Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 21:30
Poursuivons nos voyages dans le passé, dans un Monde quasi-inaccessible pour l'internaute moyen (l'article est accessible dans les archives du quotidien, mais payant).

Dans l'édition datée du 21 août 1991 et barrée du titre Les Occidentaux réclament le retour de M. Gorbatchev, on trouve en dernière page un court article intitulé Hausse du pétrole et chute des céréales :
Hausse du pétrole, baisse des céréales, mouvements sur les métaux : les marchés de matières premières ont réagi vivement, mais sans surprise, au coup d'Etat en URSS. Le prix du pétrole, dont l'URSS est le premier producteur et un important exportateur, a gagné rapidement jusqu'à 2,70 dollars le baril avant de revenir à une hausse d'environ 1 dollar (à 22,5 dollars le baril à New-York pour une livraison en septembre).
Il y a donc à peine moins de vingt ans, un coup d'Etat au sein du premier producteur mondial de pétrole provoque une augmentation instantanée de... 10% de son cours, avant que les marchés ne se calment et enregistrent finalement, à la clôture, une hausse modérée de moins de 5%. Pourtant, le risque de pénurie à court comme à moyen terme est tangible :
Les opérateurs sont inquiets pour l'avenir des lourds investissements récemment décidés par les compagnies occidentales en URSS et, plus encore, par l'éventuel ralentissement des livraisons soviétiques.
Oui mais, allez-vous nous rétorquer, à l'époque il y avait les fameuses réserves de capacité de l'Arabie Saoudite, capables d'inonder le marché de millions de barils journaliers pour calmer le jeu...

Hé bien, non :
La capacité maximale de production de production mondiale est déjà atteinte après la guerre du Golfe. Les seules capacités disponibles sont en Irak. La crainte est donc nourrie d'une élévation des prix de l'or noir dans les mois à venir.
Le 21 août 1991, la conjoncture pétrolière était donc bien plus noire qu'aujourd'hui. Et la production mondiale de pétrole en 1991 fut effectivement inférieure à celle de 1990.

Mais que représentent 22,50 dollars de 1991 ? Avec l'inflation, le cours d'alors du dollar, peut-être est-ce une somme considérable, proche des 130 dollars actuels ?

Non plus. D'après nos calculs, 22 dollars 1991 égalent environ 35 dollars actuels. Oui, vous avez bien lu : 35, pas 135.

De deux choses l'une : soit le marché réel et physique du pétrole est encore plus tendu aujourd'hui qu'il ne l'a été en août 1991, soit le marché à terme... est dans une bulle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Le Monde d'avant Google
commenter cet article

commentaires

Imago 09/06/2008 15:26

Les pays du G8+ estiment qu'il y a un besoin urgent d'augmenter la production pour faire face à la montée des prix.
De deux choses l'une: soit le marché réel et physique du pétrole est effectivement encore plus tendu qu'en 1991, soit ils feraient bien de vous engager.
Nous pensons aussi que les annonces de Goldman Sachs sont suspectes, mais nous sommes persuadés que la situation est très complexe et multifactorielle

Aerobar Films 09/06/2008 18:24


Il faut se souvenir que la Russie fait partie du G8 ! On n'est jamais mieux servi que par soi-même...

Blague à part, le G8 n'a pas été particulièrement brillant en faisant une telle déclaration. C'est à croire qu'ils voulaient conforter les spéculateurs dans leur credo d'une prochaine tension
réelle offre-demande.

Effectivement, la réalité est complexe, elle est donc absolument hors de portée d'un simple article de blog. Par contre, nous aimerions que la lecture régulière de nos articles (et de leurs
commentaires !) donnent à nos lecteurs l'occasion d'en appréhender les différents facteurs.