Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 14:35
A l'heure où un nouveau record de prix vient encore de tomber, nous sommes tombés par hasard sur un petit opuscule publié par l'IFP en mai dernier sur les prix du pétrole. Le graphique ci-contre en est extrait.

Les trois courbes qui y sont portées représentent l'évolution de l'indice des prix des produits alimentaires (courbe jaune), des métaux (courbe grise) et du pétrole (courbe bleue).

Elles ne se superposent pas parfaitement, ce qui est logique : ainsi, la courbe de l'index des métaux reflète en 2007 la pointe de prix qu'a connue l'uranium.

Il y a néanmoins une tendance de fond qui semble identique, et que la thèse de la spéculation généralisée sur toutes les commodités explique de façon simplissime. On parle de troisième choc pétrolier, mais peut-être faudrait-il plus parler de Premier Choc des Commodités ?

Ce qui mérite d'être souligné, c'est le potentiel de hausse résiduelle sur les produits alimentaires. En effet, en cinq ans, l'indice correspondant a été "seulement" multiplié par deux alors que pétrole et métaux ont été multipliés par quatre. De plus, l'élasticité-prix de la nourriture est aujourd'hui parfaitement nulle pour plusieurs centaines de millions d'estomacs.

Les statistiques de l'INSEE montrent qu'aujourd'hui, l'alimentation représente 20% des dépenses des ménages les moins favorisés. Dans les premiers mois de la "drôle de guerre", alors qu'aucune balle ou presque n'avait été tiré entre Français et Allemands, elle représenta... 75% des dépenses des Français. Cette période étonnante de l'Histoire a quelques similitudes avec la situation présente : l'issue semble inévitable mais "pour l'instant, tout va bien".

Voilà qui devrait permettre aux investisseurs de bientôt déserter les huiles du sous-sol pour s'intéresser encore davantage aux produits de la terre.


Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires

Phyvette 13/07/2008 00:50

C'est vrais qu'on récent comme un parfum d'avant guerre. De congés payées, une douce euphorie, gagne sur l'angoisse des informations internationales. Youkaïdi-youkaïda ... Prenons la tente et le tandem ( 4x4-caravane), et à nous le bonheur en pleine nature (cf : le cinéma de l'époque !).

Certes nous ne sommes pas en juillet 39, et personnes ne nous menace. Mais les hommes ont-il beaucoup changés ?
Pas sûr, en 39 aussi des Cassandres envisageaient le pire, en prêchant la menace germanique...Dans un désert de déni.

Alors selon la chronologie, en septembre "la drôle de crise", et en mai/juin 2009, Paul Reynaud-Fillon déclare : "La route du pétrole Iranien est coupée", la suite effondrement des démocraties importatrices de pétrole. (exclusion de fait de l'Angleterre, de la Norvége et de la Russie).

Amusant raccourcie historique ?

Aerobar Films 13/07/2008 11:13


Heureusement, l'Histoire ne se répète pas ! Mais les mémoires d'il y a quelques décennies nous font mieux comprendre que nos soucis d'aujourd'hui sont bien mineurs par rapport à ceux de nos
aïeux...