Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 20:00
L'épuisement des énergies fossiles va-t-elle entraîner une déliquescence généralisée de la civilisation et un retour vers des Ages Sombres que certains de nos amis piquistes prennent tant de plaisir à nous décrire, qui en nous pronostiquant un retour au Moyen-Age, qui en nous prédisant carrément un effondrement général à la Barjavel qui ramènerait le niveau de vie de nos descendants à celui de leurs ancêtres les Gaulois ?

Au-delà du maintien de la cote de la BD Simon du Fleuve, l'oeuvre très seventies d'Auclair - les chèvres dans le Larzac, l'union libre, tout ça - ces prévisions rétrogrades n'ont pourtant pas de fondement réel, pour peu qu'on se penche sur les chiffres.

Nous nous sommes amusés (?) à calculer de combien d'énergie totale disposera chaque habitant de la planète en nous fondant d'une part sur les prévisions démographiques les plus pessimistes de l'ONU (c'est-à-dire 12 milliards d'habitants en 2100, contre 7 aujourd'hui), et d'autre part sur les prévisions énergétiques établies par EDF R&D, en ne prenant pas en compte le "à trouver" qui permet de prolonger ad vitam eternam la croissance mondiale de la consommation par une droite - ce que certains appellent le scénario BAU et d'autres du terraplatisme.

Ces calculs ont déjà été soi-disant faits par les partisans de la "théorie" d'Olduvai, qui nous annoncent la chose suivante :
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ec/Olduvai_courbe.gif
Oui oui, vous avez bien vu, dans quelques heures, les premières grandes pannes d'électricité vont commencer et le monde entier sera plongé dans le noir ! Alors, nous n'aurons plus comme issue que de nous étriper mutuellement pour posséder les derniers litres d'essence, les derniers iPod à pleine charge et les derniers sacs de blé qui, c'est bien connu, est une céréale qu'on ne peut fabriquer qu'avec du pétrole et de l'électricité.

Ces schémas circulent en de multiples versions sur la Toile, mais le message général est le même : c'est la fin du monde, partons vite au diable vauvert faire pousser des légumes bio dans notre ferme fortifiée autogérée.

Malheureusement... les calculs sont faux, car la courbe réelle a cette tête-là :

Après avoir connu la Révolution Industrielle, et surtout les Trente Glorieuses, qui nous ont habitués à consommer chaque jour plus d'énergie qu'hier et moins que demain, nous allons donc aborder un long plateau de 50 ans minimum durant lequel la ration d'énergie par habitant va être à peu près constante.

Ce n'est qu'en 2050 que la situation va se dégrader, sauf découvertes de nouvelles énergies, mais à une vitesse finalement assez peu impressionnante : -2% par an en moyenne sur la période 2050-2100, soit une division par un facteur 3 en un demi-siècle.

C'est moins que l'objectif dit du facteur 4, qui suppose d'appliquer ce facteur à nos consommations d'énergie et de matières premières d'ici 2050 : un tel objectif étant officiellement porté par la plupart des nations développées, on peut aisément conclure qu'elles ont vérifié qu'il était raisonnablement atteignable - question de crédibilité - et qu'il ne risquait pas de déstabiliser suffisamment l'équilibre socio-économique - question de survie.

Bref, nous devons consacrer les quarante prochaines années à partager mieux l'énergie disponible à l'échelle de la planète - nous en consommons trop pour satisfaire beaucoup de besoins superflus - et réfléchir à l'étape suivante que nos enfants et petits-enfants devront mettre en oeuvre : que tout le monde consomme moins.

Paris ne s'est pas fait en un jour : un demi-siècle semble parfaitement suffisant pour réduire petit à petit notre récente addiction à la mobilité et au surconfort : pourquoi faire 10 000 km en avion pour bronzer en hiver, pourquoi vouloir absolument que toutes les pièces de nos maisons soient chauffées à 21°, hiver comme été ?

Ce qui est sûr, c'est que, taxe carbone ou pas, l'énergie va devenir de plus en plus chère, et le restera.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans C'est les Watts
commenter cet article

commentaires

Yves 23/09/2008 21:20

Et aussi, plutôt que
"50 ans minimum durant lequel la ration d'énergie par habitant va être à peu près constante"
Il serait peut-être plus juste d'écrire
"50 ans minimum durant lequel la ration d'énergie moyenne par habitant va être à peu près constante"

Yves 23/09/2008 21:17

Si, pour évaluer la borne inférieure de la quantité d'énergie disponible par terrien, tu utilise une valeur haute de population, avec une incertitude de x% dessus, et une valeur basse de production, avec une incertitude d'y% dessus, tu obtiens ta borne avec une incertitude de (x+y)% qui commence à chiffrer ...


Si en plus, tu t'intéresse au ratio entre le min et le max de ta courbe, ceci te donne une incertitude sur ce ratio de 2(x+y)

Avec des incertitudes de départ > 5 % (ce qui est evidement le cas même si c'est pas de ta faute), ceci nous donne un ratio avec une incertitude de 20% minimum ...

Finalement le facteur 4 pourait se trouver dans la marge d'incertitude de ton calcul ...

christophe 23/09/2008 14:13

Bonjour,
Une démarche plus rigoureuse aurait-été de prendre plusieurs sources pour les estimations. Selon les organismes qui les publient elle varient de façon très importante. La probabilité que la prévision à 50 ou 100 ans soit juste est infime, invalidant ainsi toute théorie basée sur celle-ci.
Autre remarque, les habitants sont inégalement répartis, il est probable que 5 milliards d'individus en plus soient localisés en Chine/inde... Il en est de même pour l'énergie, nous occidentaux auront nous les moyens militaires nécessaires pour assurer notre approvisionnement face à ces nouveaux venus ?
Dernière chose, il faudra revoir notre modèle de société basé sur une éternelle croissance, que seule l'énergie peut produire et redessiner de nouveaux schémas de sociétés. Cela se produira t-il sans heurts et dans la paix, je suis malheureusement septique...

Aerobar Films 23/09/2008 16:51


"Une démarche plus rigoureuse aurait-été de prendre plusieurs sources pour les estimations"
La multiplicité des sources ne fait pas la qualité des études. Nous considérons que l'ONU est mieux placée que quiconque pour construire un scénario pessimiste mais réaliste sur le plan
démographique, et les données d'EDF R&D correspondent à un consensus conservateur sur les ressources naturelles accessibles (pas d'hypothèses sur les hydrates de méthane ou la gazéification in
situ du charbon, par exemple).

"La probabilité que la prévision à 50 ou 100 ans soit juste est infime, invalidant ainsi toute théorie basée sur celle-ci"
Sauf que nous cherchons ici à évaluer la borne inférieure de la quantité d'énergie disponible, et non la valeur la plus probable.





miniTAX 22/09/2008 20:16

@6,
Certes, mais Forum-lemondeduquad.com est aussi un forum de "qualité" (hi hi, j'adore le terme d'une rigueur toute scientifique) au même titre qu'Aspofrance.org, surtout pour ses habitués, surtout pour traiter un sujet obscur et fermé pour l'homme de la rue comme le Quad.

Seulement il est vachement plus populaire, ce qui ne gâche rien.

Mais vous avez raison, rendons hommage à ces valeureux foireu-ums qui traite des sujets ignorés par les politques comme la méditation transcendentale, la date de la prochaine réapparition du Christ ou du prochain déluge et bien sûr, le peak-oil. C'est quand même des lieux de discussions nettement plus "de qualité" qu'au zinc de Chez Marcel.

jimfells 22/09/2008 13:12

Ce cher Minitax ;-)

On ne juge pas la qualité d'un forum ou d'un site internet à son "rating". Cela permet juste de juger de sa popularité. Et heureusement, car sinon, au vu de son audience, on devrait qualifier TF1 de média scientifique de référence (!).

Les forums piquistes sont très orientés dans les sujets traités car c'est justement leur raison d'être : informer, discuter échanger et confronter ses idées sur les déplétions énergétiques, qui est quand même un sujet assez obscur et fermé pour l'homme de la rue.
Le PO n'est pas aussi abordable que le dernier modèle de chez Peugeot (ha !)

Rendons hommage au contraire à ces valeureux faux-rhum qui ont au moins le mérite de nous faire converser et réfléchir à des questions que nos politiques n'osent pas aborder.

.