Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 20:17
Une parenthèse de vingt ans se referme, avec le retour tonitruant de la Russie sur le devant de la scène mondiale après des années de secret et de mystère.


Depuis quelques années, on commençait à s'habituer au schéma d'un prochain duopole mondial USA-Chine. On cherchait apparemment à enterrer trop vite notre grand voisin de l'Est.
Medvedev accuse les Etats-Unis d'avoir provoqué la crise financière

S'exprimant devant des milliers d'hommes d'affaires, de responsables russes et étrangers réunis au Forum économique de Saint-Pétersbourg, le président s'en est vivement pris à "l'illusion qu'un pays, même le plus puissant au monde, puisse jouer le rôle de gouvernement mondial". "C'est précisément le fait que le rôle des Etats-Unis dans le système économique mondial ne correspond pas à ses capacités réelles qui a été une des principales raisons de la crise actuelle", a-t-il insisté.
Difficile d'être plus aimable. Le diagnostic n'est pas complètement farfelu, cela dit.
La Russie, à l'inverse, "est un acteur mondial qui est conscient de sa responsabilité pour le sort du monde", a-t-il martelé. "Nous voulons participer à la formation des règles du jeu, pas en raison d'ambitions impériales, mais parce que nous sommes conscients de notre responsabilité et que nous possédons des ressources", en particulier énergétiques, a-t-il poursuivi.
Etre "conscient de sa responsabilité pour le sort du monde" - tout en faisant du club très sélect des Douze Salopeurs - et vouloir "participer à la formation des règles du jeu" signifie-t-il que la Russie souhaite imposer la taxe carbone à la planète ? Au vu de sa politique industrielle, le doute est exclu.

Cela ressemble plutôt à un nouveau chantage... Car la Russie, c'est peut-être seulement 7% des réserves prouvées de pétrole, mais c'est 17% de celles de charbon et 21% de celles de gaz naturel, sans parler de l'uranium.

Quelle grande puissance, à part peut-être le Brésil, peut se passer de la Russie aujourd'hui ?

EDIT : la conférence s'est poursuivie aujourd'hui. La Russie est consciente que la maladie anglo-hollandaise menace :
L'abondance de matières premières se répercute négativement sur le développement socio-économique du pays. Nous allons lancer un programme pour faire en sorte que cela devienne une locomotive pour la croissance économique et non un frein.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Ruptures
commenter cet article

commentaires