Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 09:00
Notre dernier article à propos du prix du pétrole nous a valu un courrier de qualité.

Nous avions alors utilisé un raisonnement purement analogique pour estimer qu'en dollars 2008, le prix du baril pourrait descendre jusqu'à $30 si la demande s'effondrait sérieusement d'une fait d'une grave dépression économique.

On nous a opposé un raisonnement par les coûts marginaux : celui-ci reste valide, mais il suffit d'une réduction suffisamment forte - nous avons bien parlé d'un effondrement et non d'une simple baisse - intuitivement de l'ordre de 20% de la consommation actuelle, pour que le pétrole non conventionnel ne se vende plus du tout, la production de brut conventionnel suffisant à étancher la soif modeste d'un monde tournant au ralenti.

Nous en avons profité pour aller butiner un peu sur le site de l'IEA, qui a publié quelques statistiques intéressantes sur le prix de production complet (incluant les coûts d'exploration et de développement) d'un baril :

Pour faciliter la comparaison avec les prix actuels, nous avons augmenté de 25% les coûts publiés (datant de 2006) pour tenir compte de la dévaluation du dollar.

En appliquant la théorie du prix marginal, on voit qu'un prix de $30 peut être atteint dès que les productions offshore états-uniennes et "Divers Occident" (Other Western Hemisphere), soit environ 20% de la production mondiale selon ces estimations, se retirent du marché. CQFD.

Ce retrait a sans doute déjà commencé : cette année, les ouragans atlantiques perturbent peu l'industrie pétrolière offshore du Golfe du Mexique, comme si elle fonctionnait déjà au ralenti.

Pour vous donner une idée de la crise économique qui sous-tend une telle chute de la consommation :
- le second choc pétrolier a fait baisser la consommation mondiale de 10% en 5 ans
- la chute de l'URSS a réduit de 40% sa consommation nationale

Ce qui s'annonce pour le monde entier se situe donc entre les deux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

Phyvette 27/09/2008 23:09

Donc il est envisagé la soustraction du pétrole non conventionnel, environ 15% des 86M/bbl/jour.

Plus 20% de la production des bruts légers mondiale, désignée sous l'expression :
"offshore états-uniennes et Divers Occident".

Soit 35% de la consommation mondiale actuelle ?

Aerobar Films 28/09/2008 21:59


Il est probable que dans le périmètre des chiffres donnés par l'AIE, il y ait une part de non conventionnel (l'offshore profond est non conventionnel, par exemple)