Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 20:52
La capture et le stockage du carbone (CCS) sont-ils des procédés économiquement viables à l'échelle industrielle ? Un intéressant article d'Hervé Kempf dans le Monde nous fournit quelques informations nouvelles sur la question.

Sur la plateforme pétrolière de Sleipner, en pleine Mer du Nord, à mi-chemin entre l'Ecosse et le Danemark, le CO2 qui fuse des puits de gaz est réinjecté dans un aquifère salin proche.

Certes, il y a des conditions d'enfouissement plus simples. Mais les volumes traités - quelques millions de m3 par jour, sachant qu'un million de m3 équivaut au volume de la Grande Arche de la Défense - nous placent clairement à l'échelle industrielle et non à celle du laboratoire de chimie.

Cette installation n'existe et ne fonctionne que parce que la Norvège taxe lourdement (plus de 40 € la tonne, soit près de $70) les émissions de CO2. Cela a donc contraint StatoilHydro, l'opérateur de la plateforme, à la mise en oeuvre de ce dispositif innovant. Malgré cette taxe, un tiers du gaz carbonique qui sort de sous la mer, soit 900 000 tonnes par an*, continue pourtant d'être volontairement relâché dans l'atmosphère, pour des raisons apparemment technico-économiques

Malgré un coût plus de deux fois supérieur au cours actuel du CO2 sur PowerNext, on constate donc que sa capture et son stockage sont loin d'être systématiques. Et ce coût provient d'une taxe, plus stable dans le temps qu'un cours qui peut facilement s'effondrer, alors que les Etats ont toujours tendance à augmenter le montant des taxes existantes plutôt qu'à les rabaisser.

Autrement dit, même avec un cours de la tonne de carbone atteignant 50 €, l'équation économique sera sans doute insuffisante pour pousser les industriels à s'équiper. Sans aller toutefois jusqu'à égaler le prix du diamant, le prix du carbone doit changer d'ordre de grandeur pour provoquer la fameuse "révolution verte" de l'industrie énergétique.

___________________________________________________
 * 1 tonne de CO2 occupe un volume d'environ 500 m3 à pression et température ordinaires

Partager cet article

Repost 0

commentaires