Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 21:11
Dans les milieux économiques, quand on a trop utilisé l'expression "pays émergents", il reste un joker : BRIC.

BRIC, c'est une abréviation commode pour Brésil, Russie, Inde et Chine. On dit parfois BRICS pour inclure dans la liste l'Afrique du Sud (South Africa).

L'expression est jolie mais elle mêle des pays qui n'ont pas grand-chose à voir : le Brésil est un pays en émergence lente, la Russie est plutôt une ancienne grande puissance en ré-émergence et si Inde et Chine sont déjà plus proches du point de la vue de la géographie, il est néanmoins clair qu'on aurait du mal à confondre Bombay et Shanghai.

La crise financière actuelle, et probablement la récession qui va la suivre aux Etats-Unis, risque de faire éclater encore plus cet ensemble : Inde et Chine ont une économie en grande partie liée à celle des Etats-Unis.

Si la récession est vraiment là, les consommateurs états-uniens risquent de bouder les Chinese goodies étalés dans les rayonnages de Wal-Mart, et de moins fréquenter les call centers de la grande distribution, qui risquent d'être remplacés par des répondeurs automatiques.

Ajoutons à cela le protectionnisme rampant qui commence à hanter les couloirs de Washington et qui pourrait fermer encore plus l'accès au marché US des produits de l'Inde et de la Chine.

Brésil et Russie sont plus sereins : ils exportent leurs ressources naturelles plutôt que des heures de travail à bas coût. Et même quand les ménages occidentaux sont moroses, ils ont toujours besoin de céréales, de viande et d'hydrocarbures.

Partager cet article

Repost 0

commentaires