francs), nous avons tous cédé à la croyance facile d'un pétrole devenu brutalement cher. Et les personnalités politiques, notamment de gauche, de hurler à l'atteinte du pouvoir d'achat.

Mais que représente-t-elle, cette fameuse menace ? Un petit dessin vaut mieux qu'un long discours, en prolongation d'un de nos derniers calculs...
La menace est faible et apparemment passée : pendant un seul mois de l'année 2008, nous avons payé le gazole aussi cher que ce qu'il coûtait pendant le deuxième choc pétrolier - c'est-à-dire quand la gauche était au pouvoir, mais soyons honnêtes, ce n'était pas de sa faute. Quoiqu'il en soit, ce petit voyage à la Retour vers le futur est désormais terminé, malgré tous les efforts actuels de l'OPEP.

Voilà pourquoi sans doute nous verrons encore des 4x4 pendant de longues années sur les routes.

Tiens, et l'électricité, au fait ? Une nouvelle séance d'extraction des données de la DGEMP plus tard, nous obtenons la courbe parfaitement décroissante suivante :

En pouvoir d'achat, l'électricité coûte deux fois moins chère au Français qu'il y a vingt-cinq ans. Pas étonnant qu'au-delà des ampoules fluocompactes, l'homme moderne ne nous donne pas vraiment l'impression de s'intéresser à minimiser sa consommation.

Plus que la flambée du pétrole, ce qui pousse au développement de la voiture électrique, c'est la baisse du prix de l'électron ! Et les progrès effectués dans le domaine des batteries, bien évidemment.

Nous l'avions déjà souligné : le XXIème siècle sera électrique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

Michel 17/11/2008 13:29

Je serais fort intéressé à voir aussi les dépenses des ménages en énergie de la même façon. Je parie qu'elles ont beaucoup augmentées.

E2100 13/11/2008 10:43

il me semble que ces courbes s'accentuent encore plus si l'on tient compte des points suivants :
- consommation aux 100 km, avec une diminution de 20 à 30% depuis 1980
- valeur ajoutée des équipements électriques : en 1980, l'électricité faisait fonctionnner des équipements peu sophistiqués tels que l'électroménager et les radiateurs ; aujourd'hui, le coût de la consommation électrique dans le budget informatique + téléviseur à écran plat est négligeable ; il est même nul en hiver, puisque l'électricité consommée dans ces équipements économise autant de chauffage.

Aerobar Films 13/11/2008 22:12


On aurait bien aimé calculer le "kilomètre parcouru par minute de travail", mais il nous manque la série de données concernant la consommation.

Nul doute en tout cas que cette évolution va exactement à l'encontre des théories décroissantes de Jacques Ellul qui prétend - sans avoir faire le moindre calcul - que le gain de temps offert par
les moyens de transport modernes est compensé par le temps nécessaire pour acquérir le droit d'utiliser ledit moyen de transport. C'est peut-être vrai quand on achète sa voiture, mais un tel acte
relève par essence d'un comportement non rationnel et nécessaire, jusqu'à une époque récente, au positionnement social ("standing") de l'acquéreur.