Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 16:40
Le Président de l'OPEP, Chakib Khelil, s'est fendu aujourd'hui d'une déclaration remarquable dans laquelle il désigne les Etats-Unis comme seuls et uniques fautifs de la flambée du prix du pétrole.

D'abord, c'est à cause de Greenspan :
"Les prix du pétrole connaîtront une nouvelle hausse dans les semaines à venir. Il nous faut suivre l'évolution du dollar, car une baisse de 1% du dollar signifie 4 dollars de plus dans le prix du pétrole."
Raisonnement assez surprenant : si le dollar baisse de 1%, un baril qui valait 150 dollars doit être revalorisé de seulement 1,50 dollar et non pas de 4 !

Mais bon, passons... Peut-être que la chute du dollar n'est pas la seule raison ?
"Je pense que 60% de la hausse du prix du pétrole est due à la chute du dollar et aux problèmes géopolitiques..."
Bingo ! Il y a aussi les fameux problèmes géopolitiques, et cette fois-ci Bush en prend pour son grade :

"J'affirme que tous les pays (de l'Opep) sont favorables à de nouvelles découvertes, mais le fait est que l'embargo qui avait été imposé à la Libye n'a pas permis d'élargir les investissements dans ce pays, comme l'embargo imposé actuellement à l'Iran ne permet à personne d'y investir", a-t-il poursuivi.

"Les Etats-Unis menacent de sanctions économiques sévères tout groupe qui se hasarderait à investir en Iran. Par ailleurs la guerre en Irak fait que l'investissement y est faible. Aucun pays de l'Opep ne peut investir dans ces pays interdits"

L'OPEP aimerait bien investir, mais les Etats-Unis n'arrêtent pas de lui mettre des bâtons dans les roues. Ah là là, Oncle Sam veut la mort du petit commerce, c'est bien connu.

Mais au fait, cela n'explique que 60% de la hausse ? Et les 40% qui restent, alors ? C'est la spéculation, évidemment ?
"...et que 40% est due à l'intrusion du bioéthanol sur le marché"
A l'OPEP, on ne peut plus investir tranquillement, alors on fait de l'économie créative. Après le nouveau concept vu plus haut d'élasticité-prix de la monnaie - 1% de dévaluation du dollar augmente le prix de baril de 3% - voici maintenant le produit de substitution qui fait monter le prix : plus il y a de concurrence, plus les prix sont hauts !

l'OPEP a apparemment décidé de s'attaquer aux déclarations humoristiques de l'EIA (voir ci-contre) en matière de prix du pétrole. Il y a apparemment, dans les milieux lambrissés de la géopolitique des hydrocarbures, un concours officieux de la déclaration officielle la plus comique.

Tant qu'il ne s'agit pas de comique troupier...

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires